Publications de Missoum (14)

 Si l Allemagne a fété ce 3 Octobre 2012 , la Féte de l Unité (Tag der Deutschen Einheit) , Berlin sa capitale fétera  aussi ce 28 Octobre son 775 éme anniversaire . Fondée comme plaque tournente commerciale á un emplacement avantageux sur la "Spree",la ville de Berlin attire tout au long de ses huit siécles d éxistence des citoyens du monde entier qui ont fait de la ville une métropole moderne et d immigration.Sa dynamique et sa vitalité reposent sur son impulsion migratoire et ses échanges culturels, et ce depuis les colons du Moyen Age jusqu aux berlinois et berlinoises venant aujourd hui du monde entier.A coté de l enrichissement culturel de "vivre ensemble" harmoniaux,les périodes sombres se reflétent dans les histoires des migrations: exclusion,persécution,déportation,expulsion,barbarie provoquant cette derniére guerre mondiale aux conséquences désastreuse pour toute l Humanité.Ei si le nazisme reste un lointain souvenir dans la population berlinoise ,des relents xénéphobes et racistes ,heureusement minimes, sont toujours présents dans certains comportements de la population et de fonctionnaires de certains quartiers de Berlin Est .Il faudrait aussi souligner que les Allemands et leur nation, c est aussi un sujet complexe.Il est vrai que le troisiéme Reich est passé par là . L autoflagélation et la castration sont en la matiére de mise. Il est de bon temps de rejeter les valeurs nationales et de mépriser son pays.

  Berlin qui est une ville Etat (Stadtstadt) réunifiée depuis 1991 ,qui tire son nom , selon l étymologie populaire, de la racine germanique "Bär" qui signifie "Ours" compte environ 3,5 millions d habitants ,de plusieurs nationalités,répartis sur 890 km 2 (soit 8 fois celle de Paris).Les religions monothéistes cotoient le boudhisme et l hindouisme . L islam est la troisiéme confession répandue aprés le prostestanisme et le catholicisme . Alors que la premiére mosquée de Berlin a été érigée en 1915,l association "Islam Kolleg Berlin" créa une école primaire islamique en 1989 dans le célèbre quartier alternatif de "Kreuzberg" . Les cours sont dispensés en allemand alors que le turc et l arabe sont des matières á option.Berlin qui se trouve au milieu d une Europe en cours d unification et malgé la crise qui frappe aussi son économie et surtout ses classes moyennes reste une ville culturelle de premier ordre où reigne une vie artistique passionnante . Avec son zoo qui fait concurence á celui de Londres,ses divers parcs dissimulés dans les quartiers de la ville ,ses 165 musées,ses 146 bibliothèques et ses 60 théatres ,une trentaine de cinémas et son festival international du cinéma de renommé mondial "Berlinale" qui a repris sa place dana le nouveau quartier "high tech" de la "Potsdamer Platz" ,la ville a accueilli en 2011 plus de 8 millions de visiteurs venus de tous les continents de la planéte . Mème les musiciens et artistes algériens avec le Mouvement Citoyen Algérien de Berlin s imposent doucement et difficilement mais surement dans la vie active et culturelle de la cité, redorant ainsi l image de marque de leurs pays longtemps terni tout au long de le decennie noire par des clichés et stéréothipes tendancieux. Venir dans cette ville vaut la peine ,car ici,d intéressantes perspectives peuvent se développer ,notamment dans les rencontres ,symposiums,foires et congrés inernationaux qu organisent les autorités,les institutions et les sponsors berlinois.De réputation mondiale ,la Bourse Internationale du Tourisme (ITB),la Foire Internationale de l Electronique(IFA) et le Salon de l Aéronotique et de l Espace drainent des milliers d exposants et d experts de tous les continents.

   Le Bourgmester-Gouverneur Klaus Wowreit d obédéance du Parti Social Démocrate (SPD) réelu depuis 2001 répéta souvent que :"Berlin est peut étre pauvre,mais c est une ville séxy"!Lors du 39 éme Marathon de Berlin qui s est déroulé le 30 Septembre 2012 et qui a réuni plus de 40 000 coureurs de divers pays , l attention était focalisée sur la délégarion indonésienne ,soulevant une grande banderole aux couleurs arc en ciel  avec le message : " Nous sommes Humains,Chrétiens,Musulmans,Boudhistes et Athés" et nous courons pour la Fraternité,la Paix et le Droit à la Différence" ! Berlin reste vraiment une ville de la diversité et de la tolérance !

B.Missoum,Berlin .

Lire la suite...

  En cet aprés midi ensoleillé du Samedi 9 Juillet 2011 ,et dans une ambiance bon enfant,des algériens accompagnés de leurs familles er de leurs amis étrangers de diverses nationalités ont tenu á célébrer le 49 ème anniversaire de l indépendance de l Algérie (5 Juil 1962/5 Juil 2011) au Parc "Butcher Platz",au coeur du quartier multi kulti de "Kreuzberg" de Berlin .Ce pique nique a permis de consolider les relations amicales déjà existantes entre les convives et de faire connaitre d avantage l itinéraire de la décolonisation et la situation socio politique actuelle de l Algérie . Dans une brève intervention,un organisateur a mis l accent sur la lutte armée sanglante du peuple algérien opprimé qui a abouti à son indépendance et a permis ainsi dans les années 60 au déclic des mouvements de libération nationale du continent africain. Il n a pas aussi omis de rappeler qu en cette mémorable occasion et se trouvant au centre de l Europe ,nous devons rendre aussi bien un hommage aux martyrs de Novembre 1954 ,qu aux patriotes et démocrates fauchés par les hordes sauvages intégristes,mais aussi à la solidarité précieuse des forces de progrés et de liberté des peuples de l Europe,notament en Allemagne,la France,l Italie,l Espagne,la Suisse,et les pays de l ex bloc socialiste .

  Et d ajouter : "si nos grands parents et parents se sont sacrifiés pour le recouvrement de l indépendance ,notre génération et nos enfants doivent maintenant continuer le combat citoyen de nos ainés pour mettre fin á ce sytème révolu qui a détourné les valeurs nobles de la révolution de 54 et de consacrer définitivement une "Algérie Libre,Démocratique,Fraternelle,Moderne et Sociale" souligné dans le message de ses valeureux résistants qui ont pris les armes contre le colonialisme.En cette période crutiale que traversent les pays arabes,l Algérie ne peut se soustraire aujourd hui de ces révolutions et espérer d éviter des conflits violents ,des pertes humaines et la repression,devrait il conclure! Devant la curiosité des campeurs et des passants ,des musiciens et un Dj improvisé ont gratifié les invités de morceaux de musique puisés dans le terroir algérien.Les plus intrépides et les noctambules ont continué la fète tard dans la nuit dans un Café Gallerie à quelques enclablures du parc ,animé dans une ambiance festive, par le groupe musical algérien de Berlin .En cette occasion ,un hommage tout particulier a été aussi rendu à un ancien résistant de l indépendance ,le regretté Habour Mohamed ,dit "Ami Moh" (Oncle Moh),résident à Berlin et décédé récemment en Algérie.En fin d aprés midi ,les invités ont été ravi de recevoir une ravissante poupée de deux semaines , Louisa,venue avec ses parents leur présenter ses voeux .

   "Ils ont beau couper les fleurs ,le printemps reviendra!"

Lire la suite...

  La 61 ème Edition du Film International de Berlin (10 au 20 Fevrier 2011) s est déroulée dans un climat politique international trés particulier : les révoltes des populations arabes pour se débarasser aussi bien de leurs dictateurs,despotes mais aussi de leurs sytèmes obsolètes et archaiques ! Et comme chaque année Laurel et Hardy étaient aussi  bien présents dans les coulisses que sous les feux de la rampe du Festival ! Les organisateurs ne peuvent plus se dispenser de notre présence ,alors que nos collègues journalistes ,pendant cet évenement cinématographique, n hésitaient  pas à chaque rencontre de nous saluer ,comme si nous étions les deux masocottes de cette rencontre internationale ! Mais jusqu à présent nous ne savons pas encore qui de"nous deux et l autre" !Tiens ,peut ètre un titre attractif pour un nouveau film! Avis aux cinéates et réalisateurs !

 Et si dans la section"Compétition" ,les journalistes et les critiques étaient assez décus du choix de certains films par les organisateurs,les autres sections "Panorama" et Forum" ont programmé d intéressantes oeuvres cinématographiques,de différentes nationalités et de différents thèmes ! Pour cette année,en l absence du cinéaste iranien JAFAR PANAHI,qui devait rejoindre les membre du Jury ,détenu toujours dans les geoles des mollahs iraniens ,l italo américaine Isabella Rosselini lui a été confiée la Présidence .Mon compère (Laurel ou Hardy) était subjugué par sa présence,admiratif par son charisme,hypnotisé par son regard,émerveillé par sa voix,effondré par son charme,(je ne trouve plus de qualificatifs) et gare à celui ou celle qui émet une seule critique! A chaque instant ,il ne cessait de me rappeler que "sa" Isabella était la fille de la célèbre actrice suédoise Ingrid Bergmann ! Pour moi ,je confirme que "ma"Tilda Swinton" ,la célébre actrice écossaise qui a déja présidé un Jury de ce festival n avait pas de rivale.Je reconnai qu elle doit aussi étre plus dépensière pour renouveller sa garde robe !Que peut on dire aussi du manteau de Isabella lors de la cérémonie de la distribution des prix ?

 Etant souvent absent pour des raisons de santé aux projections de la matinée ,mon complice me résumait le contenu des films et me donnait souvent ,en temps que critique crédible  (que je découvre d année en année et de festival en festival), ses appréciations qui se sont alors avérées trés proches des résultats du Jury : le film iranien "Nader and Simin",A Separation"de Agher Farhadi a obtenu,sous les acclamations des journalistes,l Ours d Or,alors que les comédiennes et les comédiens de cette oeuvre ont recu l Ours d argent pour leurs interprétations ."C était un peu trop " me chuchotait à l oreil notre critique et raleur ,alors que nous levions un toast pour la cloture de cette édition.Notre "Raleur" ne supportait pas aussi le flottement dans l organisation ,le non respect des horaires des conférences de presse,l agglutinement des journalistes devant les salles de cinéma,les problémes techniques de traduction,etc...Pour cette année ,et pour la confidence,j approvisionnai trés mal ,si ce n est par quelques fruits ,mon complice qui assistait en moyenne á cinq films par jour !  La responsabilité incombait au responsable de l approvisionnement et du "catering" !Il doit certainement se reconnaitre et assumer sa responsabilité!En retour, avec une amie journaliste québéquoise ,il nous gatait réguliérement avec de delicieux batons de chocolat!

 Je me dois aussi de suggérer aux responsables des festivals internationaux de décerner un "Bonnet d Ane" pour les films qui ont été conspués et hués .Pour cette année le film israélien "Odem"(Lipstikka) mérite bien cette distinction !Je suis resté decu de la participation de la belle actrice palestinienne Clara Khoury dans ce film! Son public la connaissait et l admirait dans ses autres films notament "Le Mariage de Rana" ,La Fiancée Syrienne",etc.. . A la fin de cette Berlinale ,j ai accompli une mission bien spéciale que m a confiée mon ami cinéphile (Laurel ou Hardy) Et malheureusement ni  Malik ni moi mème avons éclarci l énigme de nos personnages!On sera heureux que "nos fans" nous partagent ! Et pour conclure ,comme pour les années précédentes ,l Ours d Or de la perséverance et de la présence dans les salles obscures,lui revient haut la main ! Et que vive la "Berlinale 2012 !

 

 

 

Lire la suite...

BERLIN ADOPTE LA CULTURE ALGERIENNE !!

Les musiciens et artistes algeriens de la le petite communaute algerienne etablie a Berlin font parler d eux et commencent a faire pignon sur la scene artistique de la capitale federale allemande ! Deja ,au milieu des annees quatre vingt dix lors de la barbarie horrible integriste qu a traversee l Algerie,une poignee de residents et de sans papiers aides par des citoyens allemands , francais et d autres nationalites ont inities des activites culturelles pour non seulement faire connaitre ce pays sorti des affres de la colonolisation francaise ,qui etait tombe dans le terrorisme hideux et aveugle religieux ,mais aussi montrer sa diversite culturelle et civilisationnelle !Au "Cafe Tel Quel" de l Universite Technique de Berlin des soirees algeriennes etaint programmees regulierement pour souligner que ce peuple mediterranneen ,malgre la violence et le deuil quotidien,resiste et aspire comme tous les pays du monde a vivre dans la paix et la liberte ! A ces rendez vous du week end ,les organisateurs proposaient a leurs invites des spectacles,des concerts ,des expositions de peinture,des conferences ,des projections de films et meme une representation theatrale avec des enfants .Chaque evenement et chaque fete apportait la joie et la detente a cette communaute algerienne qui se fondait avec les autres nationalites autour d un plat ou d une confiserie algerienne. Comme pour continuer cette mission et avec des moyens rudimentaires des musiciens et des artistes de ce pays nord africain, ont repris le flambeau .Ils veulent alors flechir et tordre le cou a ces cliches negatifs de leurs pays que veulent faire certaines personnes,groupes ou lobbies qui veulent arreter le cours du parcours de l Algerie qui se doit rentrer dans la democratie,le progres et la modernite !Des groupes de musiciens se sont constitues et sont alors convies a annimer des concerts et des soirees musicales !Avec le groupe andalou arabe "el andarab" du chanteur Lamine Belaala ,cette musique du 14 eme siecle et le malouf constantinois est rentree dans les agendas des programateurs .Ce musicien originaire de l antique Cirtha ,grace a ses performances et son aoud (luth), a fait connaitre cette musique aussi bien dans les autres villes de l Allemagne qu a l etranger (Ouzbekistan et Lituanie).Avec la venue de Redha a la percussion de Frankfurt ,on ne peut que se feliciter de cet apport qui sera benefique pour ce groupe ! La musique amazigh (berbere) chaabi algerois et rai n est pas du reste : Mokhtar Mechai ,guitariste et chanteur originaire de la coquette ville de Bejaia a fait monter un groupe qui ne cesse aussi de monter dans le firmamant de la scene musicale berlinoise .En compagnie du celebre pianiste et percussionniste Miloud Messabih (partenaire aussi du groupe Nomad System) qui a ete le compagnon du chanteur Belemou ,de Said Messabih et de Cheikh Amed ,un authentique algerois avec le beret et le bleu de Chine,ce quator a repris les classiques du repertoire algerien .A chaque representation dans les quartiers de Berlin et notament a "Shoneberg",le public dansait et reprenait en coeur les classiques d Idir,Cheb Khaled,Guerouabi...ou Maatoub .Tous ces artsites ont animes aussi les fetes de l independance,du 1er Novembre ,de Yennayer,etc...On ne peut aussi ne pas evoquer le nom du realisateur du theatre mimique Elias Isseri !Cet artiste deja connu dans les annees quatre vingt a monte recemment une piece inspiree du roman du regrette Mohamed Dib :"La danse du Roi".Avec des costumes kabyles et targuis et sur du sable emmene de Tamenrassat ,il a alors mis en secne ce roman avec une adaptation moderne et occidentale . Sans aide ,sans encouragement des autorites algeriennes et des services culturelles de l Ambassade algerienne en Allemagne ,ces artistes representent dignement l Algerie Libre ,Democratique,Universelle et Fraternelle ,objectif de leurs aines les martyrs (chouhada) de Novembre 1954 !

Lire la suite...

LA RÉGION DE L ORANIE S INVITE A BERLIN !

Aprés les soirées constantinoise et algéroise initiées par des organisateurs et musiciens bénévoles et volontaires,la région de l Oranie a été en cette fin d année l hote de la ville de Berlin !Le froid polaire qui sévit sur la ville n a en aucun cas découragé le nombreux public de différentes nationalités venu s encquérir et apprécier la spécificité historique,culturelle et culinaire de cette région ouest de l Algérie.Le Café Gallerie "Isotop" ,à quelques jets de pierre de la célébre place "Potsdamer Platz" ,a vibré tard en cette nuit du samedi 4 Décembre au son de la musique rai ,de la "gasba" et du gallal".Au programme ,un documentaire consacré aux grandes figures du rai et de la chanson du "melhoun" (Cheikha Remitti,Chikh Hamada,Ahmed Wahbi,Blaoui Houari,Fadila et Sahraoui,Ahmed Saber,Khaled,Raina Rai,le regretté Hasni...) a précédé une conférence du spécialiste de la chanson rai,en l ocurence Miloud Messabih assisté par l interprète en langue allemande Olivier Joumarin .Cet ancien compagnon de Messaoud Belemou a su avec aisance et enthousiasme commenté l origine et l historique de cette musique populaire et festive qui s est intégrée aujourd hui avec des instruments modernes à la "World Music".

Alors qu une autre intervention orale retracacant l historique de la région ,mettant aussi en valeur les personalités disparues de ses wilayates (les dramaturges Ould Abderahmane Kaki,Abdelkader Alloula,les poètes et compositeurs Sidi Lakhdar Benkhelouf,Ali Maachi,Reinette l Oranaise ,Maurice El Medioni,les martyrs et nationalistes Ahmed Zabana , Ali Hamami,Messali Hadj ,l Emir Abdelkader...) ,les musiciens indétournables Mokhtar Mechai,les frères Miloud et Said Messabih accompagné de Rédha Bendib à la precussion et au "karkabou" ont repris avec brio tous les grands classiques de la chanson rai ,et notament certains extraits du groupe "Raina Rai" de Sidi Bel Abbes.Miloud Messabih ,en exclusivité, n a pas hésité à nous gratifier des chansons cultes "wahran wahran" et de "zabana".Avec une étonnante improvisation ,il a imité les "Bereh" des mariages en haragant le public complétement tombé sous le charme de ce musicien.Sans transistion et jusqu à l aube ,les plus téméraires n ont pas hésité à danser sur un programme spécial "nostalgie-rai" animé par le musicien Said Messabih !Auparavent les invités ont été convié à déguster la bonne soupe "Harira",la "Maakouda" et le "Tadjin aux olives" ,spécialités de la région.On ne peut bien sur oublier le sérieux et la tenacité de l inamovible Malik Berkati qui a animé avec beaucoup de tact et de rigeur cette soirée qui s inscrira certainement dans les archives de cette ville multiculturelle de Berlin.Cette rencontre conviviale et populaire a été aussi rehaussé par la présence de nos amis musiciens Chiha ,Lamine Bellala et Youcef qui nous accompagnent dans toutes nos activités.Notant que cette soirée de la région de l Oranie a été dédié au regretté Djillali Rezkellah de Raina Rai et au patriote et moudjahid Mohamed Gharbi !En attendant la prochaine soirée qui survolera la région de la Kabylie,les organisateurs et les musiciens présentent au public et à leurs ami(e)s leurs meilleurs voeux de joie, de bonheur et beaucoup de culture à l occasion de 2011!

Boumediene Missoum,Berlin (Allemagne)

Lire la suite...

Loin de tout protocole et de tout conformisme et dans une ambiance populaire et conviviale,les Algériens de Berlin ,avec les amis étrangers de l Algérie ont célébré avec faste le 56 ème anniversaire du déclenchement de la Révolution Algérienne . Le Café-Gallerie ISOTOP,en plein centre de la ville ouest de Berlin ,au quartier de Shoneberg,ne pouvait contenir les dizaines d invités venus assister à cette soirée commémorant une date historique de la résistance du peuple algérien contre le colonialisme francais .Lors de la prise de parole,les organisateurs ont accés leurs interventions sur l importance de cette date historique et du message des chouhada ,ainsi que sur l orientation politique du Congrés de la Soummam qui a inscrit dans le combat libérateur l édification d une " Algérie Libre ,Démocratique,Sociale et Fraternelle"

Le role de la femme dans cette résistance armée ainsi que la solidarité internationale envers le peuple algérien ont été évoqués ,alors que cette Révolution a crée un mouvement de libération nationale à travers tout le continent africain .Au menu de cet anniversaire des poémes ont été lus en langues algérienne et francaise consacrés aux regettés poètes et écrivains algériens Kateb Yacine,Bachir Hadj Ali,Tahar Djaout et le turc Nazim Hikmet .Auparavent,un documentaire était projeté devant le public,retracant ainsi les péripéties de l organisation du FLN,les maquis des révolutionnaires ,la repression de l armée coloniale ainsi que les négociations du GPRA avec le gouvernement francais qui ont définies le cesser le feu de Mars 1962 et qui ont abouti au recouvrement de l indépendance en Juillet de la mème année.Les musiciens algériens de Berlin qui ne cessent de s imposer sur la scène artistique berlinoise ont interprété avec brio les grands "classiques" de la chanson algérienne. Lamine,Mokhtar,Miloud,Mimiche,Said,Rachid,Youcef ,Cherif et Cheikh Ahmed ,en véritables ambassadeurs de la musique algérienne, ont fait danser tard dans la nuit le nombreux public sur les airs de la chanson amazigh,chaabi,rai,bédouine,malouf et arabo andalouse.Les invités ont aussi fort apprécié les plats algériens qui étaient proposés à leurs invités.

Un proverbe chaoui de la région des Aures qui a été un bastion de la résistance algérienne interpelle toujours notre conscience : "Un peuple qui oublie son passé est comme une maison sans fondement ! ".

Lire la suite...

Comme toutes les bonnes choses,elles sont éphémères ,et finissent alors trop vite ! Malgré le froid polaire qui a envahi ces dernières semaines la ville de Berlin,la 60 ème Edition du Film International de Berlin a connu ,comme à son habitude,un retentissant succés populaire par son nombreux public venu non seulement de toutes les régions de l Allemagne,mais aussi du monde entier . Les salles de cinéma réparties dans tous les quartiers de la ville ont été envahi par les cinéphiles qui ,à chaque séance ,se pressaient pour assister aux projections des quelques quatre cents (400) films programmés dans toutes les sections confondues de ce festival .Et pour cet anniversaire de la Berlinale , avec Hardy (Malik Berkati) et votre serviteur Laurel (Boumediene Missoum),nous avons décidé de parcourir aussi les coulisses ,loin des stars,des paillettes et du tapis rouge .

Au premier jour Hardy voulait filmer l exterieur du festival,et je devrai ,moi Laurel ,tenir le seul et unique role et commenter aussi les faits anecdotiques et les originalités de cette édition .Pour la première scène devant la caméra,malgré plusieurs répétitions dans le bureau de presse pour les accréditations ,mon personnage était décevant et nul.Je pressentai aussi la colère du réalisateur Mr Hardy,qui allait se jetait sur moi. Ce petit qui a fait un véritable marathon dans ce festival en visionnant quotidiennement de nombreux fims et qui a écrit nombres d articles pour des journaux a suspendu le tournage de ce film,qui pouvait etre une grande oeuvre cinématographique et pourrait mème etre sélectionné pour la prochaine Berlinale .S abstenant souvent de se nourrir,je lui apportai souvent des sandwichs ,comme pour me reconcilier avec lui .Battant en retraire ,et aussi pour des raisons de santé et à la suite d un épuisement physique ,malgré les encouragements de Hardy,je ne suis pas bien "rentré" dans cette èdition qui célébrait pourtant un grand èvenement .

Hardy ,tres en forme et enthousiate ,ne cessait de me taquiner en reprenant souvent dans ses articles qu il écrivait aussi sur son blog dans "Atelier des Médias" tous mes commentaires de la journée :"Tracteur pour le film Caterpillar","On va se faire farcir un film danois",etc...Il ne me lachait pas aussi ,à chaque occasion ,en ironisant sur mon admiration pour la charmante actrice américaine Renèe Zellweger,membre du Jury :"Comment trouves tu qu elle est belle?" ,ne cessait de me repéter l ami ! A la cloture du festival ,et en levant un toast à l honneur de la Berlinale ,Hardy,comme plusieurs de nos confrères , a conspué et a sifflé le film "The Ghost Writer" de Roman Polanski qui a remporté l Ours d Argent du meilleur Réalisateur .Cependant il a été satisfait et trés heureux de l Ours d Or décerné au film turc Bal (Miel) de S. Kaplanoglu .Il faudrait dire qu auparavent et en assistant à la projection,il en a déjà fait son meilleur film ! Et oui !lLe petit Hardy ,contrairement à Laurel est un grand critique ,un grand cinéphile et et un grand visionnaire !Il a aussi des qualités de grand charmeur ! Et ce n est pas ces dames et certaines de nos consoeurs qui peuvent me conterdire ! Clap de la Fin ! Et que vive la 61 ème Edition de la Berlinale !!!

Boumediene Missoum allias Laurel ,Berlin !

Lire la suite...

ALgerien : Les Novembristes de Berlin !

Cette année 2009 qui touche à sa fin a connu une grande effervescence en matière d activités culturelles et artistiques de la petite communaute algérienne installée dans la capitale fédérale allemande.Si les quelques musiciens algériens devenus populaires et qui ont pignon sur rue ont déjà fait connaitre au public berlinois les diverses facettes de la musique algérienne de toutes les régions de leur pays ,et font toujours danser "leurs fans" sur les airs de la musique Rai,Chaabi ,Amazigh ou Arabo-andalou,les organisateurs volontaires et bénévoles n ont pas manqués d inscrire dans leur agenda , tout au long de cette année, d autres thèmes qui ont toujours drainés non seulement les algériens mais surtout les amis étrangers de l Algérie !Que ce soit la poésie engagée,la projection du film documentaire "Le Réve Algérien" de J.P.LLeodo qui a suscité un riche débat ,la belle soirée constantinoise avec la musique Malouf ou les rencontres champètres familiales autour du gril dans des parcs,ces rendez vous conviviales,faut il le souligner, ont rehaussé ,tant soit peu,l image de marque de l Algérie longtemps ternie lors de ces dernières années dans ce pays , qui n a pas hésité. á recevoir malheureusement ,des centaines de fanatiques et d intégristes.On ne peut aussi oublier la grande fète du 55ème anniversaire du déclenchement de la révolution algérienne ,célébrée avec éclats et émotions ,et qui a lieu le 31 Octobre 09 au "Café Gallerie ISOTOP" ,dans le quartier alternatif de "Shonöberg" ,à proximité de la célèbre "Postdamerplatz".Toujours dans une ambiance familiale et amicale,le dynamique et membre de l organisation , Malik Berkati a situé cet important évenement historique dans son contexte , qui a abouti à l indépendance de l Algérie aprés de lourds sacrifices du peuple algérien ,servant aussi à propulser les mouvements de libération nationale du Continent africain à recouvrer leurs libertés et leurs émancipations.Profitant de cet anniversaire et saisissant l occasion ,l orateur a aussi relaté le 20 ème anniversaire de la chute du mur de Berlin qui coincide avec la journée du 9 Novembre ,et qui a mis fin à la guerre froide et a réuni des familles entières longtemps séparées et disloquées.Il a aussi rappelé à l auditoire ,la présence des murs encore existants qui font la honte de l Humanité et qui séparent encore des peuples :les murs entre les deux Corées,Chypre,Le Sahara Occidental,les USA et le Mexique,le Pakistan et l Inde,les barbelés entre Mélila et Ceuta au Maroc et le mur de la honte en Palestine ,sans oublier hélas, les murs bien ancrés dans le comportement et les esprits des hommes.Notant aussi que cette soirée a été agrémenté par des poèmes lus par un intervenant qui a distribué des roses aux charmantes femmes présentes dans la salle.En langue algérienne,amazigh,francaise et allemande ,il a rendu hommage aux chouhada de Novembre 54 mais aussi à Si Mohand U Mohand et à Bertolt Brecht .Avec un poème de la regrettée artiste allemande Christiane Müller qui était toujours présente avec la communauté algérienne,une pensée pleine d émotions a été évoquée à tous les ami(e)s que nous avons rencontrés dans ce pays et qui nous ont adoptés.en citant ,bien entendu ,la défunte Mme Chris Zouaoui ! La fète qui s est achevée tard dans la soirée a été rehaussé par les incontournables groupes de "El Andarab" de Lamine Belaala et du groupe moderne de Mokhtar Mechai qui ont fait déhanché le public sur les musiques mélodieuses et rythmées de la chanson algérienne Alors que les musiciens Miloud,Said et Cheikh Ahmed qui ne sont plus à présenter ,la chanteuse Farida et le pianiste Romane ont fait vibrer la salle ,en reprenant les classiques "Kantara" et "Die Gedanken Sind Frei "(Les pensées libres).Et si les invités ont apprécié le couscous qui leur a éte proposé ,des gateaux et des sucreries algérois ont été gracieusement offerts par le musicien et patissier Cheikh Ahmed.Ce mois de novembre riche en évenements a été aussi une occasion de vivre l iténéraire passionnant et sensationnel de l équipe algérienne de foot ball "Les Fennecs" qui a été qualifié aussi bien pour la Coupe d Afrique des Nations en Angola que pour la Coupe du Monde dans la patrie de Nelson Mandela ! La communauté algérienne a célébré avec fiereté cette victoire,non pas avec chauvinisme ou arrogance ,mais tout simplement pour perpétrer le message du Chahid ,comme l a bien souligné le résistant Henry Alleg : "Aimer sa patrie pour construire une Algérie Libre,Démocratique et Fraternelle !" Les "One,Two,Three ,Viva l Algérie et les "you you" de ces supporteurs en terre étrangère ,drapés de fanions et de drapeaux nationaux ont fait vibrer la "Pohlstass" devant la curiosité des passants et les voisins de ce quartier .Où qu il soit l algérien percoit toujours son identité,il lui appartient de la "fouiller" pour mieux la connaitre .Et comme dit le proverbe :"Si tu ne sais pas où tu vas,saches d où tu viens!".L étincelle de l espoir n est pas éteinte,malgré la médiocrité , l immobilisme , l incompétence et l archaisme de nos gouvernants et aussi de nos erreurs et nos échecs! Et malgré les insultes , les diatribes et l "algerianophobie" de nos "grands frères arabes egyptiens" qui ont porté atteinte à notre histoire et à nos martyrs ,nous répondons :"Algériens nous fumes,Algériens nous sommes et Algériens nous resterons "! Et de nouveau, le Sphynx au bord du Nil , a perdu encore une fois son "Nif" (le nez) sur un shoot magnifique et de toute beauté de Antar Yahia ! YES ! ALGERIA CAN !!!!Un grand Bravo à toutes et à tous ainsi qu à tous les ami(e)s anonymes et bénévoles qui ont été toujours présents et disponibles pour la réussite de ces rencontres ! BONNE ANNEE à vous TOUTES et à vous TOUS !!Boumediene Missoum,Berlin (Allemagne) !
Lire la suite...

LA FÈTE DE L´INDÉPENDANCE DE L ÁLGÉRIE A BERLIN !!

Des résidents algériens de la ville de Berlin (Allemagne) avec des amis étrangers de l Algérie se sont donnés rendez vous ce dimanche 5 juillet 09 ,pour célebrer le 47 ème anniversaire du recouvrement de líndépendance de l´Algérie au Parc "Blücher Platz" sis à Hallesches Tor, à quelques distances du célèbre quartier populaire et alternatif "Kreuzberg ". Dés le début de l aprés midi ,les invités arrivaient par petits groupes du métro ,en voiture ou en vélo .En familles ,accompagnés de leurs enfants , avec des copins et amenant avec eux des plats préparés,de la viande , la salade,des fruits et des boissons,ils ont tous contribué á donner à cet anniversaire un cachet festif et mémorial . La fumée , la bonne odeur des "merguez" et des brochettes attiraient l attention des campeurs qui pique-niquaient cote à cote dans cet endroit paradisiaque.Des enfants arborant les couleurs de l équipe nationale de foot ball des "fennecs" jouaient au ballon ,alors que les adultes ne pouvaient pas manquer de commenter cette journée symbolique et débattre de l évolution et la compléxité des problémes politiques et sociaux du pays.Cette rencontre a permis aussi la connaissance des convives entre eux, et surtout le rapprochement entre les familles et les enfants présents à cet évènement . Et si la présence de notre petit poète et ami Said venu de Hambourg nous faisait plaisir ,que dire alors des amis et proches qui étaient loin de nous ou qui nous ont subitement quittés ?Nos pensées étaient pour les regrettées dames Zouaoui Chris et Christiane Müller qui ont été toujours les amies de l Algérie devenue indépendante, mais toujours meurtrie et qui recherche toujours ses repères ,sa liberté ,sa stabilité.sa quiétude et sa sérinité.Ajoutant aussi qu un autre ami,le musicien parisien Jacques Poquet né à la veille de cette date et qui a éte toujours présent parmi nous , célébrait avec ses proches à quelques enclabures de l endroit,son 60 eme anniversaire.Tard dans la soirée et en dégustant les délicieux gateaux algérois préparés par Cheikh Ahmed,les musiciens Lamine Belaala,Said Messabih et Ahmed nous ont gratifiés de morceaux de musique de toutes les régions de la mère patrie .A la tombée de la nuit et au clair de la lune, en dansant et en chantant au rythme de la guitare,du luth (oud) et de la derbouka, nous avons alors quitté le parc avec regret ,pour d autres rendez vous ! Les absents ont eu tort de ne pas venir ! Les présents ont fété avec leurs familles ,enfants et amis "L Algérie Libre,Démocratique et Fraternelle" ,comme l a si bien souligné le résistant et moudjahid Henry Alleg (voir documentaire du cinéaste Jean Pierre LLiedo). Mais l écrivain n a t il pas aussi dit : "Un seul ètre vous manque et tout est dépeuplé???"(Lamartine).-B.Missoum,Berlin (Allemagne)
Lire la suite...
En ce vendredi du 8 Mai 09 ,la ville de Constantine a été l hote de la ville de Berlin ! Et pour cause ! Malgré le peu de moyen ,les organisteurs ont compté sur leurs dévouements et leurs engagements pour mettre à profit cette soirée culturelle constantinoise aux nombreux invités venus s encquérir d une des facettes artistiques de l Algérie ! En escaladant les quelques marches de la gallerie " ISOTOP ",au pied de la célèbre place "Postdamer Platz" ,le public a éte surpris et émerveillé par l accueil et l ambiance constantinoise. La musique et les images en boucle sur l écran,le décor,les chandeliers,les tapis,la duanderie et les instruments de musique accrochés aux murs donnaient déjá au local un air de fète , un véritable cachet et une athmosphère typique de cette ville millénaire .Dans un bref commentaire ,notre ami Malik Berkati a situé cet évenement qui aura pour cadre l occasion de survoler , à l avenir ,les différentes cultures et traditions des régions du pays. Saisissant cette occasion,l animateur de cette soirée n a pas manqué aussi de rappeler que cet anniversaire du 8 mai 45 a été la défaite de l Allemagne nazie mais aussi la répression violente et barbare du colonialisme francais qui a exterminé et assssiné des milliers d algériens lors des manifestations populaires pacifiques qui se sont déroulées dans le constantinois et à l est du pays .En évoquant l histoire de Constantine,il n a pas omis aussi de citer des noms célèbres qui ont fait de cette ville une cité hautement historique et authentiquement culturelle , fière de son passé élogieux du haut de son rocher ,orgeuilleuse et hautaine.Cette ville des ponts suspendus de Sid M ´Cid et El kantara ,patrie du Malouf et de l école arabo andalouse a donné naissance à des rois,de grands penseurs ,écrivains et musiciens : Massinissa,premier roi de Numidie,Constantin le Grand qui lui donna son nom,les Beys Salah et Hadj Ahmed, le fondateur des Oulémas Abdelhamid Benbadis ,le penseur musulman Malek Benabi ,les écrivains Malek Haddad et Kateb Yacine ainsi que Cheikh Raymond ,chanteur et chef d orchestere ,El Hadj Mohamed Fergani ,chanteur et chef d orchestre de musique arabo andalou ,le professeur de musique Cheikh Kadour Darsouni qui a initié toute une génération de musiciens dont les frères Balaala, la championne du monde et olympique ,la gazelle Hassiba Boumelka et l humouriste et acteur Smain .Constantin 1er a bien décrit cette ville :"Constantine où l homme est plus haut que l aigle"!Aprés un film documentaire sur cette ville ,qui résumait les traditions ,les fetes religieuses, l art culinaire ,l artisanat et un regard sur la vieille ville et des poèmes lus par l un des organisateurs ,la musique constantinoise a pris sa place.Animé par trois authentiques constantinois, Lamine Belaala ,connu sur la scène artistique berlinoise et dans certaines capitales européennes,son frère Mérouane Belaala,invité spécial de Paris et Rédha Bendib ont donné le ton et ont propulsé le public dans l ambiance et l ame de cette musique Malouf ,envouteuse et mélodieuse. Habillés en costumes traditionnels et sur les notes du oud (luth),violon et la derbouka (percussion) ,et dans un silence religieux,ces ambassadeurs de cette ville de "l air et des passions "(Bled El Haoua) ont gratiffiés leurs invités de "noubates" fort connues dans le récital arabo andalou du bassin méditerrannéen .En entamant un morceau de "Bachraf" (bienvenue),les musiciens ont enchainé les succés de "Raml El Maya",de "Hsine Zendali" ,et en apothéose le "Mahdjouz",typiquement musique locale pour animer les fetes et les mariages . Cette ultime interprétation a entrainé les amateurs de la danse à se déhancher sous les "you you" stridents d une musicienne éprise par cette ambiance.En fin de soirée,l assistance composée de diverses nationalités a été convié à déguster le "Djari" et le "Tlitli",plats tradionnels ,offerts souvent et symboliquement aux illustres visiteurs de la ville de Constantine ,et qui était ce soir ,pour une fois,la cité invitée de cette autre ville ,mythique et historique ,la ville de Alexander von Humboldt et Marlène Dietrich : Berlin !Cette soirée artistique a non seulement établi des ponts entre ces deux villes ,Constantine et Berlin,riches en patrimoine historique,culturel et civilisationnel ,mais a permis aussi d approfondir d avantage le rapprochement entre ces deux cultures de ces deux peuples. En ce début du printemps,les gorges du Rhumel et la Spree ont coulé ensemble ,sans vague ni trombe ,comme pour immortaliser cet évenement plein de symboles !Un jumelage entre Constantine et Berlin construira,sans aucun doute, aussi un grand pont entre l Algerie et l Allemagne ! L appel est lancé ! Encore un grand bravo pour les organisateurs et les musiciens ! Le public attend avec impatience les autres soirées promises des autres régions de ce grand pays !Que la fète continue !!
Lire la suite...

Berlin Adopte La Culture Algérienne !!

La culture algérienne , à travers ses artistes et ses musiciens ,se taille une place de choix sur la scène artistique de la capitale fédérale allemande.Sans faire de bruit,ce pays,longtemps inconnu ,et grace à ces hommes et femmes de culture,pénètre petit à petit ,mais surement dans la vie multiculturelle de la ville mythique de Berlin !Au cours des "années rouges" de la barbarie terroriste islamiste en Algérie,une poignée d algériens ,joints à des amis étrangers de l Algérie ,pays qui était victime de la violence intégriste, des préjugés et clichés de tout genre de la part des médias,ont pu relever ,tant soit peu,le défi pour montrer un autre visage de ce pays nord africain et méditerrannéen qui devrait intégrer la communauté internationale et un monde en plein mutation.Déjà,pendant les années 90,au cafè "Tel Quel " de la célèbre Universitè Technique de Ernst Reuter Platz,un groupe courageux a eu l idée de lancer chaque week end des activités culturelles ,en conviant un public "multi culti" venant s´encquérir des prédispositions culturelles de ce grand pays.Ces organisateurs ont initié sur plusieurs mois un riche programme ,allant des soirées musicales,conférences,poésie,tables rondes ou repréntations théatrales.Au cours de ces deux dernieres années, d autres artistes ,originaires de diverses régions de ce pays ont repris le flambeau . Un groupe musical moderne (Amazigh,Rai,Chaabi) animé par un virtuose chanteur et guitariste Mokhtar Mechai de Béjaia,accompagné d autres talents ,comme Miloud Messabih de Temouchent ,ancien compagnon de Belemou,au keybord et à la percussion,son frère Said et Cheikh Ahmed d "El Bahdja " au mondole ,sans oublier aussi la musique andaloue arabe et le malouf constantinois dirigé d une main de maitre par Lamine Belaala ,accompagnè de son luth (oud) et son groupe "El Andarab" ,rejoint par un authentique enfant de Cirta ,Rédha Bendib,venu spécialement de Frankfort ! Le public qui vient nombreux à leurs concerts s est familiarisé à cette musique mèlodieuse ,remplie de soleil dans la ville de Berlin ,surtout pendant la saison hivernale qui n en finit pas! Tout en se déhenchant sur les classiques des célèbres stars algériens,le public reprend souvent avec ces musiciens les incontournables interprétations des chansons de Idir,Cheb Khaled,les regrettés Hosni et Maatoub,El Anka,Guerouabi,Fergani,etc....Un groupe théatrale du style mime corporel , dirigé par Elias Isseri ,qui a pour nom "Groupe 36 Décentral" ,venu trés tot à Berlin , a adapté le roman du regretté Mohamed Dib "La danse du Roi".Sur une mise en scène qui a comme décor du sable fin doré amené du Hoggar ,les spéctateurs ont éte émerveillés de la richesse des costumes des différentes régions de ce pays.D autre initiatives réunissent souvent des invités et un public enthousiate et curieux .On peut citer la fete d "Ennayer" (Nouvel An Berbere),les anniversaires de l indépendance ,du déclenchement de la Révolution algérienne,ainsi que des soirées littéraires et des débats sur l histoire contemporaine de ce pays. Tous ces artistes et ces organisateurs bénévoles et de bonne volonté ne cessent de redresser dans cette ville européenne l image de marque d un pays plein de potentialités culturelles et civilisationnelles.Ne sont ils pas les véritables ambassadeurs de cette Algérie Libre ,Démocratique , Fraternelle et Universelle ,qu un résistant anti colonial,Henry Alleg, de retour récemment au pays qui l a adopté, a souligné dans le film documentaire de J.P.LLeodo "Le rève algérien" ,qui a étè présenté récemment au public, et qui a suscité une grande émotion et un riche débat .Notant que ni les services culturels de l Ambassade algérienne dans ce pays hote,ni les autorités algériennes n apportent de soutien , de moyens financiers et matériels à ces initiatives ,combien utiles et bénéfiques ,s inscrivant dans les échanges entre les peuples ,dans le cadre de la tolérance,la paix et la fraternité !
Lire la suite...

PALESTINE : HALTE A LA GUERRE !

Un cessez le feu a ete decrete dans la bande de Ghaza (Palestine ) entre Israel et Hamas !Ouf !Enfin !!Souhaitons qu il durera dans le temps et que la reconciliation entre tous les mouvements politiques palestiniens sera inscrite de suite dans l agenda des dirigeants de ce pays !Qu importe la honte des dirigeants arabes qui continuent a se diviser a s isoler et a etre honnis de plus en plus par leurs peuples frustres et abandonnes !Qu importe aussi le Conseil de Securite et l ONU qui n arrivent jamais a faire appliquer leurs resolutions !Ces "machins" ne sont plus credibles devant l opinion internationale ,tant leurs decisions restent lettres mortes et rangees dans les archives de l immeuble de Manhatan a New York !Que la diplomatie ,les bonnes volontes et les humanistes fassent pression pour imposer une paix durable dans cette region sensible a toutes les crises et a toutes manipulations politiques de pays de la region qui veulent en decoudre par palestiniens interposes sur une terre abreuvee de sang d innocents citoyens deja meurtris par les diffrentes guerres d occupation et les conflits fratricides . La societe civile internationale n a pas manque de reagir pour arreter ce bain de sang qui a fauche des centaines de bebes,de femmes et de vieillards ! Dans les capitales arabes,africaines ,d Asie et d Europe,des milliers de personnes ont ete mobilisees ,bravant meme les interdits et l etat d urgence (Algerie,Egypte,Mauritanie,etc...) sont sortis dans les rues des villes et des villages pour denoncer la barbarie et reclamer la paix et la securite dans cette region pour la creation d un Etat Palestinien democratique ,libre et laic vivant en paix avec l Etat d Israel .Plusieurs partis,organisations et associations sont restes actifs et vigilants pour mobiliser chaque semaine cesnombreux citoyens anonymes pour mettre fin a cette guerre sans limite qui a entraine la devastation d infrastructures,de maisons,d ecoles et d hopitaux et surtout la destruction de vies humaines.Dans certaines villes,des hommes ,des femmes et des enfants de divers horizons et de diverses nationalites ont defile cote a cote pour rappeler que la paix,la vie humaine ,le droit a la difference et le droit d avoir une patrie n ont pas de prix !N a t on pas observe a Berlin (Allemagne),lors de la derniere marche,des pasteurs,cures,rabins et imams battre ensemble le pave au milieu de la foule ,loin de toutes manipulations religieuses ou considerations ethniques,criant :"la paix maintenant et halte a la guerre !" Voila tout un symbole dans une ville qui a connu les pires atrocites de la seconde guerre mondiale! Que les consciences restent eveillees et que la responsabilite de chacun pour un monde meilleure et fraternel soit l objectif de l humanite entiere ! On n a pas le droit de dire qu on ne sait pas et qu on n est pas concerne!
Lire la suite...

LA POESIE FRANCOPHONE A BERLIN !!

En cette fin d annee,et a la veille des fetes de Noel et du Nouvel An,coincidant avec le 60 eme anniversaire de la Declaration des Droits de l Homme,dans le quartier de "Shöneberg" a quelques lieux de la celebre place "Potsdamer Platz",au Cafe Gallerie "Isotop",des amoureux de la poesie engagee en langue francaise se sont donnes rendez vous pour reciter et ecouter des poemes de tout horizon et de tout pays.Scindes en plusieurs themes ,aussi bien "l exil","la prison","l oppression" ou "l identite",tous ces poemes lus devant un public attentif qui a redecouvert avec interet des poetes de renom :Mikis Theodorakis,Kateb Yacine,Nazim Hikmet,Mahmoud Derwiche,Pablo Neruda ou Aime Cesaire ,etc...D autres poetes ,sans pour autant diminuer de leurs valeurs,ont aussi susciter la curiosite de l assistance ,par la portee et le message du texte.Que ce soit les algeriens Mohamed Lebjaoui,Anna Greki,l africain du sud Breyten Breytenbach , l armenien Bayour Sevag ou la marocaine Saida Menebhi,les organisateurs ont voulu transmettre par cette poesie les valeurs des libertes democratiques,la memoire,l histoire,les problemes de l existence et le combat pour les Droits de l Homme.Non ,sans agrementer cette soiree poetique,le musicien parisien Jacques Poquet,connu sur la scene artistique berlinoise pour ses concerts en solo de la chanson francaise a su egayer par ses interpretations des chansons cultes qui s accordaient le plus souvent au contexte de cette soiree litteraire.Accompagne de sa guitare,et a chaque interlude,le public applaudissait les classiques du repertoire francais :"Ma liberte","Le Deserteur,"Lilly","Mon pote le Gitan","Le Meteque","La boheme"....ou la complainte de Pablo Neruda.En ouvrant la scene au public,deux textes de l ecrivaine et poetesse turque Pinar Salek "Emporte par le vent,englouti par les eaux" et "Bakhta " du poete du rai algerien Cheikh Khaldi ,repris par le roi du rai Cheb Khaled ont ete lus par Olivier et Miloud ,apportant encore une touche democratique a cet evenement qui restera historique dans la ville de Brecht.Sur des notes de musique de jazz , de blues et de rock n`roll,le jeune pianiste Christophe habitant du quartier ,et le groupe algerien de Mokhtar ont reussi a faire dehancher les plus courageux sur quelques morceaux populaires bien connus du public.Au bar de la gallerie et tard dans la nuit,les invites en groupe debattaient le role du poete,de l ecrivain,du journaliste et de l artiste dans la societe.A l unanimite,ils ont confirme que l intelectuel est la conscience du peuple et ne doit en aucun cas faire de concession sur les principes.Il doit toujours se servir de l amour pour fustiger ce que le monde des hommes a de laid et d odieux.Il doit toujours denoncer la duperie,l imposture,les abus et les tabous.Au petit matin,un invite,un verre de vin a la main,fredonnait quelques vers des quatrains (Robayates) du poete et philosophe perse Omar Kayam : "Bois du vin, c est l eternite,La recolte de la jeunesse,A la saison des roses,du vin,des amis ivres,Savoure cet instant de bonheur,la vie n est que d autre!"Les poetes ne meurent jamais!!!!!Un grand bravo a Malik qui a fait un travail d archives de titan et a moderer avec tact et courtoisie cette soiree conviviale!Merci aussi a notre amie Mahnaze qui a mis a la disponibilite "des poetes "son local!
Lire la suite...

58ème Edition du Film International de Berlin

-0-0-0-0-0-0-0-0-L'édition du 58eme édition du Film International de Berlin qui s'est deroule du 7 au 17 Fev.n a pas convaicu l' ensemble des festivaliers et les observateurs du choix des films retenus dans la section officielle dite "competition". Et pourtant,ce festival etait glamour,synonime de stars et paillettes.Avec la premiere mondiale du film documentaire ,hors competition, de Martin Scorsese "Shine a Light" consacre aux Rolling Stones,la "Berlinale" a fait une ouverture totalement "Rock"! Rien que pour cette annee,les grandes noms de la chanson et du cinema ont foule le tapis rouge de la celebre "Potsdamer Platz" a la grande joie de fans venus voir de pres leurs vedettes preferees et recueillir des autographes. Amasses devant la salle fetiche de projection "Berlinale Palast", frigorifies par un froid siberien,le public a pu applaudir et s'approcher d'une kyrielle de stars qui a apportee une athmosphere festive a la capitale federale allemande:Mike Jager,Madona devenue realisatrice, Patti Smith, Nathalie Portman, Kristin Sott Thomas, Penelope Crus, Nanni Moreti ou le maitre polonais Andre Wajda toujours vivace malgre son age ont place cette edition sous le signe d une selection bigaree et qui n a pas toujours tenue toutes se promesses.Dans les autres sections comme le Panorama et le Forum, les cinephiles ont decouvert un interessant programme de plusieurs nationalites et de divers themes. Le film coproduit par Israel , la France et l'Allemagne "Lemon Tree" de Eran Riklis avec la participation magistrale de la comedienne palestinienne Hiam Abbas a emu les nombreux journalistes , lui valant le meilleur prix du public. Avec "frontera Infinita",le jeune realisateur mexicain Juan Manuel Sepulveda a traite le sujet delicat de l emigration de la population d'Amerique Centrale vers les USA. Le cineaste sud africain Ralph Ziman a connu un vibrant succes pour son film "Jerusalema" relatant la vie dangereuse et impossible d une rare violence d un quartier - gheto de la ville megapole de Johansburg. Les amateurs du documentaire ont eu le plaisir de decouvrir un reportage original du realisateur tcheque Miroslev Janek sur l'ancien president de Tchequie Vaclav Havel. Pour cette annee les organisateurs ont decide de rendre un hommage au realisateur italien Francesco Rossi en lui remettant un Ours d'Or pour l'ensemble de son oeuvre cinematographie dans une selection de 13 films alors qu'une retrospective du cineaste d'origine espagnole Luis Bunuel a suscite un grand engouement d un public connaisseur venu des grandes villes de l'Allemagne et des pays limitrophes caracterisant la "Berlinale" en un veritable festival populaire a la portee de toutes les bourses.Apres deliberation,le jury de la competition officielle , preside par le realisateur franco grec Costa Gavras a rendu public les resultats plus ou moins controverses pour les premiers prix:- Ours d'Or pour le meilleur film du realisateur bresilien Jose Padhila "Tropa de Elite" (The Elit Squad) concernant la corruption et les gangs maffieux des forces de securite bresilienne,- Le Prix du Grand Jury au film"Standard Operating Procedure" du realisateur americain Errol Morris . Ce documentaire poignant est un temoignage des sevices et des tortures horribles de l'armee americaine et ses services de securite sur les prisonniers irakiens dans la prison d Abu Ghrieb.- Ours d'Argent pour le meilleur realisateur a l'americain Paul Thomas Anderson dans son film "There will be blood" .Un film sur la decouverte du petrole au USA avec beaucoup de sang et de violence.- Ours d'argent pour le meilleur script au film chinois "Wang Xiaoshuai" (In Love we Trust) du chinois Zuo You.- Ours d'argent pour la comedienne anglaise SallY Hawkins dans "Happy Go Lucky "et l'acteur iranien Reza Naje dans "The Song of Sparrows".- Prix "Alfred Bauer" a la memoire du fondateur du festival au realisateur espagnol Fernando Eimbcke pour son film "Lake Tahoe".B.Missoum,Berlin.www.lematindz.net
Lire la suite...