Publications de Louis-Philippe BANGAZONI (5)

 Il y'a quelques jours un reportage de la chaine de télévision américaine Fox News a fait grand bruit en France et en Grande-Bretagne,parce que les journalistes insinuaient qu'il y' avait dans ces pays des no-go zones. Comprenez des endroits échappant à tout contrôle par l'etat où des islamistes,parce qu'il s'agissait de ces "stars " du moment appliqueraient la charia en toute impunité.

Devant le tollé qu'a provoqué ce "reportage", la chaine a du présenter des excuses officielles aux deux pays dont l'image des capitales avaient été ternies par ces propos plus que mensongers.Mais là n'est pas le sujet de mon propos d'aujourd'hui.En fait je voudrais proposer à Fox News de venir mener une enquête dans mon pays, la République centrafricaine. De mon point de vue, il répond à tous les critères pour être qualifié dans son ensemble de no-go zone.

Vous pensez que j'éxagère?Que j'amplifie le problème?Oh que non, je suis même en deça de la réalité.

La preuve,pas plus tard qu'il y'a quelques jours,le samedi  17 janvier un chef antibalaka du nom d'Andjilo a été arreté par les casques bleus camerounais dans l'arrière-pays. Pour ceux qui ne seraient pas au fait de l'actu centrafricaine, les antibalakas sont un mouvement armé qui a vu le jour pour combattre la coalition séléka,un autre groupe armé qui avait pris le pouvoir par la force le 24 Mars 2013. Mais ces chers antibalakas après avoir joué un rôle déterminant dans la chute du pouvoir des sélékas se sont mis à avoir les mêmes pratiques que l'ont reprochait à leurs adversaires. séquestration de biens,pilages,viols,vols,meurtres,braquages....On peut même perdre la vie à cause d'un regard de travers ou parce que l'un de ces nouveaux seigneurs est de mauvaise humeur.

Donc pour en revenir à ce fameux Andjilo,il a été transféré à la capitale,Bangui, le lendemain de son arrestation. Mais voilà que le lundi 19 janvier, certains de ces compagnons,dont son petit frère ,décident de prendre en otage une française oeuvrant dans l'humanitaire et un prêtre pour les utiliser comme monnaie d'échange.Rien que ça! Récidive le lendemain matin avec l'enlèvement cette fois ci d'une fonctionnaire des nations unies. Elle sera libérée dans la soirée,ce qui n'est toujours pas le cas au moment où j'écris ces lignes de l'otage française.

Comment en sommes nous arrivés là? Tout simplement parce que l'Etat n'existe plus que de manière virtuelle. La preuve, j'ai été personnellement victime d'un braquage perpétré par des anti balakas au vu et au su d'agents de police le 25 Décembre dernier dans le 8ème arrondissement de Bangui. Je vous fait grâce des détails. Il y'a des quartiers où il ne fait pas bon s'aventurer ,même dans la capitale. C'est ainsi qu'aller au quartier "kilomètre 5", est synonyme de jouer à la roulette russe  parce que ça peut mal tourner à tout moment.

Et le fameux général autoproclamé Andjilo, pour en revenir à lui est même sous le coup d'un mandat d'arrêt international parce qu' accusé de massacres,et même du meurtre d'un casque bleu pakistanais.Il a aussi fait la pluie et le beau temps pendant un bon bout de temps dans un quartier situé au nord de bangui. c'est vous dire si le pedigree de ce triste individu est imposant! Malgré tout celà il se trouve des centrafricains pour qualifier d'injuste voire d'anormale l'arrestation de ce bandit des grands chemins. C'est à se demander ce qui ne tourne pas rond chez certains de mes compatriotes. La réalité est que l'impunité a été institutionnalisée dans ce pays, tout le monde peut tout se permettre sans ête inquiété de prime abord.

And the last but not the least, le pays est divisé en différentes comzones. D'une manière globale, l'Est est sous le contrôle des ex sélékas qui sont éclatés en plusieurs factions.Vous comprendrez que dans ces endroits , c'est la loi du plus fort qui prévaut. Il en est de même dans la partie Ouest sous contrôle  des anti balakas qui pillent , rackettent etc en toute impunité.

Alors si nos amis de  fox news veulent  parler de no-go zones, ils n'ont qu'à venir en Centrafrique,ils seront servis. Les gens les traiteront même d'affabulateurs tant les faits divers qui pullulent ici sembleront irréels .

C'est triste mais c'est ce que le centrafricain  vit au quotidien. Il y'a des endroits où je n'ose pas m'aventurer aujourd'hui,même dans Bangui.Mais je fais partie de ceux qui croient en de meilleurs lendemains pour ce pays. Un pays où la justice sera rendue de manière équitable, où surtout, on pourra à nouveau nous rendre sur toute l'étendue du territoire sans être inquiété à cause de sa religion, de son appartenance ethnique ou tout simplement à cause d'une saute d'humeur d'un "seigneur de guerre".

Alors Fox News, venez donc chez nous,il y'a de la matière à ne plus savoir quoi en faire!

 

 

 

 

 

Lire la suite...

Qui n'a pas entendu parler de ce qu'on peut appeler l'affaire Charlie Hebdo"? Surtout après l’impressionnante manifestation qu'était cette marche républicaine d'hier après-midi? Le monde entier a été choqué par ces crimes odieux perpétrés par des soi-disant islamistes ayant décidé de laver l'affront fait à leur prophète  ava caricaturé de manière irrévérencieuse par le journal satirique . Si tout le monde, du moins la majorité d'entre nous, est d'accord pour condamner vivement cette barbarie, les avis concernant la ou les causes de ce triste événement divergent.

Pour certains, c'est la faute de l'Etat et des politiques qui n'ont cessé de stigmatiser les jeunes des banlieues , en majorité issus de  l'immigration; pour d'autres c'était la faute du journal qui l'avait bien cherché avec sa manie d'insulter la foi des autres,il fallait bien s'attendre à des représailles... On a eu droit et ça continue à toutes les théories, même les juifs ont en eu pour leur grade. 

Mais ce qui m'a révolté mais qui était inévitable , c'est l'opportunisme des "anti-cléricaux", tous ceux qui vomissent Dieu et ceux qui croient lui, quelle que soit leur confession religieuse. j'ai même lu que:" le monde serait meilleur sans ces croyants...","Il fallait bien s'y attendre avec tous ces moutons...".  Soyons sérieux s'il vous plait, je sais que beaucoup de choses négatives son imputables aux différentes religions existant sur la surface du globe. La grande inquisition, les croisades, la saint Barthélémy, les djihads, les conflits entre sikhs et musulmans etc démontrent bien ce dont les gens sont capables au nom de leur foi. 

Mais ce serait trop beau de tout mettre sur le dos de la religion. Hitler ou Staline n'étaient pas des croyants à ma connaissance, mais ils sont quand même responsables de la mort de millions d'hommes. Ce ne sont que quelques exemples parmi tant d'autres d'athées dont le monde se serait bien passé;

Loin de moi l'idée d'une compétition  pour chercher à savoir qui sont les gentils et qui sont les méchants. L'intolérance n'est pas l'apanage d'un groupe particulier,encore moins celui des "croyants". C'est l'une des choses les mieux partagées au monde. Il est surtout effarant de voir comment ceux qui se disent les défenseurs de la liberté d'expression, des personnes "éduquées", comprenez qui ont fait des études supérieures et qui seraient supposées plus ouvertes d'esprit et moins manipulables que ces fous d'Allah, tirer à bouler rouge sur Dieu et sur ses adorateurs. je vous fais grâce des injures proférées en toute impunité.

S'il vous plait , laissez Dieu en dehors de tout ça. S'il est vrai que certaines personnes paumées prétextent agir en son nom, il serait réducteur  et facile de tout mettre sur son dos et chercher les raisons ailleurs. Tous les musulmans ne sont pas des djihadistes, tous les chrétiens ne sont pas fachos, tous les juifs ne cassent pas du palestinien...

Dieu n'est qu'un prétexte. Dans la bible,la vie humaine est sacralisée et ce sont les valeurs d'amour , de pardon, de tolérance et de respect du prochain qui sont enseignées. Tolérance et respect qu'on ne sent pas beaucoup chez ces personnes bien pensantes envers ceux qui ne pensent pas comme elles. Personne ne s'émeut de ce que les deux plus gros succès de librairie en France font la part belle à l' intolérance, à la  stigmatisation et j'en passe. Personne n'y a trouvé quelque chose à redire. Tout le monde a droit à un peu de tolérance sauf Dieu et ses fidèles. Gare à ceux-ci s'ils osent donner un point de vue contraire à celui de la majorité. A ce moment là la liberté d'expression ne s'applique plus.

je tiens à rappeler que mon but n'est pas de polémiquer, mais tout simplement d'appeler à une certaine retenue ceux qui ne rêvent que d'en découdre avec Dieu. la foi est censée rendre meilleurs et non transformer  en tueurs. Je suis convaincu que ces jeunes ne lisaient même pas leurs coran, du coup leur compréhension de leur livre saint  ne pouvait qu'être biaisée. Il était donc facile pour n'importe quel prédicateur islamiste de leur faire un lavage de cerveaux. Surtout quand l’État est aux abonnés absents et  a livré à elle-même une frange de sa société. Alors au lieu d'accuser tout le monde et n'importe qui, que chacun commence par se remettre en question, que les familles prennent leurs responsabilités, que la république soit réellement égalitaire....et vous verrez qu'il y'aura moins d'illuminés.

 

Lire la suite...

Bonjour et bonne année à tous!

C'est vrai que ce serait un euphémisme que de dire que j'ai été quasi inexistant sur le réseau l'année dernière, je suis le premier à le reconnaitre. Mais comme il est de coutume, à l'orée de la nouvelle année qui s'annonce, j'ai comme tout un chacun fait mon bilan et pris un certain nombre de résolutions que je m'efforcerai de mettre en pratique en 2015. ecrire plus d'article et participer à l'animation du groupe en fait partie.

Je vois d'ici les sceptiques faire la moue et se dire "qu'on verra bien". je les comprends, à leur place j'en ferai autant. Combien de promesses n'ont jamais été tenues? Combien  de décisions prises de bonne foi n'ont jamais été appliquées restant ainsi à jamais des voeux pieux? Surtout ici en république Centrafricaine , ce cher et beau pays qui défraie la chronique pour les mauvaises raisons hélas.

Après l'élection de notre chère chef de l'Etat de transition catherine Samba-Panza,il y'a à peu près exactement un an à quelques jours près, on nous avait promis la paix, la réconciliation nationale, le désarmement et bien d'autres choses qui ne s'avèrent être apparemment  que des chateaux en Espagne. Du moins pour le moment, si veux rester objeectif! Il faut bein se rendre à l'évidence que  la montagne a accouché d'une souris. Pour reprendre les états d'ame de certains compatriotes, on a assisté à un jeu de chaises musicales politiques, mais les pratiques demeurent.

S'il est vrai que la sécurité, la paix,la réconcliation, la justice semblent n'êtres encore que des voeux pieux, il faut bien admettre qu'il est facile de critiquer mais qu'au pied du mur beaucoup de ceux qui jettent la pierre à notre "prési" et à son équipe ne feraient pas mieux, voir pire. d'ailleurs forece est de reconnaitre que si dans l'arrière-pays la situation sécuritaire est toujours aussi préoccupante, elle s'est légèrement améliorée dans la capitale. Reconnaissons qu'à l'impossible nul n'est tenu. Si on veut la réconciliation, il est du devoir de tout un chacun de s'impliquer et d'y mettre du sien.  Alors quand j'entends un jeune du quartier combattant dire :" Moi, si un musulman s'aventure dans mon quartier, je le tue.", je me dis qu'on a encore du chemin à faire.  la réconciliation doit se faire à la base. Comment voulez-vous que le pays redevienne stable si on continue à regarder l'autre en chien de faience?

Mais s'il est une chose que nos dirigeants ne doivent en aucun cas négliger, c'est bien la justice. la machine judiciaire doit se remettre en marche. c'est une condition sine qua non pour la facilitation du désarmement des coeurs. Il ne doit pas y avoir de prime à l'impunité comme celà semble se profiler à l'horizon. Le dialogue politique prévu pour Février prochain ne doit pas amnistier ceux qui ont mis le pays à feu et à sang. La victime attend que justice lui soit rendue, afin de pouvoir faire son deuil. On verra bien si mama Cathy tiendra cette promesse cette année. S'il est vrai que la paix n'a pas de prix comme nous le chantent les pro-amnistie, il est encore plus vrai qu'une  paix durable a un prix!

On verra bien si chacun fera de son mieux comme il le crie urbi et orbi pour ramener cette chère paix dans notre Bè Africa. ce serait quand même merveilleux de voir les éléments des différents groupes armés déposer volontairement les armes et se mettre à la disposition de la justice, de voir les dinausores  de la politique annoncer leur retrait de la vie publique, les fonctionnaires donner le meilleur d'eux-mêmes malgré les conditions plus que difficiles de travail. j'attends de voir tous ceux qui possèdent une arme venir la rendre publiquement et volontairement. Il faut dire en passant que s'il y'avait un doute concernant la circulation des armes dans Bangui, celui-ci a été levé lors du reveillon de la saint-Sylvestre puisqu'à minuit, ça a été un festival de tirs d'armes lourdes ou légères dans quasiment tous les arrondissements de la ville. Ettous ceux qui ont violés, pillé, tué, torturé..;Ont-ils pris la décision de se dénoncer?

J'ai bien peur que personne n'a pensé à prendre ce genre de résolutions. Il va falloir forcer la main à certains pour le bien-être de la majorité. mais même pour celà, qui est décidé à le faire?

 

 

 

Lire la suite...

MAMA BE AFRICA

Bangui le 20 juillet 2014.une date historique pour la RCA.Pour la première fois,une femme accède à la magistrature suprême.Il est bien vrai que le contexte est particulier,qu'elle hérite d'un pays exsangue,qui n'a pour ainsi parler de pays que le nom.

Et elle n'est que la présidente de transition.Autrement dit une intérimaire.mais ce n'est pas pour autant que nous allions bouder notre plaisir?Pour une fois qu'on parle de nous positivement!Et puis,elle a de la classe notre présidente!Un port altier,une diction parfaite,une tête plutôt bien faite...Il est clair qu'intellectuellement parlant, ça nous change de la plupart de ses prédécesseurs dont certains étaient totalement mal dégrossis voire incultes.ne me demandez pas de les nommer.Ceux qui connaissent mon pays sur le bout des doigts sauront de qui  je veux parler.

En plus,elle a prénom plutôt prédestiné,catherine quelle partage avec d'autres femmes de pouvoir,à savoir une tsarine de Russie ou une reine de France qui a marqué son époque de son influence,la Médicis.c'est déjà pas mal.Et,elle a bénéficié d'un fort courant de sympathie lors de son élection.Mais ses adversaires,eux,l'attendaient au tournant.Force est de reconnaitre qu'ils n'ont pas eu à attendre longtemps.

Si le choix du Premier Ministre n'a pas vraiment soulevé de vagues parce que quasi inconnu du microcosme politique banguissois,les nominations qui ont suivi ont très vite fait déchanter ceux qui s'attendaient et souhaitaient une rupture totale avec les pratiques du passé.

En fait,la tête avait changé,mais le système perdure.Beaucoup de chefs rebelles se sont retrouvés à la Présidence.d'autres dans le gouvernement,qui soit dit en passant a une forte connotation tribale pour ne pas dire clanique.les membres de son ethnie,les banziris sont surreprésentés ainsi que leurs conjoints et "associés".Les directeurs généraux de la police,de la gendarmerie,de la douane et du trésor public sont des parents de la présidente.

Carherine Samba-Panza n'a apparemment rien compris.Elle n'a pas gagné un concours de beauté.Elle a été élue pour diriger une nation qui n'existe que sur  le papier.Une nationdans laquelle le sang a abondamment ,et continue de couler;et dont la souffrance est insondable.

Elle n'a pas compris qu'elle n'avait pas le droit à l'erreur,et que ses faits et gestes allaient être scrupuleusement surveillés et commentés.

Au lieu de cela,elle reproduit les mêmes erreurs que ses prédécesseurs:tribalisme,amateurisme,népotisme.......La rue l'accuse même d’être pro séléka.Il est vrai que sa communication laisse à désirer.Et son mutisme concernant les exactions commises par les sélékas pendant un certain temps n'ont pas plaidé en sa faveur.

Ainsi, il a fallu par exemple ,le 23 mars dernier,que l’évêque de Bossangoa  lors d'une messe à la cathédrale de Bangui ,lise un communiqué émanant du clergé catholique centrafricain dénonçant sa gestion approximative du pouvoir ,le non-désarmement du quartier du kilomètre 5,le refus de réarmer les forces de défense et de sécurité pour qu'elle réagisse!il faut dire que rien ne lui avait été épargnée,et l'ovation faite à la lecture par les fidèles a démontré le peuple partageait ce sentiment.ah j'ai oublié de préciser que la présidente était présente.Notre cheffe de l’État est sortie dépitée de cette messe.

Elle communiquera quelques jours plus tard pour se justifier en expliquant que c’est la communauté internationale qui s'oppose aux réarmements de forces armées pour cause d'indiscipline,de manque de professionnalisme etc et que le désarmement se fera sur toute l'étendue du territoire.On attend toujours.

ne le prenez pas mal,madame la "prési",qui aime bien châtie bien.Et au point où les gens sont arrivés,ils n'ont plus rien à perdre.

Mais il faut lui reconnaitre quand même que tout n'est pas négatif.d'ailleurs,d'ailleurs le fait qu'elle subisse des pressions extérieures est un secret de polichinelle.Surtout de la part de monsieur déby Itno qui veut nous imposer un premier ministre musulman afin de justifier la thèse de la guerre de religion.Jusqu'ici elle a refusé de donner suite sachant que ce serait une décision très impopulaire voire suicidaire.Le peuple ne supportant plus ce diktat,qui dénie la réalité des faits en octroyant la part belle à ses bourreaux qui se font passer pour des victimes sacrifiant pour celà la vie de leurs coreligionnaires

Mais il faut bien admettre que ceux qui demandent son départ sont très mal placés pour lui faire la leçon.Qui s'est insurgé contre la menace de partition du pays que font peser sur notre tête des bandits de grands chemins?Nos politiciens semblent soudainement devenus aphones.ils sont avides de pouvoir sans se rendre compte que le gâteau pour lequel ils se battent n'existe plus,du moins reste à confectionner.

Il faut enfin souligner que le plus grand problème de notre cheffe de l'Etat est son manque de fermeté avéré,et le fait que son cabinet brille par son incompétence.Alors ,si elle veut rester dans l'histoire de ce pays pour les bonnes raisons,elle a intérêt à rectifier le tir,il n'est pas encore trop tard.

Lire la suite...

"Génocide à caractère religieux","affrontements inter-communautaires","nettoyage ethnique"...Que n'a-t-on pas dit sur la situation qui prévaut en Centrafrique?Que n'écoute-t-on pas sur les ondes des médias internationaux chaque fois qu'on allume notre poste radio ou qu'on allume la télé?

Les centrafricains sont dépeints comme des sauvages islamophobes incultes qui tuent  leurs compatriotes musulmans  chaque jour  que Dieu fait!Comment en sommes-nous arrivés là?

A ,mon humble avis,cette crise n'est pas à proprement parler religieuse;du moins à l'origine.

Tout a commencé avec la rébellion de la séléka (composée en grande majorité de centrafricains  et de mercenaires tchadiens et soudanais musulmans)qui telle Attila le Hun a tout décimé sur son passage lors de sa conquête du pouvoir en 2013.Tueries,viols,pillages,profanations d'églises....rien n'a été épargné aux centrafricains de l'arrière-pays!On aurait pu penser que ces soudards se calmeraient une fois le pouvoir conquis,ce qui devint effectif le 24 mars 2013..Malheureusement,le malheur des centrafricains ne faisait que commencer!Bangui la capitale fut mise à sac,l'administration totalement détruite.Et les cas d'exactions sont devenus ,monnaies courantes.le peuple centrafricain subissait une véritable oppression de la part des nouveaux maitres de Bangui qui ont tués,violés,torturés,pillés...au vu et au su de la communauté internationale qui est restée muette et sourde à l'appel à l'aide lancé par les centrafricains.

Il aura  fallu une réaction des paysans qu'on appelle les anti-balakas ,soutenus par des éléments de l'armée nationale et les nombreux massacres qu'ont provoqués leurs affrontements avec la séléka pour qu'on daigne se pencher sur notre cas.Mais le mal était fait et les blessures profondes.Le ressentiment envers la séléka et ceux de leurs parents musulmans qui s'étaient crus tout permis n'attendait qu'une occasion pour s'exprimer.En effet,comment concevoir que des personnes d'origines tchadiennes sur le sol centrafricain se soient subitement transformés en tortionnaires de ceux qui les ont accueillis?

Quand on opprime son prochain,à ,moins que celui-ci ne s'appelle Jésus-Christ,il faut s'attendre à une réaction.

Aussi,lorsque ces Seigneurs du Conseil de Sécurité des Natios-Unies,après avoir chipoté longtemps sur des questions de coûts,ont finalement voté une résolution donnant feu vert à l'armée française et aux forces armées de l'Union Africaine pour intervenir,le mal était déjà fait et il était profond.

C'est ainsi qu'on a malheureusement assisté  à une chasse aux musulmans qui hélas payaient le prix fort à cause des turpitudes de certains de leurs coreligionnaires.Et ceci avec la complicité d'hommes politiques véreux qui ont trouvé là un filon à exploiter pour pouvoir conquérir le pouvoir.Mais il faut reconnaitre que les seigneurs de la séléka leur ont facilité la tâche,lorsqu'ils ont eux-mêmes jou" la carte communautaire en arguant qu'ils étaient rejetés et combattus à cause de leur religion;et que la majorité chrétienne n'acceptait pas d'être dirigée par des musulmans.

Quand on donne soit même le bâton pour être battu,il ne faut pas après s'étonner du résultat!

Et que dire de la presse internationale,avide de sensation et de scoop avait enfin avec cette crise un remake du génocide du Rwanda,mais cette fois-ci à caractère religieux?

Et les balakas d'êtres affublés du nom de milice chrétienne,ce qui ne manque pas de hérisser la communauté chrétienne qui ne se reconnait pas dans ces gens.Aucune église ou homme d'église n'a mandaté ces hommes.D'autant plus que ce qui était à l'origine un soulèvement populaire a été récupéré politiquement.Et si il y'a bien des tueries,on exagère dans les commentaires!parce que contrairement à ce qu'on laisse entendre,par exemple,il y'a toujours des chrétiens qui vivent dans le quartier musulman du KM5 à bangui.Et il y'a des quartiers dans la capitale,voire même des villes de l'arrière-pays où les deux communautés continuent de cohabiter.Pour ne pas aller loin,je prendrai l'exemple de mon quartier où les musulmans ne sont pas inquiétés.Il n'y a aucune tension entre les différentes communautés.Bien au contraire.mais ça ,on n'en parle pas,parce que celà porterait en faux la théorie selon laquelle les musulmans seraient persona non grata en RCA!

D'ailleurs,l'autre jour mon voisin qui est musulman me racontait que son grand frère qui est en France lui a demandé de quitter le pays.Il lui répondu qu'il n'en voyait pas l'intérêt puisque le quartier dans lequel il vit calme et qu'il ne se sentait pas en danger.

Voilà,c'était juste pour vous dire que la situation n'est pas aussi simple qu'il n'y parait;Même si on ne peut pas nier qu'il y'a un fort ressentiment contre la communauté musulmane pour cause d'amalgames malheureux,il y'a des gens qui œuvrent et qui démontrent que ce n'est pas une fatalité;que le vivre-ensemble est toujours possible.Et que si la violence perdure,c'est parce que l'Etat est en totale déliquescence,ce dont on a besoin,c'est qu'on donne la parole à ceux qui démontrent qu'on peut surmonter cette crise et que tous les musulmans ne sont pas des sélékas ,comme tous les chrétiens ne sont pas des balakas!

Lire la suite...