Publications de LUKISSA MBALA ANTONIO " RAMADHAN (5)

11/12/2009 07:37:37 | AFPAngola : la présidentielle reportée de trois ansLa présidentielle est reportée jusqu'à l'approbation d'une nouvelle constitution par le parlement© AFPLe président angolais Jose Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 1979, a laissé entendre jeudi que l'élection présidentielle dans son pays riche en pétrole et en minerais serait retardée de trois ans.L'Angola a organisé en septembre dernier ses premières élections parlementaires en 16 ans et un scrutin présidentiel était attendu cette année.Cette élection est maintenant reportée jusqu'à l'approbation d'une nouvelle constitution par le parlement, constituté à 81% de membres du Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA) présidé par M. dos Santos."Tout indique que cette constitution modifiera le système actuel de gouvernement et fixera de nouveaux délais pour les mandats des élus", a-t-il déclaré devant le congrès du MPLA.Les changements proposés et soutenus par cette formation abolissent la séparation des deux scrutins présidentiel et législatif car le président élu deviendrait la tête de liste du parti vainqueur au parlement.ContestationSi ce modèle est adopté, l'Angola, n'organisera pas le scrutin avant 2012, à l'expiration du mandat actuel des députés.Ce scénario a déjà été considéré comme prévisible par les mouvements des droits de l'Homme et partis d'opposition qui accusent dos Santos de s'accrocher au pouvoir."Il est souhaitable que le MPLA puisse remplir son mandat remporté aux élections de l'an dernier pour gouverner le pays", a jugé le présiden
Lire la suite...
Résultats tagués “Arabie saoudite” dans Chroniques orientalesUne saoudienne de 8 ans en instance de divorce.Par Delphine Minoui le 25 août 2008 10h25 | Lien permanent | Commentaires (9)Il y a quelques semaines, j’avais parlé dans ce blog du courage de Nojoud, une petite Yéménite de 10 ans, mariée à un homme de 30 ans, qui s’était battu pour obtenir le divorce. Je l’avais rencontrée à Sana’a et elle m’avait raconté son histoire (voir Le Figaro du 24 juin 2008) .Le cas de Nojoud fut le premier du genre dans le monde arabo-musulman, où de nombreuses fillettes sont forcées de se marier très jeunes.Depuis, d’autres journaux, magazines et télévisions, dont CNN, se sont intéressés à elle. Son histoire a fait le tour de la planète ! Au point d’encourager d’autres filles à se rebeller contre les traditions en vigueur… Y compris en Arabie saoudite, voisin du Yémen, et où les droits des femmes sont largement restreints, et où la polygamie est également en vigueur.Fait inédit, un tribunal saoudien va examiner en septembre une demande de divorce d’une fillette de 8 ans, mariée à son insu par son père à un quinquagénaire. C’est ce que rapporte l’édition dominicale du quotidien local Al-Watan.En fait, c’est la maman de la petite qui aurait introduit le recours en divorce auprès du tribunal d’Unayzah, à 220 kilomètres au Nord de Ryad, où le mariage a été conclu par le père, sans que sa fille n’en soit informée.D’après Abdallah Jtili, l’avocat de la fillette, cité par le journal, la petite « ne sait pas encore qu’elle a été mariée ».Tags: Al-Watan, Arabie saoudite, divorce, Nojoud, Ryad, YémenVoir mon blog : lukissa.blogspot.com
Lire la suite...
Les musulmans de France sont ceux qui croient aux valeurs de l'islam dans leur totalité et œuvrent à leur vulgarisation et leur adoption. Des valeurs occultées également au grand public pour des intérêts politiques stratégiques. Ces valeurs totalement méconnues ou mal expliquées par les rares intellectuels ou pseudo intellectuels musulmans invités aux discussions périodiques et cycliques de ce sujet qui tournent souvent aux dénigrements.Des valeurs comme l'interdiction formelle de tuer, en temps de guerre, les désarmés, les femmes et les enfants, les vieillards et les blessés, les prisonniers et les réfugiés, l'interdiction de couper un arbre, de brûler une maison ou de piller un refuge. Celles de l'obligation de chercher et d'aller vers les sciences et le savoir là où ils se trouvent et de les transmettre de façon honnête et sincère sans discrimination de race ni de couleur ni de religion ni de statut social.Des valeurs comme celles de faire de la femme l'égale de l'homme dans les droits et les obligations et qui instaurent l'obligation de son respect. Des valeurs comme celle de la protection des fondamentaux de l'Islam à savoir la préservation de l'âme, la préservation de l'esprit, la préservation de la richesse, la préservation de la progéniture, la préservation des croyances.Des valeurs comme celles qui ont permis aux non musulmans de vivre en paix sous la gouvernance de l'Islam pendant de longs siècles «interdiction de la contrainte dans la religion et dans la foi». Cette relation muselée au gré de certains milieux influents et définie comme étant de nature conflictuelle car ne pouvant qu'être une relation perdant-perdant. Cette relation pourrait-elle un jour changer? Pourrait-elle un jour être approchée autrement que par ce prisme désintégrateur? Pourrait-elle devenir une relation plutôt gagnant-gagnant? La réalité prospective de la relation des musulmans de France avec le premier pays des droits de l'Homme, devenu entre temps et grâce à la main vertueuse de ces mêmes milieux le premier pays laïc, serait-elle un jour abordée à sa juste valeur stratégique, économique et sociale?Blog: lukissa.blogspot.com
Lire la suite...