Publications de Houssein IBRAHIM (202)

Le 27 juin 2015, les AFARS sont toujours colonisés à Djibouti!

La date du 27 juin coïncide pour les AFARS avec la "NAKBA", le désastre, la catastrophe, la descente aux enfers. C'est le jour où ils sont devenus les palestiniens de la Corne de l'Afrique, le jour où la minorité allochtone s'est substituée à la majorité autochtone pour les réprimer par plaisir, par complexe, par vengeance. Pourtant, les AFARS occupent 90% du territoire Djiboutien et représentent plus de la moitié de la population avec les autres composantes ethniques.

La date du 27 juin coïncide également avec le prolongement du colonialisme par une caste venue de Diré-Dawa (Ethiopie) et de Guérissa (Somalie) pour prendre "Djibouti en otage" (Ali Coubba) et qui a falsifié l'histoire et la mémoire des Djiboutiens, institutionnalisant la peur, la torture, le génocide, le viol, l'exil et la prison pour la majorité des Djiboutiens particulièrement les AFARS.

La date du 27 juin coincide enfin avec la promotion du règne de la médiocrité, du tribalisme, du clientélisme, du mensonge et de la haine sur l'amour, la liberté et la vérité.

C'est pourquoi, le 27 juin, comme l'explique si bien le lion indomptable de Lyon, l'intellectuel engagé, le juriste Mohamed ISSE FARAJ dans l'article suivant, "Taklo éteint sa télé". Taklo, un ancien du FDLD, représente la majorité silencieuse qui ne se retrouve pas dans ce délire parce qu'il n'y a été jamais associé...

Oui, le 27 juin 2015, les AFARS et moi-même sommes toujours colonisés parce que les Issas le sont autant que les AFARS mais ils ne le savent pas et ne le comprennent pas... pour l'instant!

La patrie ou la mort nous vaincrons!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Le 27 juin, Taklo éteint sa télé (Par Mohamed Issé Faradj)

Taklo est un de mes amis d’enfance. Il habite Arhiba depuis que la cité existe. Remercié au bout de quatre ans de travail non rémunéré au dispensaire du coin dans les années quatre-vingt, il fait fi de qu’en dira-t-on etet sollicite un emploi journalier comme collecteur de frais de transport (crisboy) dans un minibus qui fait la navette entre deux places Rimbaud ( Arhiba-quartier 1) de cinq heure du matin à dix heures du soir sept jours sur sept. à dix heures du soir sept jours sur sept. 1) Heureusement, il y a minibus. Pour être éligible « crisboy », il suffit de savoir rendre la monnaie et rester de marbre face aux avalanches de critiques dans une cité où les pesanteurs de la tradition font prévaloir le sens de l’honneur aux petits boulots.
Recruté du premier coup, dans cette catégorie socioprofessionnelle atypique composée de trois échelons ( crisboy, chauffeur et patron ) dont le dernier niveau comprend beaucoup plus de fonctionnaires d’État que d’entrepreneurs privés, le chauffeur Taklo est connu pour avoir battu tous les tous les records de lenteur entre les deux premiers échelons. Travailleur infatigable et loyal, Taklo traine en revanche un boulet incompatible avec l’intérêt commercial en raison de son esprit de générosité et de compréhension envers les de la cité dont il connait mieux que qui conque les conditions de vie. Toute personne sans ressource voyage gratuitement dans le bus de Taklo. Il comble ainsi à lui seul la défaillance de la politique sociale de l’État sur le trajet. Fan d’Abdallah-Lee et friand des chansons patriotiques, Taklo est un ancien combattant du FDLD (Front Démocratique pour la libération de Djibouti) pleinement conscient de la politique de marginalisation dont sa communauté fait le frais depuis l’accession du pays à la souveraineté nationale. Pour lui comme
Pour lui comme pour toutes les victimes, le programme de la RTD conçu pour assurer la fête de l’indépendance du pays constitue une illustration parfaite de l’État tribal. 2) La RTD, ce chantre de la dictature tribale En effet durant les deux jours fériés consacrés à cette commémoration, la RTD met le paquet comme pour légitimer le règne sans partage à l'appui des images sélectives et une histoire retouchée. Pas un mot concernant la résistance héroïque opposée par les sultanats à l'arrivée des colons français, ni sur le massacre de Kaboba par la France au cœur du Mont Goda, dans les années quarante. Pas un hommage aux autorités traditionnelles déportées dont le sultan Houmed Laoita mort en détention à Madagascar, pas plus qu’à la dernière victime indépendantiste, Mohamed Houmed dit Doudou tombé à Tadjourah le 02 mai 1976. Une vision étriquée de l’histoire précoloniale crève l’écran. Chez Taklo, on applique un autre programme : pas de télé durant la fête de l’indépendance. Une nouveauté tout de même en cette année 2014, le dictateur souffrant a tenu à adresser un message clair aux djiboutiens au travers une photo qui a fait le tour du monde : le pouvoir est et restera Mamassane ( voir photo). Dépouillée de tout caractère national, la fête de l’indépendance nationale reste à penser.
************************************************************

Vive le Peuple de Djibouti!
Vive le Burkina-Faso Libre!
Vive l'Afrique bientôt Libre!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Lire la suite...

Gabon : Et si le peuple disait adieu à Ali BONGO?

La situation semble basculer au Gabon en faveur de l'opposition. Leur chef Jean PING vient de se déclarer Président du Gabon!
Après un demi-siècle de dynastie Bongo, le Peuple aurait finalement décidé d’assumer son destin pour voter massivement à Monsieur Jean-PING, un ancien apparatchik du régime devenu désormais opposant à ce meme régime d’Ali Bongo.

Selon des sources concordantes en provenance de Libreville, la situation serait en train de basculer en faveur de l’opposition. Dans toutes les villes mais aussi dans les villages et dans les campagnes, les Gabonais ont choisit leur Homme en la personne de Jean-Ping. A l’extérieur du pays, la diaspora aurait massivement voté pour Jean-Ping. En France mais aussi en Europe, aux Etats-Unis et au Canada, Monsieur Jean PING arriverait largement en tête avec un écart non négligeable par rapport à Ali Bongo.

Le changement tant voulu, tant souhaité et tant espéré est en train de se réaliser dans ce pays en proie à une dictature féroce. Face à ces résultats prometteurs, l’opposant Jean PING s’est déclaré vainqueur.

Ali BONGO, le chantre de la Françafrique tant honni de son peuple se serait terré dans son palais. Il serait habillé en treillis militaire aux dernières nouvelles! Que prépare-t-il ?

Et si le Gabon accédait enfin à la démocratie pour assumer durablement son destin envers et contre tous?

La patrie ou la mort nous vaincrons!

Vive le Peuple du Gabon !
Vive le Burkina-Faso Libre !
Vive l’Afrique bientôt Libre !

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Lancine Konda Ok mais dans tt etat de cause lannonce de Ping fait de lui un Imature et irresponsable pas un exemple pr lafrique libre.
Tony Lova
Tony Lova Africa, wake up!
Patrice Edoe
Patrice Edoe Vous pensez que Ping s'est auto - proclamé pour rien? Il doit compter sur quelque chose...
Lire la suite...

Le compte à rebours a commencé au Burkina-Faso pour l'assaut final sur Kosyam. Ce matin, L'armée adresse un ultimatum jusqu'à 10h(heure de Ouagadougou) à Diendéré et ses poches de résistance du RSP repliés sur KOSYAM et qui refusent de se rendre. Passé ce délai, l'armée promet d'envoyer un déluge de feu pour les anéantir!

Ce matin, le 23ème Régiment d'Infanterie Commando de Dédougou, le 25ème Régiment Parachutiste commando de Bobo-Dioulasso, le 34 ème Régiment interame de Fada N'Gourma et le Régiment d'artillerie de Kaya pour ne citer que l'essentiel sont tous en ébullition et prêts à l'action. Au cas où tout cela ne suffirait pas, l'Etat-Major des armées promet de recourir à la base aérienne 210 de Bobo-Dioulasso où se trouve l'escadrille de chasse de la Force Aérienne du Burkina-Faso, une des plus puissantes d'Afrique!

C'est l'assaut final sur Ouagadougou! Les chars sont entrés dans la capitale. Le chef de la junte Diendéré et quelques fidèles d'entre les fidèles se sont réfugiés chez le Mogho Naaba. Ironie de l'histoire, lui qui avait l'habitude d'assassiner froidement demande à ce qu'il ne soit pas tué. Ce soir, Le Général ZAGRE, Chef d'Etat-Major Général des Forces Armées Burkinabès appelle les poches de résistance du RSP de se rendre.

L'Armée du FASO, venue de toutes les villes du pays (environ 6000 hommes soit la moitié de ses effectifs) avait exigé de Gaspart Somé oups...Gilbert Diendéré et son RSP la reddition sans condition... C'est désormais chose faite. Le Premier Ministre Zida serait libéré mais personne ne l'aurait vu...pour l'instant!.

L'armée nationale du FASO a décidé de prendre les choses en main, de libérer le pays contre le RSP et de rétablir l'ordre constitutionnel. Les différentes divisions équipées des missiles sol-sol et air-air ainsi que des fantassins blindés ont convergé vers la capitale pour protéger le peuple, pour libérer le Président KAFANDO, le Premier Ministre et son gouvernement. Ils ne seraient plus qu'à 50 Km de Ouagadougou.

Toutes les garnisons des 6 principales régions militaires et leurs blindés (Koudougou, Dédougou, Kaya, Ouahigouya, Fada NGourma, Bobo-Dioulasso, Pô, Dori, Banfora) feraient route vers Ouagadougou. Elles sont accueillies par des foules en liesse. Pour une puissance de feu 100 fois supérieure à celle du RSP, cela risque de constituer un véritable carnage.

Il y a 30 ans, Diendéré et ses copains Gaspard Somé lançaient l'assaut sur le Bataillon d'Intervention Aéroporté de Koudougou pour achever les partisans du Président Thomas Sankara. 30 ans après, Diendéré subit le même sort. Cette fois, nous n'entendrons plus de parler de Gilbert Diendéré et du RSP. Oui, l'histoire ne se répète pas mais les situations historiques se répètent!

En attendant, le Peuple Burkinabè est toujours debout comme un seul Homme!

La patrie ou la mort nous vaincrons!

Vive le Peuple du FASO!
Vive le Burkina-Faso Libre!
Vive l'Afrique bientôt Libre!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Samuel Robert Coué Que le monde entier regarde l'exemple du Burkina Faso, il y a là comme un signe du destin ! Enfin un peuple courageux décidé à ne pas se laisser faire par ces dictateurs, ces assassins.... pas de répit ! de tout coeur avec vous. Vive le Burkina Faso libre ! Vive la démocratie en marche...
Saidou Yameogo
Saidou Yameogo c'est une foule impressionnante,jamais vue qui est sortie à koudougou pour acclamer le bataillon de dedougou en partance pour ouaga. les jeunes surexcités se disent prets à les accompagner jusqu'à ouaga.l'honneur du burkina est entrain d'etre restauré.
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed Diendéré sera neutralisé pour toujours et le FASO vivra définitivement en paix. La patrie ou la mort nous vaincrons!
Houssein Ibrahim Houmed a répondu · 2 réponses
Said Tigana
Said Tigana Bien dit houssein ibrahim un patriote d'afrique la partie ou la mort nous vaincrans!
Houssein Ibrahim Houmed a répondu · 1 réponse
Souleymane Ibin Daoud
Souleymane Ibin Daoud il sera déplumé, ce pharaon.Nous sommes debout avec notre armée
Josephine Zombre
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed La patrie ou la mort nous vaincrons!
Eldine Nikièma
Eldine Nikièma la patrie ou la mort nous vaincrons!!
Clarence Seedorf Diabate
Boukaré Daouéga
Adama Ouedraogo
Adama Ouedraogo Bien dit mon frère, le lutte continue...
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed Le Burkina-Faso est déjà libre. Nous attendons juste que Diendéré se rende et qu'il n'y ait pas de bain de sang. La patrie ou la mort nous vaincrons!
Houssein Ibrahim Houmed

Votre commentaire...

Lire la suite...

A LA HAYE, Cet après midi!

Après Amsterdam, cap sur La Haye ou Den Haag qui abrite la Cour Pénale Internationale.

Demain, je visiterai la prison qui accueillera bientôt le tyran Ismael Omar Guelleh qui détient la palme de la barbarie légalisée en République de Djibouti.

C'est aussi l'occasion de rencontrer la diaspora Africaine qui milite contre l'impunité dans leurs pays d'origine.

Une nouvelle page est en train de se tourner en Afrique. Plus rien ne sera comme avant!

La patrie ou la mort nous vaincrons!

Vive les Peuples d'Afrique!
Vive le Burkina Faso Libre!
Vive l'Afrique bientôt Libre!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Claudine Hermine Cojan super , tu peux peut-être aussi voir le président GBAGBO au passage si il a une visite , ça marche parfois sans autorisation préalable voir Jo Mamadou pour ça facebook
Claudine Hermine Cojan
Claudine Hermine Cojan malheureusement le tyran est utile a djibouti comme ailleurs pour els bases françaises , la cpi et bensouda n'en veulent pas vraiment sur ordre de l'état français entre autre
Alimata Zorome
Alimata Zorome Du courage mon frère. Un jour ta persévérance va payer.
Yero Sawadogo
Latinita Mohamed
Latinita Mohamed Bienvenue dans ton pays mon cousin inchallah j'espère tu viendras avec la justice qu'on attend de toi
Qafar Baxa
Baky Wattara
Ali Mo Ganta
Safia Aranda
Safia Aranda Super je te souhaite de bon courage !
Frère
Kobre Aicha
Hassan Kayad
Hassan Kayad Bon vacances Houssein Ibrahim Houmed et franchement on prefere le tyran ou le goerou dictateur de Djibouti le trainer par terre tout nue sur la place Mahamoud Harbi (Heros de L'indepedance Djiboutienne) ou le pendre a poteau a la meme place et faire vi...Voir plus
Abdallah Abdou
Abdallah Abdou Mashaallah toujours aussi beau. May Allah bless and protect your family.
Houssein Mjo
Houssein Mjo J'admire votre courage grand frere Houssein
Charko Said Darar
Charko Said Darar Inech allah bientôt mom frr Houssein philo, la lutte continuuuuuu
Lire la suite...

Quelques dessins de Roger Picon...

Roger Picon aurait eu 70 ans aujourd'hui. Il ne fêtera pas son anniversaire. Je me permets de publier quelques-unes de ses caricatures inédites sur le régime djiboutien, sur la dictature de Guelleh dont les dérives criminelles n'épargnent plus le cercle restreint de sa parentèle.

Dans sa fuite en avant, Ismaël Omar Guelleh se retourne contre sa propre population. Roger, l'ancien élite de l'armée de l'air française Libre a bien voulu immortaliser chaque dérive du dictateur en les tournant en dérision. "Un peu d'humour ne tue pas" disait-il!

Tu nous manqueras pour toujours ROGER!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Lire la suite...

Mon parrain ROGER PICON n’est plus !

Mon parrain Roger Albert PICON est décédé… d’une crise cardiaque dans les bouches du Rhône. C’est sa sœur Nicole VILLENEUVE qui vient de me l’annoncer par téléphone. Dans les rues d’Amsterdam, au milieu de mes amis, je refuse de croire. Soudain, mon sang s'est figé dans mes veines. Tout devient amer.

Je suis comme dévasté par cette nouvelle. Je suis atomisé sur le champ. L’enterrement est prévu pour samedi poursuit sa sœur qui continue de me parler. Un flot des larmes inonde mes yeux !

Né le 28 juillet 1946, Roger PICON aurait du fêter son anniversaire demain. Je devais l’appeler ce soir...et le voir ce mois d’août en Alsace où il s’était retiré depuis un certain temps. Nos contacts étaient permanents, il m’avait soutenu dans toutes les circonstances et surtout lors de mon dépôt de plainte contre le dictateur Ismaël Omar Guelleh à la Cour Pénale Internationale. Il soutenait mes initiatives...même les plus délirantes à juste titre d'ailleurs.

Roger PICON était un amoureux de l’Afrique. Et Conseiller du défunt Président du PRD, Mohamed Djama Elabeh. Ancien cadre de l’aviation de notre armée de l’air, il était aussi un brillant caricaturiste et un intellectuel de poids. Compagnon de route de Jean-Loup SCHAAL avec lequel il avait fondé l’ARDHD, Roger Picon faisait partie de ces grands hommes qui luttaient pour la liberté et pour la justice, fustigeant les régimes sanguinaires d’Afrique.

Nous formions ensemble un binôme comme l’osmose qui l’unissait à l’ensemble des Djiboutiens et des Africains en général. Oui, Roger était à la fois mon père adoptif, mon ami, mon conseiller. Que de temps passés à rire avec lui et des heures au téléphone pour repenser un monde où l'humain aurait plus de place. Tout cela disparaît soudain…comme par effraction!

La mort de Roger ne constitue pas pour moi un vide mais LE vide.

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Houssein Moussa TT ME CONDELIANCE MON FRERE
Basga Blaise Bagre
Basga Blaise Bagre May his soul rest in peace
Adawa Hassan
Adawa Hassan Toutes mes condoléances cher frère Houssein Ibrahim Houmed! Que le Tout-Puissant veille sur l'âme du défunt QUI était épris de paix et de justice!
Hamad Issa
Hamad Issa Mes cindoleances les plus attristes
Houssein Ibrahim Houmed
Votre commentaire...
Lire la suite...

A Amsterdam, La patrie ou la mort nous vaincrons!

C'est par un bel soleil d'été que j'ai bien voulu profiter de la capitale Néerlandaise ce midi.
Oui la Hollande est devenue ma destination favorite après l'Angleterre parce qu'on y trouve tout ici...
C'est aussi le lieu qui abrite la Cour Pénale Internationale pour dictateurs criminels comme Ismael Omar Guelleh dont les dérives criminelles n'épargnent plus le cercle restreint de sa parentele. Visiter la prison qui l'abritera dans les annees a venir est un plaisir.

Les Pays Bas, je les conçois comme un lieu d'espoir. Entre vacances et combat pour les victimes, le tout sur fond d'idéal panafricaniste rythme dans tous les instants du devenir par le slogan sankariste et Burkinabe qui m'accompagne partout:

Oui, À Amsterdam aussi,

"la patrie ou la mort nous vaincrons! "

Vive les Peuples d'Afrique!
Vive le Burkina Faso Libre!
Vive l'Afrique bientôt Libre!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Houssein Ibrahim Houmed
Votre réponse...
Bilan Guedi Moussa
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed Habo, Ciid wanaksan . Bisous à toi Bilan Guedi Moussa et à toute la famille!
Houssein Ibrahim Houmed
Votre réponse...
Abdallah Abdou
Abdallah Abdou Enjoy ur vacation and eid Mubarak
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed Thank you so much my brother Abdallah Abdou I call you ASAP!
Houssein Ibrahim Houmed
Votre réponse...
Lassina Albert Koné
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed Burkinabè de coeur, je suis fier de vous, nous sommes tous les enfants de Thomas SANKARA!
Lassina Albert Koné
Lassina Albert Koné Merci Camarade grand frère on est ensemble vive Maman Africa
Houssein Ibrahim Houmed
Votre réponse...
Ali Clavia
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed Eid Moubarak Loubakow Ali Clavia. Ahak Aysuk!
Hassan Kayad
Hassan Kayad Aid moubarak abtio, you look good Houssein Ibrahim Houmed alhamd...Un crochet sur Londres nous ferais plaisir egalement....A bientot....
HE A Bodaya
HE A Bodaya Qiid Mubaarak. Qiidi Saqiid. Qiid Meqe Qid koh yakkay, Inkih neh yakkay, Macammad Ummattah kaadu yakkay. Massakaxxa le Gift Prof. Houssein Ibrahim Houmed. Muquk maqaanel Yalli nee yasgaaraw, Lubaakow.
Ali Clavia
Ali Clavia INCHAH ALLAH NI HOUSSENOW HAKI SOLELEY
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed
Votre réponse...
Saada Ali Matan
Saada Ali Matan Bcp d eleve auraient profiter de votr savoir.si tt les pers ayant un savoir partent ,ki va rester eduquer le reste de notr communaute.
Saada Ali Matan
Saada Ali Matan C est votre pays,votre peupl ki ont besoin de vous(les savans).
Saada Ali Matan
Saada Ali Matan Alors prendre la fuite et allez s installer ailleur ou personn n a besoin de vs,alors ke vs avez laisser des place vides kon ne pourra remplir.
Saada Ali Matan
Saada Ali Matan J avais bcp d admiration pr vs mem si j n etais pas une de vos eleves.c etait formidabl d avoir des prof de filo djiboutien.
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed Merci chère Saada Ali Matan de la confiance que vous me témoignez et qui me touche profondément. Dès que le tyran sera arrêté et conduit dans la prison de la CPI, les Djiboutiens seront libres et il n'y aura pas de fuite de cerveau comme vous le dites. Pour y parvenir, un seul mot d'ordre doit guider nos actions: la patrie ou la mort nous vaincrons!
Saturnin Sawadogo
Saturnin Sawadogo La patrie ou la mort nous vaincrons. Merci camarade
Houssein Ibrahim Houmed
Lire la suite...

In London, meeting with the Prince of AFARS Adan Bodaya

 

A getaway to London to enjoy its wonders but also for meetings with important personalities of the commumaute AFAR. After Belgium and Sweden, The United Kingdom is the 3rd country that houses a number of Afars.

I met to this day Bank Holiday, the Prince of AFARS, excellence Adan Bodaya, grand-son of King Mohamed Bodaya who reigned from 1910 to 1960 on the powerful kingdom of Ethiopia Dawe, Adan Bodaya is an intellectual weight , brilliant academic who is noted for his sharp work on the history and culture in the AFAR Horn of Africa.

As General Gali ASS MOHAMED, he observes with concern the evolution of the conflict between the Afars and Issas and points the clanico-tribal diet Ismael Omar Guelleh and extremists issas subservient to his canvas and anachronistic facisants of axioms and continue to be perpetrated with total impunity the anti-genocide Afar with the means of the Djiboutian State.

Prince Adan Bodaya is one of those men with whom one loves drag on the present moment. I, the French AFAR has learned a lot after this afternoon on my culture, my people and its history. A Bodaya HE is a living library. He is a founder of the powerful Afar Community Association in the UK for which I have initialed the general ledger.

In London, people AFAR has is a base and a seat that request has not be copied in the rest of Europe.

Homeland or death we shall overcome!

Long live the People AFAR!

Vive Burkina Faso Free!

Long live Africa soon free!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Lire la suite...

Des consultations juridiques pour les migrants... dans la jungle de Calais

Dans la jungle de Calais, je suis allé rencontrer mes semblables, celles et ceux que l’on désigne improprement par le terme des « migrants ». Pour comprendre ce qui se passe, pour leur apporter ma modeste contribution au niveau juridique.
Sur place, le décor est impressionnant. La jungle des calais, ce sont des bidonvilles coupés de la ville de Calais et du monde, encerclés par des barbelés de 6m de hauteur sur des kilomètres et sécurisés en permanence par des policiers CRS.

Dans cette jungle, on trouve des réfugiés politiques abandonnés à leur sort : des Éthiopiens, Érythréens, des Soudanais, des Afghans, des pakistanais… Entassés dans des abris de fortune, dans des cabanes qui ne retiennent pas l’eau de pluies, ils affrontent héroïquement le froid dans des conditions d’hygiène indescriptibles.

Mais ce sont les conditions dans lesquelles vivent les ENFANTS qui m’ont le plus choqué. Des enfants qui ne vont pas à l’école quand on sait que la scolarité est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans ; Des enfants qui devaient être protégés conformément à la Convention Internationale des droits de l’enfant. Grâce à quelques bénévoles, une école de fortune est montée de toute urgence. Je suis surpris de voir le nombre pléthorique des associations anglaises.

Je n'ai pas vu nos associations: La CIMADE, Le MRAP, La ligue des droits de l'Homme habituellement engagées dans l'aide aux migrants. La réponse de la Préfecture n’est pas satisfaisante. Déplacer les migrants dans des conteneurs, pour un hébergement de nuit… et aucun dispositif n’est prévu pour la journée. Le système d’accueil mis en place par notre pays ne fonctionne pas !
Dans quelques jours, la jungle sera détruite. L’École aussi. Que vont devenir ces enfants dans quelques jours ?

Avec l’équipe de Maître Orsan que j’ai pu intégrer dès mon arrivée et qui a monté une « cabane de droit » dans la jungle, le Legal Center ou le centre juridique, le quotidien est le même : accueillir des mineurs isolés, les écouter, les conseiller et surtout mettre en place des mesures protectrices par le biais d’une demande de protection adressée au juge pour enfants du Tribunal de Grande instance de Boulogne sur Mer. On en recense déjà plus de 400 dossiers d’enfants. Traiter les choses dans l’urgence ! L’urgence rien que l’urgence !

A Calais, le rêve des migrants est de rejoindre l’Angleterre. En attendant, c’est l’enfer au quotidien.

Houssein IBRAHIM HOUMED

Devant la "cabane de droit" dans la jungle de calais. Dans cet abri de fortune, on explique aux mineurs leurs droits et on remplit des demandes de protection au Juge des enfants du TGI de Boulogne-sur-Mer. . Pour les migrants déçus de notre pays et dont le rêve est de rejoindre l'Angleterre, ce centre est illégal.
L'abri de fortune des migrants au milieu de nulle part. Les conditions d'hygiène sont déplorables.
L'école des enfants qui sera détruite dans les jours à venir a été montée de toute urgence par des associations humanitaires britanniques. On y retrouve un peu de vie et d'humanité...
L'entrée de @[858507610901905:274:La Jungle Calais]. No comment!
Lire la suite...

Le tyran Ismaël Omar Guelleh bientôt jugé devant la Cour Pénale Internationale?

La Cour Pénale Internationale vient de me délivrer l’accusé réception de ma plainte déposée le 28 décembre 2015 pour le massacre anti-ISSA (Yonis Moussa) de Bulduqo à Djibouti qui a coûté la vie à une centaine des Djiboutiens dont l'enfant Soumeya, seulement âgée de 6 ans. C'est une victoire pour toutes les familles des victimes qui demandent que Justice soit rendue!

Nous espérons que la Cour Pénale Internationale jugera le tyran de Diré-Dawa Ismaël Omar Guelleh dans un avenir proche et qu'il ne réprimera plus dans l'impunité. Les preuves sont encore plus accablantes et viennent étayer la plainte déposée par mes soins le 22 novembre 2013 pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité à l'encontre de la communauté AFAR. Le nom de Guelleh, associé aux crimes, est désormais durablement inscrit dans le registre de La cour Pénale Internationale.

Il faut que les familles des victimes participent à la mise en place d’autres plaintes avec des témoignages plus détaillés. D’autres Djiboutiens informés sur cet évènement peuvent également apporter leur contribution et j’espère que le Député Said Houssein Robleh sera le premier à alimenter la plainte que j’ai déjà déposée.

Je remercie Monsieur Omar Ali Ewado, Président de la Ligue Djiboutienne des droits de l'Homme d'avoir fait le beau travail de publier la liste provisoire des victimes qui m'a permis de déposer une plainte circonstanciée devant la Cour pénale Internationale. Il vient d’être condamné à 3 mois de prison ferme par une justice aux ordres du tyran, pour avoir contribué à la manifestation de la vérité.

Peuples d'Afrique, Continuons à lutter contre l'impunité à Djibouti et dans toute l'Afrique!

La patrie ou la mort nous vaincrons!

Vive le Peuple de Djibouti!
Vive le Burkina-Faso Libre!
Vive l'Afrique bientôt Libre!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.

J’aimeCommenter

Lire la suite...

Plainte adressée au Procureur de la CPI à l'encontre de Monsieur Ismaël Omar Guelleh, pour le massacre contre la communauté ISSA

J'ai déposé plainte à la Cour pénale Internationale, pour que le massacre du 21 décembre 2015 ne reste pas impuni, parce que les ISSAS sont non seulement Djiboutiens mais c'est surtout ma famille maternelle. Je ne pouvais donc rester indifférent!

J'ai porté plainte pour que les familles djiboutiennes récupèrent les dépouilles qui leur sont refusées par Monsieur Ismaël Omar Guelleh.

J'ai porté plainte pour que cela serve d'exemple pour Djibouti, pour toute l'Afrique.

La patrie ou la mort nous vaincrons!

Houssein IBRAHIM HOUMED

*************************************************************************************
Houssein IBRAHIM HOUMED
Professeur de Philosophie

A
Madame le Procureur de la CPI
Cabinet du Procureur
Unité des informations et des éléments de preuve
Boîte postale 19519
2500 CM La Haye-Pays-Bas/Fax: +31 70 5158555
mail: otp.informationdesk@icc-cpi.int

Objet : Plainte pour crimes contre l’humanité à l’encontre du Président de la République de Djibouti, M. Ismaël Omar Guelleh commis le 21 décembre 2015 à l’encontre de la communauté ISSA (Yonis Moussa)

Madame le Procureur,

Par la présente, c’est une nouvelle fois, contraint et forcé par l’impunité qui y règne et par l’aggravation de la situation à Djibouti, que j’ai l’insigne honneur de déposer plainte auprès de la Cour Pénale Internationale de Justice à l’encontre de Monsieur Ismaël Omar Guelleh, actuel Président de la République de Djibouti, aux motifs suivants :

- crimes contre l’humanité, tortures, recel de cadavres, séquestrations d’opposants, contre la communauté ISSA, tribu Odahgob (clan Yonis Moussa).
Ces crimes portent principalement sur des de massacres de civils – femmes, hommes, personnes âgées et enfants.

Les faits dont Monsieur Ismaël Omar Guelleh, objet de la présente plainte,
est l’orchestre central, sont les suivants :

Le clan Yonis Moussa s’était rassemblé dans la banlieue de Balbala (Bulduqo) pour célébrer un rite religieux et ancestral. Ce clan est dans le viseur de Monsieur Guelleh depuis qu’il a refusé de lui apporter son soutien pour son 4ème mandat à la Présidence de la République. Profitant de ce rassemblement pacifique, Monsieur Ismaël Omar Guelleh a voulu une nouvelle fois, terrorisé la population djiboutienne en ouvrant le feu. Le bilan provisoire est de 28 morts, 62 blessés dont le pronostic vital est engagé et 13 prisonniers.

En commettant délibérément ces crimes contre l’humanité en l’encontre des civils de la tribu ODAHGOB, particulièrement contre le clan Yonis Moussa, Monsieur Guelleh a encore voulu démontré qu’il était au-dessus de toute loi et qu’il avait droit de vie et de morts sur ses sujets à qui il a refusé et refuse encore le statut de simple citoyen. En raison de leur perpétration d’une part car les crimes sont commis en exécution d’un plan concerté pour la réalisation de motifs particuliers et en raison de leurs victimes d’autre part, en tant qu’elles ne sont pas visées pour elles-mêmes mais en tant que membres d’un groupe de population, à l’égard duquel les auteurs de crime se sont comportés comme s’il n’appartenait au genre humain, les conditions des crimes contre l’humanité sont remplies.

Madame le Procureur, je tiens à vous préciser par ailleurs que Monsieur Ismaël Omar Guelleh n’est pas à sa première tentative et qu’il détient la palme de la barbarie légalisée en République de Djibouti. Une plainte a d’ailleurs été portée par mes soins à la Cour pénale internationale, le 22 novembre 2013 pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité perpétrée à l’encontre de la communauté AFAR. En massacrant la communauté ISSA, Monsieur Ismaël Omar Guelleh est dans une logique de réitération d’infractions criminelles.

Il est à noter également que les familles des victimes n’ont toujours pas réussi à voir les corps et à faire leur deuil : Ismaël Omar Guelleh refuse tout simplement toute sépulture digne, une telle idée étant étrangère à sa conscience. La preuve matérielle relative au recel des cadavres est consommée. Cette situation ayant été fortement médiatisée.

Ma conscience humaine me dicte de réagir à nouveau, par rapport aux crimes à l’encontre de la communauté AFAR et pour ce crime qui vient de de se commettre contre la communauté ISSA qui réclament Justice et Respect de leurs Droits.

Je dépose donc plainte auprès de la Cour Pénale Internationale de la Haye
à l’encontre Monsieur Ismaël Omar Guelleh, Président de la
République de Djibouti, pour les raisons suivantes :

- crimes contre l’humanité perpétrés à l’encontre de la communauté ISSA , recel des cadavres, séquestrations d’opposants politiques

Il est en effet inadmissible que ces crimes restent impunis.

La République de Djibouti étant signataire du traité de Rome et faisant partie
des pays ayant ratifié la cour Pénale Internationale depuis novembre 2002, toute
légitimité pour juger ces crimes revient à votre seule compétence universelle.

Vous trouverez, ci-jointes, la liste provisoire des victimes publiées par la ligue Djiboutienne des droits de l’Homme du Président Ali Ewado qui vous permettront
d’apprécier la situation.

J’ajoute à ceci que je me tiens à l’entière disposition de la Cour Pénale
Internationale pour lui transmettre tout renseignement complémentaire
susceptible de l’intéresser ou pour témoigner devant elle si elle estimait en avoir le besoin.

J’ose espérer, Madame le Procureur, que vous partagerez l’esprit de ces lignes et que ce dossier, qui est parfaitement conforme au droit applicable en matière de crimes contre l’humanité, puisse recueillir votre avis favorable afin que le Président de la République, Monsieur Ismaël Omar Guelleh, qui se croit au-dessus de toute Justice, puisse enfin être poursuivi et jugé devant la Cour Pénale Internationale.

Je vous remercie de l’intérêt que vous voudrez bien accorder à ma demande et dans cette attente je vous prie d’agréer, Madame le Procureur, l’assurance de mes très hautes, respectueuses et distinguées salutations.

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
14 commentaires

Liste provisoire des victimes civiles

Liste provisoire des civils innocents massacrés le 21 décembre 2015

N °

Nom

Prénom

Age

Décédé : lieu et date

Appartenance clanique

01

Ali Ahmed

Awaleh

 

Le 21/12/2015 par balle à Buuldhuqo

Yonis-Moussa/ Issa

02

Khaire Waberi

Moussa

 

Le 21/12/2015 par balle à Buuldhuqo

Yonis-Moussa/ Issa

03

Guirreh

Omar

 

Le 21/12/2015 par balle à Buuldhuqo

Yonis-Moussa/ Issa

04

Moumin Hassan

Mohamed

 

Le 24/12/2015 suite aux blessures par balles

Yonis-Moussa/ Issa

05

Hassan Abdi

Abdillahi

 

Le 21/12/2015 par balle à Buuldhuqo

Yonis-Moussa/ Issa

06

Omar Moussa

Said

 

Le 21/12/2015 par balle à Buuldhuqo

Yonis-Moussa/ Issa

07

Aden Moussa

Said

 

Le 21/12/2015 par balle à Buuldhuqo

Yonis-Moussa/ Issa

08

Abdourahman Djama

Soumeya

Née en 2009

Le 21/12/2015 par balle

Yonis-Moussa/ Issa

 

 

 

 

 

 

 

D’après l’enquête que nous avons menée auprès des familles des victimes, la liste provisoire de la tragédie du 21 décembre 2015 à Bouldhouqo s’établit ainsi :
a) Morts 28, b) Blessés 52, c) Disparus 34, d) Prisonniers 13.

La LDDH s’engage d’établir une liste définitive dans les prochaines jours et demande que lumière soit faite et justice rendue. Pour ce faire le Conseil des Droits Humains des NATIONS UNIES doit diligenter une enquête indépendante qui établira les responsabilités et les causes de ce massacre.

28 morts : ALI MAIDANE - - - - FARAH MOUMINE OBSIEH- - - - WAISE GODI- - - - AWALEH ROBLEH- - - - OMAR GUIRREH GOD- - - - BARREH SOUGUEH- - - - ALI HAYIL- - - - HASSAN OMAR DOUALEH - - - - MADINA ADEN HASSAN - - - - AMINA HASSAN- - - - - - SOUMEYA - ABDOURAHMAN DJAMA- ( 6 ans) - - - - SOULEIMAN SAID ABDI- - - - OMAR Mariam Guirreh

52 blessés
ADEN FARAH AFFI----IBRAHIM NOUR MIGANEH ----ABDI HOUSSEIN DIRIEH----AWOWO ADEN JIRIJIRI----IDRISS BAADOU ADEN----HOSH ABDILLAHI ALI----YONIS ABDILLAHI ALI----MOHAMED YACIN ABDI----ABDI MOUSSA FARAH ----IBRAHIM OMAR DOULE----HASSAN GUEDI----ABOUBAKER YACIN SAID ----MAHAD HASSAN OMAR ----YONIS ABDILLAHI----YONIS HARED ABDILLAHI ----YONIS FAROLEH ----ZAKARIA DAHER ALI----IBRAHIM NOUR MIGUIL----ARAB DAHER ISMAIL----IDRISS BACHIR GUEDI----ALI DJAMA MAIRANEH----AHMED ISSA ----ADEN FARAH----ABDILLAHI ADEN ALI----DAOUD ABDILLAHI GOULED ----ILYAS IBRAHIM----FARAH MAHAMOUD ----MOUKTAR HASSAN ABDIRAHMAN ----RAYAL BOUH----OMAR BAWLAH----OMAR DJAMA BASHE----JEH ABDI SOULDAN ----ABADE ABDILLAHI ROBLEH ----ROBLEH BOUNI DAHER----IBRAHIM ALALEH----ISNINO FARAH ALI----QOREEHO BOUH SAID ----DJAMA SAHAL ----IBRAHIM AWALEH ----HAROUN ABADID WARSAME----KADIJA HILIN ADAWE----OUMALKAIR SAID----ATTEYE DJAMA FARAH ----DJIBRIL OMAR ATTEYEH ----NEIMA GUIRREH ADAWEH----ANAB SOUGUEH BOUH----BILAL DJAMA MOUD ----RODA IBRAHIM BOUH----HAMDA OSMAN ABDI----ABDOULKADER OSMAN ABDI ----ZAHRA SAID FARAH----

34 disparus :
AHMED HILDID----SAHAL AHMED DJAMA----FARAH ROBLEH WAIS ----MAHAMOUD BOUH RAYALE----HACHIM ALI FARAH ----HOUSSEIN HASSAN MOUMIN ----OMAR ABDILLAHI ----MOUD HOUSSEIN MIGUIL----MED ALI DEMO----HASSAN MEIRANEH----OMAR ALI OMAR----SAID FARID DJAMA----HADI ABDI SAID----MAHDI MOUSSA ATTEYEH----MOUMIN ALLOLEH SOUGUEH ----FATOUMA SAID ISSA ----FOUAD ROBLEH OMAR ----SAID BIRAAH BOUH ----FARDOUSSA OMAR ALI----OMAR AWLID OSMAN----AYANLEH SOUGUEH GUEDI----MOHAMED DJAMA EGUEH----MOUSSA WABERI DIRIR----MOHAMOUD HASSAN OMAR----DIRANEH AOULED ALI----FARID ALI BOUH----FOZIA DARAR IBRAHIM----ABDILLAHI BOUH ALI----ISSA ALI FARAH----AMAREH GUEDI BOUH----SAADA OMAR DJAMA----FARID ALI WARSAME----AGANEH OMAR WADAWR ----ABDIRAHMAN WADAWR----MOHAMED FARAH IYEH----

13 prisonniers :
MOUD AHMED ELMI----ELEYEH HASSAN ALI----ABDOURAHMAN ARALEH----MOHAMED HALANEH----MOHAMED IBRAHIM FOD----MOHAMED AHMED ELMI----ABDO DAHIR MIGUIL----CHIRDON KAIREH----AHMED ABDI----MAHAD SAID----NEIMA FARID---- MOHAMED ABDI FARAH----ABDOURAHMAN MOHAMED GUELLEH----

Le Président de la LDDH :
Omar Ali Ewado
Tél : +253 77 61 55 49
E-mail : iwado_lddh@yahoo.fr

 

Sites d’information relatif au massacre du 21 décembre 2015 à Djibouti.

 

http://www.dw.com/fr/djibouti-de-nouveau-dans-la-tourmente/a-18934562

http://www.rfi.fr/afrique/20151227-violences-djibouti-familles-victimes-veulent-voir-corps-usn-opposition

http://fr.starafrica.com/actualites/djibouti-lescalade-dans-la-repression-fait-au-moins-27-morts.html

http://www.rfi.fr/afrique/20151224-djibouti-violences-manifestation-communaute-internationale-discrete

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/12/22/djibouti-de-violents-affrontements-avec-la-police-font-7-morts-et-23-blesses_4836723_3212.html

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/12/23/djibouti-chronique-d-un-massacre-annonce_4837036_3212.html

http://www.jeuneafrique.com/289782/politique/djibouti-les-tensions-politiques-derriere-les-affrontements-meurtriers-du-21-decembre/

http://www.humanite.fr/massacres-et-repressions-aveugles-djibouti-593802

http://www.rfi.fr/afrique/20151223-raisons-bain-sang-djibouti-guelleh-odahgob-younis-moussa

http://www.rfi.fr/afrique/20151221-djibouti-repression-police-morts-balbala-union-salut-national

http://www.lepoint.fr/monde/affrontements-a-djibouti-19-morts-et-9-policiers-blesses-22-12-2015-2004574_24.php

http://www.leparisien.fr/international/affrontements-a-djibouti-au-moins-sept-morts-et-73-blesses-22-12-2015-5394317.php#xtref=http%3A%2F%2Fnews.google.com

https://www.fidh.org/fr/regions/afrique/djibouti/l-escalade-dans-la-repression-fait-au-moins-27-morts-a-djibouti

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/12/22/97001-20151222FILWWW00108-une-repression-policiere-a-djibouti-fait-19-morts.php

http://www.ouest-france.fr/monde/djibouti/violences-djibouti-entre-19-et-25-personnes-auraient-ete-tuees-3935360

http://afrikarabia2.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/12/22/djibouti-silence-on-reprime-51297.html

http://afrikarabia2.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/12/22/djibouti-silence-on-reprime-51297.html

http://www.jeuneafrique.com/288852/politique/affrontements-a-djibouti-au-moins-7-morts-selon-la-police-une-vingtaine-selon-lopposition/

http://www.lesoir.be/1075832/article/actualite/fil-info/fil-info-monde/2015-12-22/affrontements-djibouti-19-morts-selon-l-opposition

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite...

Carnage à Djibouti: lsmaël Omar Guelleh tire sur la population à bout portant

Dans mon pays d'origine Djibouti, c'est le carnage depuis ce matin contre la population civile. Mon peuple est décimé. Le tyran sanguinaire Ismaël Omar Guelleh a de nouveau choisi la voie répressive pour définitivement faire taire la rue qui s'opposait à son 4ème mandat ou plutôt pour le mandat à vie...

Le Président de l'opposition Djiboutienne, Monsieur Ahmed Youssouf Houmed serait grièvement blessé et serait pris en charge à l'hôpital militaire français du CHA Bouffard. Le porte-parole de l'opposition, Daher Ahmed Farah aux mains des milices de Guelleh risque la mort désormais et serait dans un lieu tenu secret par le régime. Par ce carnage, Guelleh a décidé ce matin d'écraser toute velléité d'opposition durablement à Djibouti.

L'armée quadrille la capitale et continue de tirer à bout portant. Le bilan provisoire dépasserait les centaines de morts sans parler des blessés!

Ce soir Mon pays Djibouti est en deuil!

Peuples d'Afrique et du monde, soutenons DJIBOUTI!

La patrie ou la mort nous vaincrons!

Vive le Peuple de DJIBOUTI!
Vive le Burkina-Faso Libre!
Vive l'Afrique bientôt Libre!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Ce Djiboutien a reçu une balle dans la tête. Ce soir, des informations rapportent qu'il aurait succombé à ses blessures mortelles!
Ancien professeur et Ancien ministre de Guelleh. Hamoud a quitté le régime pour l'opposition. En guise de vengeance, Guelleh a décidé d'en finir avec lui.
Ce serait un tir de char sur la population qui aurait causé ce carnage. Il y aurait eu plusieurs centaines de morts selon le bilan provisoire.
Un blessé grave. De nombreux blessés auraient succombé ce soir d'après les informations de Djibouti!
Blessé ou mort? Les Djiboutiens blessés graves sont abandonnés sans soins dans les marres de sang!
Commentaires
Lire la suite...

Djibouti: Guelleh n'espère plus un 4ème mandat face à la pression de la rue

Les chances de briguer un 4ème mandat pour le tyran sanguinaire s'amenuisent de jour en jour à Djibouti. A l'appel du Mouvement des jeunes de l'opposition djiboutienne (MJO), la rue djiboutienne s'est encore mobilisée dans la capitale pour défier une nouvelle fois le dictateur Ismaël Omar Guelleh.

Le Peuple Djiboutien est plus que jamais déterminé à se débarrasser de son virus Ebola qui sévit tel l'épée de Damoclès sur sa tête depuis 40 ans. Les dignitaires du régime auraient d'ores et déjà quitté le pays à destination des capitales européennes. Moustapha Démocrate est content de fêter son anniversaire qui est aussi l'anniversaire d'un moment partiel de libération de tout un peuple!

Aujourd'hui, la figure éminente de l'opposition Djiboutienne encore debout, le Docteur Abatteh Ebo Adou, Lauréat de la Faculté de Médecine de Paris exhorte le dictateur de se plier à la volonté populaire au risque de faire sombrer le pays dans le chaos.

A Djibouti, il est fort à parier que Plus rien n'arrêtera désormais cette révolution au parfum Burkinabè.

Peuples d'Afrique et du monde, formons une immense chaîne de solidarité auprès du peuple Djiboutien!

La patrie ou la mort nous vaincrons!

Vive le Peuple de Djibouti!
Vive le Burkina-Faso Libre!
Vive l'Afrique bientôt Libre!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Photo de Houssein Ibrahim Houmed.

J’aimeCommenter

Lire la suite...

Djibouti: The deafening silence of intellectuals and opponents ISSAS challenges me !!!

The deafening silence of the intellectuals and opponents ISSAS challenges me since the arrest of the highest moral authority of the AFAR community.
The silence of two organizations of human rights in Djibouti, Mr. Ali Omar Iwado and Master Zakaria, representatives of human rights in Djibouti also challenges me! Why this silence while they denounce banalities?
Finally, the silence of the USN, who had joined the scheme and would be well placed to negotiate calls me!

And what about the Afar intellectuals mourned the ambulance carcass? Where are they today?

The Vizier would be released but according to some sources we require proof of life: he was released thanks to the pressure of social networks and the various committees that are created spontaneously in the image of that of Denmark and Brest.

No doubt this sui happened to arrive at the Vizier Ogass Issas!

Tonight the VIZIR Tadjourah remains under house arrest in Djibouti!

Homeland or death we shall overcome!

Long live the people of Djibouti!
Vive Burkina Faso Free!
Long live Africa soon free!

Houssein IBRAHIM HOUMED

Le Chef suprême de la communauté AFAR, Monsieur Chehem Ahmed Houmed serait libéré mais placé aussitôt en résidence surveillé par le régime dictatorial de Guelleh. Nous demandons une preuve de vie. Ce soir, le Peuple Djiboutien reste mobilisé pour sa libération totale!
TADJOURAH, connue aussi sous le nom de la ville blanche est le siège du chef suprême des AFARS. Ce soir, elle reste dans le désarroi et l'incompréhension. Elle reclame la libération immédiate et sans condition du VIZIR Chehem Ahmed Houmed !
Lire la suite...

Djibouti : Le silence assourdissant des intellectuels et opposants ISSAS m’interpelle!!!

Le silence assourdissant des intellectuels et des opposants ISSAS m’interpelle depuis l’arrestation de la plus haute autorité morale de la communauté AFAR .
Le silence de deux organisations des droits de l’Homme à Djibouti, Monsieur Omar Ali Iwado et Maître Zakaria, représentants des droits de l’Homme à Djibouti m'interpelle également! Pourquoi ce silence alors qu'ils dénoncent des banalités?
Enfin, le silence de l'USN qui avait rallié le régime et qui serait bien placé pour négocier m'interpelle!

Et que dire des intellectuels afars qui pleuraient la carcasse d'ambulance? Où sont-ils aujourd'hui?

Le Vizir serait libéré selon certaines sources mais nous exigeons une preuve de vie: il a été libéré grâce à la pression des réseaux sociaux et aux différents comités qui sont crées spontanément à l’image de celui du Danemark et de Brest.

Nul doute que ce sui est arrivé au Vizir arrivera à l’Ogass des Issas!

Ce soir, le VIZIR de Tadjourah reste toujours en résidence surveillée à Djibouti !

La patrie ou la mort nous vaincrons !

Vive le Peuple de Djibouti !
Vive le Burkina-Faso Libre !
Vive l’Afrique bientôt Libre !

Houssein IBRAHIM HOUMED

Le Chef suprême de la communauté AFAR, Monsieur Chehem Ahmed Houmed serait libéré mais placé aussitôt en résidence surveillé par le régime dictatorial de Guelleh. Nous demandons une preuve de vie. Ce soir, le Peuple Djiboutien reste mobilisé pour sa libération totale!
TADJOURAH, connue aussi sous le nom de la ville blanche est le siège du chef suprême des AFARS. Ce soir, elle reste dans le désarroi et l'incompréhension. Elle reclame la libération immédiate et sans condition du VIZIR Chehem Ahmed Houmed !
Lire la suite...

Le tyran Ismaël Omar Guelleh met en prison le Chef Suprême des AFARS à Djibouti!

Imaginez le Mogho Naaba, le roi des Mossis jeté arbitrairement en prison au Burkina-Faso ? Une situation inédite vient de se produire dans la république bananière de Djibouti dirigé d'une main de fer par un tyran sans foi ni loi, Ismaël Omar Guelleh particulièrement reputé pour sa haine anti-AFAR!

Le Vizir Chehem Ahmed Houmed est une autorité suprême traditionnelle AFAR qui seconde le Sultan de Tadjourah. Il a fait l’objet d’une arrestation arbitraire sur ordre du tyran Ismaël Omar Guelleh et il est détenu dans le camp de concentration de Gabode.

Monsieur Chehem Ahmed Houmed est une personnalité qui ne s’immisce pas dans la politique politicienne de Djibouti. Mais il a l’habitude de dénoncer les agissements déplacés du régime à l’encontre de la population AFAR. Connu comme un homme de paix, il avait appelé à maintes reprises au dialogue entre les principaux belligérants.

Si les représentants Afars ont l’habitude de courber l’échine devant le tyran Guelleh, le Vizir de Tadjourah fait partie d'une des rares personnalités qui refuse de prêter allégeance au tyran sanguinaire. Ismaël Omar Guelleh ne supporte pas cette voix discordante. Il a donc décidé de le faire taire par la détention arbitraire, une violation flagrante des droits de l’Homme devenue monnaie courante à Djibouti.

Compte tenu de la position toujours neutre du Vizir de Tadjourah, il est étonnant que l’Ambassade de France sinon les autorités françaises ne réagissent pas par rapport à l’arrestation d’un de ses ressortissants.

Ce soir, toute la communauté AFAR de Djibouti considère cette détention comme un affront intolérable et appelle à la libération immédiate et sans condition du Vizir Chehem Ahmed Houmed.

Vive le Peuple de Djibouti !
Vive le Burkina-Faso Libre !
Vive l’Afrique bientôt Libre !

Houssein IBRAHIM HOUMED

Photo de Houssein Ibrahim Houmed.
Alimata Zorome Guellek va payer lourd pour cet affront
Ibro Dabalo
Ibro Dabalo Ben guelleh, il faut quitter le pouvoir avant que le pouvoir vous quitte. La patrie ou la mort nous vaincrons
Houssein Ibrahim Houmed
Houssein Ibrahim Houmed Oui Alimata Zorome, Guelleh va payer très cher! Merci pour tin soutien!
Ibro Dabalo
Houssein Ibrahim Houmed
Lire la suite...