Publications de Samir Abdelkrim (3)

Miser sur l'entrepreneuriat internet et les TIC pour lutter durablement contre le chômage, qui touche près de 12% des jeunes sénégalais. C'est le combat qu'a décidé de mener Baobab Entrepreneurship, un collectif de startupeurs sénégalais, qui vient de mettre au point Concree, une plateforme de mise en relation et d'accompagnement à destination des porteurs de projets innovants sénégalais. 

Concree permet en effet à tous porteurs de projets de trouver en ligne les outils permettant de passer le cap de la validation de l'idée, d'identifier de potentiels cofondateurs et de former une équipe et aussi de recevoir les conseils de plusieurs mentors de haut niveau. La Diaspora sénégalaise n'est pas en reste dans la mise en oeuvre de ce projet : parmi les membres de l'équipe fondatrice de Baobab Entrepreneurship figurent de nombreux talents de la Diaspora sénégalaise basée en Europe qui apportent contacts, expertise et connection avec l'international.

Concree vient de lancer une campagne de crowdfunding pour financer sa plateforme de test. Un projet à découvrir sur la plateforme de financement participatif  vous pouvez les soutenir sur Ulule.

Concree a aussi comme objectif d'accompagner le développement numérique du Sénégal. Les richesses générées par les secteurs de l'information et de la communication représentent ainsi de 3,3% du PIB sénégalais selon le cabinet McKinsey. Un taux parmi les plus importants du continent et le signe que le pays est peu à peu en train d'amorcer pleinement sa révolution numérique.

Par Samir Abdelkrim, StartupBRICS

Lire la suite...

Et si l'Afrique finissait par jouer dans la cour des grands de l'innovation technologique ?

La technologie numérique 3D - qui façonnera nos industries et nos méthodes de production dans les 20 prochaines années - pourrait bientôt devoir s'élargir aux influences et à l'inventivité africaine avec la première imprimante 3D du continent africain, baptisée W.Afate, véritable Success Story numérique "Made in Togo".

Incubée au sein du FabLab de Lomé Woelab et conçue entièrement à partir de e-déchets électroniques, la W.Afate a depuis fait parler d'elle dans le monde entier : le projet a notamment remporté un prix de la NASA en 2013, sur un total de plus de 700 initiatives concurrentes.

C'est à New York que le futur de la W.Afate risque de se jouer très prochainement, avec la tenue du 12 au 15 février du 3D PRINT SHOW, véritable Mecque mondiale de l'impression 3D et qui a invité la W.Afate pour représenter l'Afrique.

Pour se rendre sur place et rencontrer des partenaires pouvant aider à lancer la première série de la W.Afate, l'équipe du WoeLab a lancé une mini campagne de levée de fonds pour pouvoir financer leur voyage aux Etats Unis (principalement pour financer l'achat des billets d'avion depuis le Togo vers les Etats-Unis).

Une campagne a été lancé sur Ulule, qui s'achèvera dans 10 jours exactement. Voici le lien pour contribuer à leur succès.

--

Samir Abdelkrim, Fondateur de StartupBRICS

(A écouter également pour en savoir plus sur la révolution mobile en cours en Afrique, une interview sur BFM Business)

Lire la suite...

 

Fondé en 2012 à Lomé, capitale du Togo, le WoeLab - premier FabLab du pays - accueille, incube et catalyse une dizaine de projets innovants à forte valeur ajoutée technologique à l'instar du projet W.Afate, première imprimante 3D "Made in Africa" fabriquée entièrement à partir du recyclage de déchets électroniques.

 

Une Success Story togolaise qui sera mise en avant du 27 au 29 décembre 2013 lors  du second BootCamp organisé par le jeune incubateur depuis sa création. Et c'est d'applications concrètes dont il sera question autour des usages de l'impression 3D (entre autres) : santé, amélioration des conditions de vie, équipements médicaux, etc. L'objectif étant d'apporter des solutions concrètes aux problèmes africains grâce aux nouvelles technologies. Pour en débattre, plusieurs chercheurs en médecine se déplaceront pour explorer les applications médicales possibles que peut offrir l'impression 3D dans le contexte africain : outils de chirurgie, prothèses, implantologie, etc. 

 

D'autres sujets seront mis sur la table durant ces 3 journées qui seront par ailleurs émaillées de formations gratuites destinées aux porteurs de projets : Workshops, Demo Sessions et présentations autour de la création de machines numériques répondant aux besoins du continent (de l'imprimante 3D aux jouets intelligents en passant par des notions de robotique).

 

Alors que l'Afrique de l'Ouest s'ouvre de plus en plus aux nouvelles technologies (du Sénégal au Niger en passant par le Ghana, les incubateurs poussent comme des champignons depuis 3 ans tandis que les success stories entrepreneuriales suscitent de nouvelles vocations) le Togo fait aujourd'hui figure de pays pilote en partie grâce aux initiatives pro-entrepreneuriat impulsées par le WoeLab.

 

--

Samir Abdelkrim, Fondateur de StartupBRICS

(A lire également pour en savoir plus sur la révolution mobile en cours en Afrique)

 

Lire la suite...