Publications de Doudou SY (5)

WiserDakar@Jokkolabs : Special 4ème anniversaire atelier des médias


Palabres: Parlons Famille africaine & modernité par le truchement des médias sociaux/réseaux sociaux

 

Spécial WiserDakar@Jokkolabs sur le théme de la famille africaine à l'heure de la modernité à travers les médias sociaux : quels liens, rapports et conséquences possibles?

Nous saisissons cette occasion pour célébrer le 4ème anniversaire de la Web émission Atelier des médias de RFI, et de surcroît puisqu'on parle de famille célébrer le mariage; ou les fiançailles entre La Cantine et Jokkolabs, deux espaces de coworking, d'innovation sociale et entrepreneuriat social.

 

Où : l'espace de coworking Jokkolabs

Quand : le vendredi 10 février 2012 à partir de 18h GMT

Comment : 

  • vu que nous célébrons la famille, des échanges informels auront lieu entre les différents membres.
  • Ensuite à partir de 18h 30 GMT synchronisation avec Paris en direct de la Cantine, pour échanger avec la communauté Atelier de médias, afin de palabrer quoi....
  • Enfin, place à la fête, au networking et la décompression, pour ainsi parler comme un américain lamda à la fin d'une longue semaine de travail "Thank's God it's Friday"...

Venez nombreux," kouma fa deugueu néma massa" citation Wolof qui signifie "J'y serais en tout cas"

 

 

Partenaires de l'événement :

 

 

 

            


Lire la suite...

Unleashing the potential of social networks in West Africa

WiserEarth & Kabissa West Africa Survey

Today, Kabissa and WiserEarth released a study that sheds light on the habits, concerns, and needs of activists in West African civil society with respect to social networks and ICT at large.

For civil society organizations across Africa, the expanded use of Information & Communications Technology (ICT) has launched a new era marked by easier, more frequent, and more widespread communication directed to a variety of key audiences. The advent of social networks has resulted in greater awareness for many important causes and collaboration among different groups on crucial social initiatives, and as civil society organizations continue to maximize the potential of social platforms, their influence will continue to grow over time.

Polling an indicative sample of civil society representatives across 15 different West African countries in October and November 2010, the survey provides a preliminary glimpse into the nature of daily interaction with social networks and communication technologies in the region.

Among the study’s most prominent conclusions was that funding and infrastructure problems are limiting the use of online collaboration and communication tools.


Respondents cited lack of funding and infrastructure issues as critical factors limiting their use of the internet for their organization’s work.

While 76% of respondents go online every day, one-third of those polled indicated that inadequate training and skills are limiting their usage of Web tools. This is reflected in respondents’ reliance on email – 87% use email every day or several times per week, a significantly higher percentage than those who utilize tools such as social networks, instant messaging, or blogs for example.

In addition to email, SMS technology, used frequently by 61% of respondents, is a preferred method of communication for those involved with civil society organizations, underscoring its importance in keeping organizations abreast of the latest information and news.


Social networks, email discussions and SMS are becoming important communication and collaboration tools for West African civil society organizations.

Sizable investment in the development of the local telecommunications infrastructure is considered essential to maximizing the potential of the Internet, as is improvement in the ways that individuals are trained about Internet technologies. A high number of respondents, 39%, have been self-taught in usage of the Internet, while nearly the same percentage, 41%, learned how to use Web technologies through the help of work colleagues or friends. Few, 16%, have been trained through professional programs. This indicates the need to direct resources toward self-learning materials and programs, and user-friendly interfaces to facilitate self-learning.

On the topic of social networks, Facebook was found to be the most popular platform, with nearly half of those surveyed using it for purposes ranging from dissemination of information, to collaboration on projects, to sharing best practices, and beyond. One respondent summarized the benefits of social networks to civil society organizations by noting:

“You can reach a wide network of people not only within your organization and NGO circles, but also Africans fortunate enough to have Internet access. It has great potential to share ideas across cultural and political boundaries.”

Amidst the promise of social networks, there is also concern regarding security and privacy. Many respondents believe that information shared online can be easily misused, while others see the potential for social networks to become a waste of time. In order to allay these concerns, there is a need for those who support ICT initiatives to address the areas of privacy and security; spammers and scammers; information overload and time management; and cost effective use of technology.

“This survey illustrates the hunger among African civil society activists to utilize emerging Information and Communications Technologies to help advance the missions of their organizations,” said Camilla Burg, WiserEarth Communications & Outreach Director.  “The next step is to supply the resources needed to make a truly wired future a reality.”
“The availability of online communication and collaboration tools and the ability to use them properly profoundly impacts the way that civil society functions,” added Tobias Eigen, Kabissa Executive Director. “This survey helps us understand how far we have come in that respect, guiding our priorities as we nurture and support our membership and evolve the functionality of our online community platform.”

Full results of the study, including the survey’s methodology, are available for free download on Kabissa. For more information about this survey, or to give feedback, please contact Camilla Burg of WiserEarth (camilla [at] wiserearth.org) or Tobias Eigen of Kabissa (tobias [at] kabissa.org).

To join WiserWestAfrica Group on WiserEarth visit: http://fr.wiserearth.org/group/WiserWestAfrica.

To join Kabissa visit: http://www.kabissa.org.

Lire la suite...

Libérer le potentiel des réseaux sociaux et de l'Internet en Afrique de l'Ouest: 

Une étude sur la collaboration et la communication entre les organisations de la société civile


 


 

 

 

Pour les organisations de la société civile en Afrique, l'utilisation accrue et constante des technologies de l'information et de la communication (TIC) a inauguré une nouvelle Ère marquée par une communication plus facile, plus fréquentes, plus large en direction d’une variété de publics de plus en plus ciblés.

 

L'avènement des réseaux sociaux a permis  une meilleure sensibilisation sur de nombreuses causes importantes et la collaboration entre les différents groupes sur des initiatives sociales cruciales. Ainsi tant que les organisations de la société civile continuent à maximiser le potentiel des plateformes sociales, leur influence va continuer à croître au fil du temps.

 

Aujourd'hui, Kabissa et WiserEarth ont publié une étude qui jette un éclairage sur les habitudes, les préoccupations et besoins des militants de la société civile ouest africaine concernant les réseaux sociaux et les TIC en général.

Avec un échantillon de vote indicatif des représentants de la société civile de 15 pays ouest-africains, entre Octobre et Novembre 2010, l'enquête donne un aperçu préliminaire sur la nature des interactions quotidiennes avec les réseaux sociaux et les technologies de la communication dans la région.

  


Parmi les conclusions les plus importantes de l'étude, les problèmes de financement et d'infrastructures ont été cités comme facteurs limitant d’avantage l'utilisation des outils de collaboration et de communication en ligne.

 


 

 

Les personnes interrogées ont cité les problèmes liés au manque de financement et d’infrastructures comme les facteurs critiques limitant leurs usages de l’Internet dans le cadre de leur travail en organisation.

 

 

Alors que 76% des personnes ayant répondues à l’enquête vont tous les jours sur Internet, un tiers d’entre elles ont indiqué qu’une formation insuffisantes et des compétences inadéquates limitent leur utilisation des outils du Web.

 

Cela se reflète dans l’attachement des personnes interrogées à  l’Email – 87% l'utilisent tous les jours ou plusieurs fois par semaine, un pourcentage significativement plus élevé que ceux qui utilisent les outils du web comme les réseaux sociaux, la messagerie instantanée ou les blogs par exemple.

 

 

 

 

 

 

 

Les réseaux sociaux, les Emails et les SMS deviennent d’importants outils de communication et de collaboration entre les organisations de la société civile ouest africaine.

 

 

En plus du courrier électronique, le SMS fréquemment utilisé par 61% des répondants, est le mode de communication préféré des acteurs de la société civile, soulignant ainsi son importance en terme d’immédiateté et de l’accès à  l’information chaude.

 

D’importants investissements pour le développement des infrastructures locales de télécommunications sont considérés comme cruciaux pour maximiser le potentiel de l'Internet, ainsi que le renforcement des capacités des individus à l’utilisation des  TIC.

 

Concernant les réseaux sociaux, Facebook à été désigné comme la plateforme la plus populaire, avec près de la moitié des personnes interrogées l’utilisant à des fins allant de la diffusion de l'information, à la collaboration sur des projets, du partage des meilleures pratiques etc.

 

Une personne interrogée a ainsi résumé les avantages des réseaux sociaux pour les organisations de la société civile:

 

"Vous pouvez accéder à un vaste réseau de personnes non seulement au sein de votre organisation et du milieu des ONG, mais surtout les africains sont chanceux d'avoir accès à Internet. Il a un potentiel énorme de partage des idées à travers les frontières culturelles et politiques."

 

 

Malgré les promesses qu’offrent les réseaux sociaux, les préoccupations de sécurité et de confidentialité des données restent prégnantes.

 

Plusieurs personnes enquêtées estiment que les informations partagées en ligne peuvent facilement faire l’objet d’abus, alors que d'autres voient dans les réseaux sociaux une source probable de perte de temps.

 

Afin d'atténuer ces préoccupations, il est nécessaire que les organisations qui soutiennent les initiatives de TIC en Afrique, mettent en place des mesures et des actions concrètes pour résoudre les problématiques liées

  • à la protection de la vie privée et de la sécurité
  • à la lutte contre les différentes formes de fraudes en ligne
  •  à l'allégement des surcharges d'informations
  • à la gestion du temps
  • et la réduction du coût d’accès à la technologie pour une utilisation plus efficiente

 

"Cette enquête illustre la très grande envie des militants de la société civile africaine de se servir des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour faire avancer leurs missions au sein de leur organisation", a déclaré Camilla Burg, Directrice de la Communication de  WiserEarth.

 

"La prochaine étape est de fournir les ressources nécessaires pour que « un véritable future câblé /connecté» soit une réalité. "La disponibilité des outils de communication et de collaboration en ligne et la capacité à les utiliser correctement impactent profondément le fonctionnement de la société civile", a ajouté Tobias Eigen, Directeur Exécutif de Kabissa.

 

Les résultats complets de l'étude, y compris la méthodologie de l'enquête, sont disponibles en téléchargement gratuit sur Kabissa. Sinon vous pouvez trouver ces documents sur le groupe WiserWestAfrica.

 

Pour plus d'informations sur cette enquête, ou des commentaires à partagés, veuillez prendre contact avec Camilla Burg de WiserEarth (camilla@wiserearth.org) ou Tobias Eigen de Kabissa (tobias@kabissa.org)

 

Lire la suite...
Enquête sur la communication et la collaboration des ONG en Afrique de l'Ouest.

Bonjour Cher (e)s Internautes,


Nous vous invitons à faire partie d'une importante enquête à propos de la communication et la collaboration des ONGs et des organisations issues de la société civile en Afrique de l'ouest.



Repondre à l'Enquête

(http://www.surveymonkey.com/s/EnqueteTICAfriqueAssociations)

Cette enquête est menée par:


WiserEarth.org (le réseau social pour le développement durable) et

Kabissa (une plateforme en ligne où les personnes et les organisations qui
travaillent en Afrique peuvent partager et se connecter librement pour
accès gratuit savoirs)

La contribution de toutes et tous est souhaitée. Ceci nous permettra de conduire avec succès notre enquête pour mieux aider les ONG et les organisations Africaines à se doter des meilleurs outils et moyens possibles pour communiquer et collaborer durablement et avec efficience tant en interne avec les différents
collaborateurs qu'avec leurs partenaires.

Si vous aimeriez recevoir une copie des résultats de cette recherche nous vous invitons à nous laisser votre adresse mail à la fin du questionnaire.


Merci pour votre précieuse participation.

N'hésitez pas à envoyer cette enquête avec d'autres personnes qui pourraient être intéressées.

Les Equipes de WiserEarth.org et Kabissa

Camilla, Doudou et Tobias

*************
Si vous n'etes pas deja un membre de WiserEarth ou Kabissa, nous vous invitons à nous rejoindre:
WiserEarth (WE) - http://fr.wiserearth.org/user/new
Kabissa - http://kabissa.org


----

How are Civil Society Organizations in West Africa using online Collaboration and Communication tools?


Dear Members,

We invite you to take the following research survey which focuses on how civil society organizations in West Africa are using online communication and collaboration tools.

This survey is being carried out by:

- WiserEarth.org : the social network for sustainability which connects the global
movement of organizations and individuals working toward a more just and
sustainable world

- Kabissa: Kabissa is an online platform where people and organizations working in Africa can showcase themselves and connect with each
other for peer learning and information sharing.
.
If you would like a copy of the survey results, we invite you to leave your email details at the end of the survey.

Thank you for giving us some of your precious time. Do please feel to forward this survey to others who may be interested.

WiserEarth.org and Kabissa teams

Camilla, Doudou & Tobias

********************

If you're not already a member of WiserEarth and Kabissa please consider joining at:
WiserEarth (WE) - http://www.wiserearth.org/user/new
Kabissa - http://kabissa.org

For the latest updates about WiserEarth.org or Kabissa, feel free to follow us on:

http://facebook.com/WiserEarth

http://twitter.com/wiserearth

http://facebook.com/kabissa

http://twitter.com/kabissa


Lire la suite...
Ce vendredi 15 octobre 2010, L'Equipe de WiserEarth (dans sa diversité
et sa complémentarité*) a eu la chance d'assister à une session de
formation organisée par Peggy Duvette (Directrice Executive de www.wiserearth.org) à propos des médias sociaux : enjeux, stratégies, limites, perceptions et surtout perspectives pour les années à venir. Pour plus de details suivre le lien ci-dessous. Bonne lecture

Atelier formation Stratégie & Media sociaux,

Doudou, Consultant_Community manager wiserearth.org
Lire la suite...