Publications de bryampa24 (27)

Après avoir passé quelques jours dans le pays de Félix Houphouët-Boigny de la Cote D’ivoire c’est autour des Rivières du Sud d’Ahmed Sékou Touré d’accueillir le Roi Mohamed VI du Maroc dans sa capitale, Conakry ce lundi 3 mars 2014 a apprit BRYAMPA24 sur les ondes de la radio nationale, RTG.

Mais avant cela des équipes médicales sont déjà arrivées à Conakry et elles ont commencé depuis le 24 février dernier à apporter des soins médicaux gratuits à cette population urbaine qui en a tant besoin. Ces équipes médicales continueront d’apporter leur aide aux Conakryka pour une durée d’un mois.   

Lorsque le gouvernement guinéen a apprit qu’il doit recevoir une personnalité d’une grande importance sur son territoire national particulièrement dans la capitale Conakry.  Comme le disait l’autre il n’ya pas de feu sans fumer, des rénovations des infrastructures routières et hôtelières se font dans certaines communes de la capitale.

Beaucoup des gens sont dans l’incertitude de l’arrivée du roi marocain en Guinée compte-tenu de plusieurs reports qui ont été annoncé par le gouvernement de son excellence, le professeur Alpha Condé.

Et si c’est une réalité, des accords bilatéraux (Maroc et Guinée) seront à l’ordre du jour mais dans quels domaines ?  

   

 

Lire la suite...

Des manifestations dans la ville de Boké.

Selon Africaguinee.com des manifestations ont éclaté ce lundi 03 Février 2014 dans la préfecture de Boké. Des remous qui font suite à la mort d’un taxi motard.

Selon toujours le même site d’information, c’est pour protester contre l’indifférence des autorités, que les taxis motards se sont donc levés ce matin pour exiger des autorités en place que la lumière soit faite sur cette mort, mais aussi que les cas de mort que l'on signale tous les temps s’arrêtent.

Selon un citoyen joint sur place, la situation est préoccupante ce lundi à Boké. ‘’ Depuis ce matin aux environs de 10 heures, les jeunes se sont massés à la gendarmerie où ils ont attaqué les locaux et cassé tout dans leur furie. Ensuite ils sont allés au grand marché où ils ont détruit tout. Des habitations ont également été incendiées’’, témoigne cet habitant que nous avons joint sur place.

Selon notre source, la situation avait commencé à prendre une allure ethnique où les jeunes Diakanké et les Landouma s’affrontaient en jetant des pierres. Ce, à cause de la destruction d’une maison d’habitation d’un citoyen qui serait de l’ethnie Diakanké.

La police et la gendarmerie sont intervenues, mais ils n’ont pas pu calmer la situation, nous dit-on. C’est pourquoi l’autorité en place aurait envisagé de faire appel à l’armée pour faire revenir le calme. Aux dernières nouvelles le calme semble revenir progressivement.

Lire la suite...

Un drôle de policier

C’était un mardi matin aux environs de dix heures à Madina marché en face de l’ancienne gare routière lorsqu’un homme en uniforme de tenue de police routière s’approchait d’un taximètre.

Puis faisait signe d’arrêt au conducteur comme s’il se rendait quelques parts dans la ville. Le conducteur affamé des passagers s’arrêtait, le policier vint le saluer poliment et il ouvrit la portière de devant puis s’assoit.

Ensuite, il demanda au conducteur de lui offrir une cigarette et le conducteur de répondre qu’il ne fume pas. Quelques instants après, le policier dira au chauffeur qu’il a trouvé de la drogue enrôlée dans du papier blanc, comme si c’était de la cigarette, sous le fauteuil de la voiture.

Dans un échange verbal houleux entre le chauffeur et le policier chacun accusait l’autre d’avoir emporté la drogue et finalement avec les plaidoiries des uns des autres le policier a laissé le taximètre s’en aller sans payer aucune caution.

 

 

 

Lire la suite...

A la veille des 72 heures du livre

Le directeur de la maison d’Edition, l’Harmattan-Guinée a annoncé les couleurs des 72 Heures du livre 2014 et le lancement du prix du jeune écrivain guinéen. Cette 6eme édition se tiendra les 23, 24 et 25 avril 2014 à Conakry.

Sansy Kaba Diakité a souligné que le prix du jeune écrivain guinéen est lancé à partir de ce 29 janvier jusqu’au 30 mars 2014 par les organisateurs. « Ce concours, dira-t-il, vise à encourager la culture de l’écriture ». Ils seront trois lauréats retenus par un jury dirigé par le président du collectif des écrivains de Guinée. Ces heureux lauréats bénéficieront des prix et verront leur œuvres publiées mais sans droits d’auteur.

Selon lui, parmi les activités prévues, il y a la formation d’une cinquantaine de journalistes guinéens. Par ailleurs, M. Diakité a également ajouté que Plusieurs invités sont annoncés pour cet événement culturel dont entre autres Denis Pryen, le fondateur de l’édition Harmattan et Adama Dahico humoriste et homme politique ivoirien qui a eu l’initiative d’écrire un livre.

Quant à la Miss Guinée 2014, Halimatou Diallo, le salon du livre de Conakry aura pour thème cette année ‘’Livre et développement local’’ avec Kindia comme ville invitée d’honneur. Pour Sansy Kaba, l’impact des 72 heures du livre sera visible, mesurable et inoubliable. Le directeur de l’Harmattan Guinée invite les jeunes à la lecture. Car, lauréat retenu aura « un chèque livre ».

De son côté, Halimatou Diallo, la Miss Guinée 2014, a lancé un message à toutes les entreprises citoyennes soucieuses du développement de la Guinée. « J’invite tout le monde à participer activement à la réussite de ces 72 heures du livre », a-t-elle lancé.

Lire la suite...

Enfin un nouveau gouvernement en Guinée.

La Guinée a un nouveau gouvernement. Il a été formé lundi par le président Alpha Condé, deux jours après la reconduction de l'économiste Mohamed Saïd Fofana au poste de Premier ministre.

Deux jours après avoir reconduit Mohamed Saïd Fofana  au poste de Premier ministre, le président guinéen Alpha Condé a nommé, lundi 20 janvier, les membres du nouveau gouvernement. Une équipe composée de 34 ministres dont aucune figure connue de l'opposition.

Selon un décret diffusé tard lundi soir, 19 anciens ministres ont été reconduits dans la nouvelle équipe - à leurs postes précédents ou à la tête de départements différents - et 15 ministres y font leur entrée. Composée en majorité de membres du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), parti du président Condé et de ses alliés - coalition majoritaire au Parlement -, la nouvelle équipe compte cinq femmes.

Les nouvelles femmes faisant leur entrée dans le gouvernement sont : la ministre de l'Agriculture Jacqueline Sultan, Mme Domani Doré (Sport) et Mme Kadiatou Ndiaye (Environnement, Eaux et Forêts), qui était précédemment directrice d'une agence nationale également.

Mme Fatoumata Binta Diallo, qui était conseillère au cabinet du Premier ministre, est nommée ministre de l'Industrie, des PME (petites et moyennes entreprises) et de la promotion du secteur privé, enfin Mme Camara Sanaba Kaba, ex-conseillère à la présidence, devient ministre de l'Action sociale, de la Promotion féminine et de l'Enfance.

 

 

 Voici la liste du nouveau gouvernement :

1.      Ministre d’État, Ministre des Mines et de la Géologie, Monsieur Kerfalla Yansané, précédemment Ministre de l’Économie et des Finances
2.      Ministre d’État, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux
Maitre Cheick Sako, Avocat au Barreau de Montpellier, Vice Bâtonnier chargé des relations Internationales.
3.      Ministre d’État, Ministre des Affaires Etrangères et des Guinéens de l’Étranger
Monsieur François Lonseny Fall, confirmé.
4.      Ministre d’État, Ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’Information
     Monsieur Oyé Guilavogui, confirmé
5.      Ministre d’État, Ministre de l’Economie et des Finances
Monsieur Mohamed Diaré, précédemment Ministre Délégué au Budget.
6.      Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Monsieur Bailo Teliwel Diallo, confirmé
7.      Ministre de la Santé
Médecin Colonel Remy Lamah, Précédemment Directeur général des Services de Santé des Forces Armées Guinéennes.
8.      Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile
El Hadj Madifing Diané, Confirmé
9.      Ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique
Monsieur Idrissa Thiam, précédemment Conseiller Spécial de Monsieur le Président de la République
10.    Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation,
Monsieur Alhassane Condé, confirmé
11.    Ministre de l’Agriculture
Madame Jacqueline Sultan, précédemment Directrice Générale de l’Agence Nationale pour le Développement Agricole et la Sécurité Alimentaire.
12.    Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, Porte-Parole du Gouvernement
Monsieur Albert Damantang Camara, confirmé
13.    Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire
Monsieur Ibrahima Bangoura, précédemment Ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Construction
14.    Ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration
Monsieur Sekou Kourouma, précédemment Haut-Commissaire à la Réforme de l’Etat et à la Modernisation de l’Administration.
15.    Ministre des Sports
Madame Domani Doré, consultante en communication
16.    Ministre de la Coopération Internationale
Dr Koutoub Moustapha Sano, confirmé
17.    Ministre de la Communication
Monsieur Alhoussein Kaké Makanéra, précédemment Conseiller Chargé de Mission au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation
18.    Ministre du Commerce
Monsieur Marc Yombouno, précédemment Ministre de l’Agriculture
19.    Ministre de la Pêche et Aquaculture
Monsieur Moussa Condé, confirmé
20.    Ministre des Transports
    Monsieur Aliou Diallo, Inspecteur d’Etat à l’Inspection Générale d’Etat
21.    Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation
Dr. Ibrahima Kourouma, confirmé
22.    Ministre des Travaux Publics
  Monsieur Mohamed Traoré, précédemment Directeur General du Fonds d’Entretien Routier
23.    Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forets
Madame Kadiatou Ndiaye, précédemment Directrice Générale de l’ANAIM
24.    Ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat
Monsieur Louseny Camara, confirmé
25.    Ministre de l’Elevage et des Productions Animales
Monsieur Thierno Ousmane Diallo, précédemment Gouverneur de la Région de Faranah
26.    Ministre du Plan
Monsieur Sékou Traoré, confirmé
27.    Ministre de l’Industrie, des PME et de la Promotion du Secteur Privé
  Mme Fatoumata Binta Diallo, précédemment Conseillère à la Primature chargée de l’emploi Jeune et de l’entreprenariat Féminin
28.    Ministre de la Culture et du Patrimoine Historique
Monsieur Ahmed Tidiane Cissé, confirmé
29.    Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de  l’Enfance
Madame Camara Sanaba Kaba, précédemment Conseillère chargée de mission à la Présidence de la République
30.    Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques
Monsieur Kalifa Gassama Diaby, Confirmé
31.    Ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeune
Monsieur Moustapha Naité, précédemment Directeur Général du Patrimoine Bâti Public
32.    Ministre délégué à la Défense Nationale
Maitre Abdoul Kabele Camara, confirmé
33.      Ministre délégué au Budget
Monsieur Ansoumane Condé, précédemment Directeur National des Marchés Publics.
34.    Ministre délégué des Guinéens de l’Etranger
Monsieur Sanoussi Bantama Sow, précédemment Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi Jeune et des Sports.

Lire la suite...

Meilleurs voeux

Lire la suite...

Bryampa24: le blog d'un jeune internaute guineen

 Bryampa24 c'est le nom d'un blog créer par un jeune internaute qui s'appelle Amadou Pathé Barry est né le 08 Avril 1989 à Télimélé  en Guinée Conakry. A  l’âge  très jeune, il est devenu orphelin.

   Après le décès de sa mère à l’hôpital Noel Baley  de Conakry  (actuel Ignace Deen) qui  était hospitalisée dans le département  UROLOGIE. Après les funérailles de sa défunte  femme (la mère d’Amadou Pathé Barry)  dans son village natal, le père a  décide d’inscrire  Amadou Pathé Barry, le seul fils vivant chez sa mère, à l’école.

     A la rentrée scolaire de 1994 (date du décès de sa mère), Amadou Pathé Barry   fut inscrit  à l’école  française de son district Télico. Par l’insuffisance d’enseignant  Kouroudjonbazan  (aimait dire sa Grand-Mère  paternel) et les autres élèves de sa promotion allaient durant toute l’année 1994 à l’école primaire de Télico sans recevoir le cours normal .Dès l’année suivante , une enseignante  fut venue pour leur dispenser le cours normal au cours  préparatoire (CP) .

    Dès son admission à l’examen d’entrée en septième année ( c’est la rentée au cycle secondaire : le collège) , Amadou Pathé Barry fut transféré  par son père  à  Conakry où il fut inscrit à nouveau  au collège Sangoyah ( actuel collège  Almamy Samory Touré ) situé dans la commune de Matoto . Rester deux ans dans ce college, un événement  tragique (le décès du père  d’Amadou Pathé Barry)  vint  bouleverser la vie du jeune collégien.  Le  décès du père  d’Amadou Pathé Barry était survenu en ce Samedi 6 Septembre 2003  à  la suite d’une courte maladie à  l’hôpital  Ignace Deen aux environs de 15heures 45min GMT.

    Comme tout un chacun  dans les moments les plus douloureux  de notre vie, l’on se pose des nombreuses questions  sans avoir des  réponses claires.  Quant à  Amadou Pathé Barry se  posait les quelques  questions  suivantes : Suis-je devenu orphelin ? Pourrai-je continuer les études sans l’aide de mes chers parents ? Qui me viendra-t-il au secourir ? Comment mènerai-je ma vie sur cette Terre à l’absence de mes chers parents ? Comment accomplirai-je  l’objectif de mon père dont le souci c’est de  voir son enfant devenir un grand intellectuel ?  

      Par le biais d’un ami malvoyant, Amadou Pathé Barry fut admis  gratuitement en Octobre 2003  au  Groupe  Scolaire  privée Mabinty Touré fondée par  Soriba Solange Sylla, natif de Boké. C’est dans cette école que le jeune orphelin a terminé le collège et a fait entièrement  le Lycée. Après son échec plusieurs fois au baccalauréat, il a bénéficié le soutien  d’une femme étrangère (Chantal Godefroy, Française de nationalité, enseignante  et Présidente de Guinée Solidarité Strasbourg) en séjour  à  Conakry pour  reprendre les études. Maintenant le jeune orphelin étudie dans un institut privé de formation  initiale et continue des enseignants du primaire autrement dit Ecole Normale des Instituteurs (ENI). A la fin de sa formation à l’institut, le jeune orphelin enseignera dans les écoles primaires partout  où le besoin sera.

    Actuellement, il travaille dans des associations à but non lucratif et il participe à des conférences  animées par  des écrivains comme Tierno Monénembo, Nadine Bari, Alpha Oumar Sy Savané, Diaty Condé, Aly Gilbert Ifono  etc …

    Du 15 au 16 Juin 2012, Amadou Pathé Barry a suivi les cours ‘’ d’écritures  journalistiques’’ dispensés par Monsieur Eugène Ebodé, Ecrivain et Professeur à l’Université de Nîmes (France) et cette formation de deux jours était  organisée à  Conakry  par l’Association Guinéenne de la Presse  en Ligne (AGUIPEL).

    L’une des ambitions d’Amadou Pathé Barry c’est de  progresser en menant des hautes études  mais aussi de  devenir écrivain.  Pour y  parvenir  à ses ambitions, Amadou Pathé Barry a besoin le soutien de  vous autres.

 

Lire la suite...