Publications de Andriamihaj (58)

Trier par

Les 10 commandements du bon politicien malgache

Ils sont au cœur de l’actualité, ils mettent le pays au centre du monde par leurs bêtises, par leurs particularités. Qui sont-ils ? Les politiciens malgaches. Tu veux suivre les traces de ces héros de la Grande Ile ? Tu veux être un(e) grand(e) politicien(ne) ? Voici les 10 commandements qui feront de toi un as de la politique à Madagascar, ou pas. (Applicables aussi dans certains pays du monde)

 

azonto

 Source Image: Ra Dom

1. Polyvalent tu seras.
Déjà que tu es censé avoir un bagage bien rempli de ton passé d’étudiantraté, de laitier, de DJ ou d’entrepreneur, il faut que tu aies plus d’un tour dans ton sac ! En effet à un certain poste dans la sphère politique malgache, il te faudra un jour ou l’autre déployer d’autres capacités comme le détournement de fond ou l’hypnotise des citoyens. Il n’est donc jamais trop tard pour prendre des cours de comptabilité et d’illusionnisme.

2. Les médias tu caresseras.
Publier tes diverses actions caritatives sur ta page Facebook ne suffit pas! Ne perds donc pas une occasion pour faire la une des journaux, pour passer à la télé, même s’il faut payer une somme colossale pour avoir plus de visibilité. Ce n’est pas pour rien qu’on dit que les médias c’est le 3è pouvoir.

3. De l’argent, en avoir tu devras.
L’argent est le muscle de la vie dit l’adage malgache donc si tu n’en as pas tu ne seras pas bien accueilli par tes semblables car les zébus maigres ne se font pas lécher par ses amis (comme le dit toujours un adage malgache). Cependant, comme tu es censé avoir plus d’un tour dans ton sac, tu trouveras toujours des liasses de billets quelque part une solution.

4. Faire des discours parfaits, tu apprendras.
Pour être un beau politicien, il faut commencer par être un beau parleur. Tout le reste suit après. Ne pas hésiter à apprendre de ces grandes personnalités qui font boire leur parole à n’importe quelle personne comme Barack Obama, Sarkozy ou le Pape François. Cependant, ne pas trop les copier si tu n’es pas encore un hypnotiseur confirmé sinon tu feras le buzz, ce qui est bien mais pas toujours utile.

5. Ton image, tu soigneras.
Plus question de traîner avec des personnes pas connues et sans le sou. Eviter d’aller à des conférences bourré. Ne pas trop traîner en jogging et toujours être tiré à quatre épingles avec des vestes hors de prix.

6. Des vocabulaires spécifiques, tu maîtriseras.
Tu utiliseras les « je » au bon moment et emploieras le « nous » pour montrer à tout le monde que tu ne penses pas qu’à toi-même (même si au fond c’est vrai). Amour de la patrie, développement, travailler ensemble, légal, démocratie, suivant les normes et bien commun, seront des mots que tu incluras dans tes propos le plus souvent possible dans chaque interview et discours.

7. Ta famille, jamais tu n’oublieras.

Lire la suite sur MONDOBLOG.ORG

Lire la suite...

Il ne reste plus qu’à féliciter le peuple malagasy d’avoir eu un 1er tour de présidentielle calme et calme. Malgré les imperfections, le peuple malagasy et la communauté internationale semblent se mettre d’accord que le scrutin du 25 octobre dernier s’est bien déroulé (j’espère bien dire les choses). A quelques jours du second tour, j’ai imaginé des façons (pas si innovantes que ça) d’organiser des élections présidentielles (ou pour d’autres sortes de scrutin) largement inspirées des téléréalités et autres émissions. Voici donc 5 autres manières d’organiser une élection présidentielle libre, transparente et démocratique (ou presque). *Attention ceci est un billet d’humour*

 

536997_590162794364164_177000774_n

Les candidats en excursion (Photomontage vu sur facebook)

 

1-Présidentielle façon Secret Story

Imaginez qu’on mette 33 candidats dans une toute petite villa. Ils ont chacun un secret qu’ils ont intérêt à garder pour ne pas se faire éjecter de l’aventure électorale. Par contre, il faut que chacun cherche à deviner les secrets des autres candidats. Tous les moyens sont bons pour tirer les vers du nez de son concurrent. Le dernier survivant, eh bien il sera président. Par exemple, tu peux avoir des secrets comme : « Celui qui finance ma campagne est un dieu des platines »…

 

2-La présidentielle façon The Voice

On sait depuis longtemps que la musique adoucit les mœurs. Pourquoi donc aller chercher loin ? Elisons nos dirigeants via un grand télé-crochet. Tu connais « The Voice » ? Tu mets un candidat qui chante puis des juges, dos tourné (ils ne voient pas donc le visage du candidat), qui appuient sur un buzzer si la voix de la casserole du candidat leur plaît. Mais pour faire plus sérieux, au lieu de chanter, on pourrait peut-être demander aux candidats de présenter leur programme quinquennal. Gare à la moindre fausse note. Le Jury ? Eh Bien, ce sera la Commission Electorale Spéciale ! Pourquoi chercher ailleurs?

 

3-La présidentielle façon FORT BOYARD

Alors ici, le but c’est faire plusieurs émissions. A chaque émission, il y aura un prétendant à la magistrature suprême ainsi que son équipe. Donc s’il y a par exemple 33 prétendants, il y aura 33 équipes et donc 33 émissions. Comme dans l’émission originale, il y aura la chasse aux clés à travers des épreuves plus ou moins débiles et à la fin la récolte des boyards. L’équipe qui aura enregistré le plus grand nombre de boyards est vainqueur... LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Je suis malgache, je suis apprenti Al-Qaïda

Chers lecteurs, je ne sais plus quel malheur a frappé mon pays. Après les milliards de criquets qui ravagent les cultures et une transition aussi ballottée que l’estomac  d’un voyageur qui a horreur des trains, voilà que les attentats aux bombes artisanales reviennent. Il fut un temps, dans les années 2009-2010, où des pseudos-terroristes semaient la peur dans la capitale avec des pétards bombes, mais avec le temps, ça s’est estompé.

 

dynamite1(Source image)

Mais ces derniers jours, des tentatives de terrorisme à la bombe refont surface par-ci, par-là dans les lieux publics de la capitale. C’est à se dire qu’il y a vraiment des gens qui ne trouvent pas mieux à faire qu’à effrayer l’honnête citoyen malgache qui essaie de vivre paisiblement. Qui sont-ils ? Ils touchent combien par mois ? Sans compter les conséquences fâcheuses qu’ils font subir à la réputation de la Grande Île, ils dégradent la qualité du made in Madagascar.

Déjà que les médias nationaux et étrangers participent généreusement à faire passer Madagascar comme la Miss Monde de l’insécurité, je doute fort que ce scandale de série d’attentats à la bombe artisanale encouragerait encore les touristes à mettre les pieds ici ou à acheter les produits malgaches.

Le « vita gasy » est unique en son genre. Pour ne citer qu’un exemple : Y a que durant un kidnapping made in Madagascar que les bandits se trompent de cible. Et comme si ce n’est pas déjà assez ridicule, ils en rajoutent encore en te faisant un prix d’ami sur la rançon! (lol) Vous souvenez-vous de l’enlèvement chez Henri Fraise ? Et je ne vous raconte pas à quoi ressemble un thriller « vita gasy ».

Traitez-moi de sans-cœur, chers lecteurs, mais quand j’entends aux infos qu’une bombe a explosé dans tel ou tel endroit de l’île, je suis curieux de savoir s’il y a eu un mort. Après quoi, je rigole quand les journalistes enchaînent avec « heureusement qu’il n’y a eu aucun blessé ». Pardon, mais soyons d’accord et ne faisons pas la sourde oreille, les bombes malgaches c’est un peu comme les pets inodores : ...Lire la suite sur MONDOBLOG

Lire la suite...

God Save Tuléar! #Haruna

Lundi soir: c’est à 20h que je peux enfin mettre la main sur un ordinateur bien chargé. Depuis samedi soir, tous mes appareils (sans jeu de mots) sont en panne de batterie. L’électricité  ne marche pas depuis vendredi et est revenu timidement dans quelques quartiers les moins touchés par le « décès » des poteaux de la JIRAMA ( la société d’eau et d’électricité malgache).

Dans mon quartier, l’électricité ne reviendra pas de sitôt: des fils haute-fréquence sont à même le sol et mijotent dans les flaques d’eau: je repense à feu Claude François… Tuléar est sous les eaux, Tuléar a bu la tasse, Haruna est passé et a tout pris

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo deRANAIVOSON Bemana Njara José

Tout débute vendredi le 22 février 2013 dans la matinée, on est sur le qui-vive, l’alerte est donnée, Haruna passera dans quelques heures. Je ne m’y suis pas trop préparé parce que des cyclones, on en connait tous les ans. Et c’est à peine si je prêtais attention à la gravité de la chose: catégorie 3… J’espère que les Tuléarois n’ont pas réagi comme moi…

L’après-midi, du vent, des pluies, comme tous les cyclones quoi! Seulement, vers 17h, une partie de la toiture de chez moi est partie… autant en emporte le vent… A côté, les voisins n’ont aucun eu dégât matériel.Enfin si, mais pas à cause de Haruna mais des cambrioleurs qui ont profité de la météo pour tout rafler: sac ds de riz et de céréales.

Des arbres qui ont retiré leur révérence, des tôles qui manquent à l’appel… Haruna a bien joué son rôle… Tuléar peut s’endormir après ce vendredi pas très joli joli.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo de RANAIVOSON Bemana Njara José

Samedi 23 Février: Vers 7h du matin, on entend dire que la digue de protection à Belalanda a cédé et que le fleuve Fiherena est sorti de son lit. Des habitants d’Anketa racontent plusieurs heures après le drame qu’en une heure,l’eau est montée du genou au cou. Beaucoup de morts (16 jusqu’ici selon les statistiques officiels), des disparus, de sinistrés, de pertes matérielles et les histoires horribles ne finissent pas d’être racontées.

 

Une photo prise dans l'album de Koumar Audavdjee

Une photo prise dans l’album de Koumar Audavdjee

 

J’ai entendu parler de parents qui dans l’espoir de sauver leurs 3 enfants, les ont enfermé dans un placard. Ce dernier a été emporté par les eaux, on n’a plus aucune nouvelle, on ne sait pas si les enfants sont en vie ou pas. Une autre mère curieuse, pas trop chanceuse, est tombée dans un puits avec son bébé dans les bras... Lire la suite sur MONDOBLOG

Lire la suite...

Premier Gaou et la guerre des boutons

En classe de sixième, on faisait cette leçon sur la puberté. On avait à apprendre par cœur les signes qui marquent le passage à  la puberté chez les jeunes garçons et filles. Mue de la voix chez les mâles, arrondissement de la hanche chez les femelles. Le monde aurait été tranquille si la liste s’arrêtait là. Mais non ! Le bon Dieu a voulu inclure les satanées acnés à l’addition.  A-t-il été à cours d’idées quand il planifiait de mettre des signes distinctifs aux ados pubères ? Cela ne suffisait pas d’être des centres nucléaires d’ébullition de cocktail d’hormones ?

Les acnés, je détestais, et le mot est faible. J’en avais un paquet, elles ont envahi mon visage comme les chercheurs d’or faisaient jadis dans l’Eldorado.

Poster Acné

Quand j’allais piocher dans les magazines de la bibliothèque, je tombais sur ce genre de passage gênant (pour les traumatisés des acnés ndlr) : « Votre visage est le reflet de ce qui se passe dans votre esprit ». J’avais envie de faire avaler tout ce ramassis de bêtises au comité de rédaction du magazine. Ils pensaient quoi ? Que mon esprit avait la syphilis ? Ils croyaient que je faisais exprès d’avoir des acnés… des pustules sur la face ? J’ai squatté moins la bibliothèque depuis.

Pourtant j’ai tout fait pour éviter les boutons, mais ça ne fonctionnait pas.

Les piments j’ai arrêté, pas trop de sucré, pas trop de gras, on aurait dit un mannequin qui surveille sa ligne. « Quoi ? Ce sont des cacahuètes ? Non merci, ça surexcite le sébum ». Et les efforts, ce n’était pas seulement du côté alimentation ! Je suis de ces gens qui croient que la pétanque et le billard sont les meilleurs sports du monde. Je n’aimais pas trop en faire quoi ! Mais face aux acnés, je devais suivre les pas d’Usain Bolt car la sueur éliminait tout, disait-on. Enfin, en théorie.

Et j’en ai entendu et suivi des conseils pour se débarrasser des maudits boutons. Je les appliquais un à un avec plus ou moins de retenues... Lire la suite sur Mondoblog

Lire la suite...

Quand La Réunion court pour Tuléar

C’est pour les vacances que les grands coureurs réunionnais Gibet François et Jean-Louis Prianon ont passé à Tuléar il y a quatre ans. Ils ont été séduits par les plages d’Anakao, ce St Augustin ou encore le Boulevard Lyautey. L’esprit d’athlètes en eux ne leur ont pas laissé quitté la ville juste en tant que simples touristes, ils rentrent à La Réunion avec la folle idée d’organiser un rendez-vous annuel des professionnels et amateurs de courses. 4 mots marquent le début de la grande aventure: Les Foulées de Tuléar.

 

2011 reste l’année la plus mémorable, plus précisément la date du 12 novembre. C’est à peine croyable de voir plus de 1000 coureurs tout âge confondu, dévaster les alentours ordinairement calmes de l’Hôtel Sud Plazza en front de mer. Gibet François, journaliste et cameraman chez RFO, raconte cela comme si c’était hier, les yeux brillants. Les stars malgaches du 10 000m comme Fabien Randrianarison, Fulgence Rakotoarisoa et Prosper Randriasoalaza étaient là avec des jeunes gens qui vont courir pour la première fois un 2 000m. Une relève assurée.

Toliara MilayPour lire la suite sur Mondoblog, c'est par là ;)

Lire la suite...

A Tuléar, tous les weekends, c’est Oktoberfest

Chacun ses us et coutumes quand vient le vendredi. Sur le réseau social Twitter, par exemple, ils ont ce qu’on appelle les #FF (Follow Friday). Cela consiste à conseiller ses amis à s’abonner à d’autres amis. Nous n’allons pas parler de « Twittereries ». Mais avant d’aller plus loin, sachez que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé: ça bousille le foie et les reins. On ne le vous dira jamais assez.

Connaissez-vous une des habitudes à Tuléar (Toliara pour les intimes) quand vient le vendredi soir? Non? Nous avons Oktoberfest ici! Oui, aussi inimaginable que cela puisse être, nous avons bien cette fête de la bière d’origine allemande. Mais attention, cela n’a rien de commun avec ce que nous raconte Manon dans un de ses billets de blog. On n’est pas à Munich ici! Loin de là.

 

biere

Ndao hirevy: « Viens, on va rêver » (traduction mot-à-mot), « Viens, on fait la bringue » (traduction plus appropriée)

L’ « Oktoberfest tuléarois » à quoi cela ressemble?..... LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Deux baobabs et un totem à la tuléaroise, c'est ainsi que se présente le logo de la XXVè Convention nationale de la Jeune Chambre Internationale ou la JCI Madagascar.A la dernière Convention nationale qui s'est tenue à Nosy-Be, bien au nord de la Grande Ile, c'est Tuléar qui est sorti grand vainqueur parmi les villes qui ont concouru pour accueillir ce grand rendez-vous des jaycees malagasy.

Ce n'est pas moins de 100 membres venant de toutes les localités de Madagascar, où la JCI existe, qui se donnent rendez-vous du 10 au 13 octobre, dans le Sud malgache, pour ces retrouvailles annuelles incontournables!

La JCI, qu'est-ce que c'est? C'est un réseau mondial de jeunes de 18 à 40 ans qui veulent apporter des changements positifs dans leurs communautés. Aujourd'hui, il y a près d'un quart de millions de membres dans plus de 100 pays à travers le monde entier.A Madagascar, on a environ 200 000 membres qui font bouger les choses dans la Grande Ile de l'Océan Indien. Pour tout connaître sur la JCI, visitez http://jci.cc

Pourquoi une convention nationale? Cette rencontre annuelle permet à tous les membres de faire un bilan sur les étapes franchies afin d'envisager les perspectives pour les années à venir. A côté de c'est aussi une occasion pour les membres de suivre des formations pour renforcer leur capacité.

C'est une semaine qui promet d'être très riche en évènement pour tous les jaycees malgaches qui se sont déplacé à Tuléar! Bonne convention à tous ;)

(Article initialement publié sur Mondoblog)

 

Lire la suite...

Tuléar, la colline des rumeurs

Tuléar, destination incontournable, capitale du Sud malgache. Ville à proximité du Tropique du Capricorne. Soleil à gogo, plages à gaga, ville de l’ambiance, ville de tout ce qui bouge, là où on ne dort pas. C’est un aperçu des milliers de phrases-type d’accroche qu’un opérateur touristique balance dès qu’il veut vous envoyer faire trempette dans le Sud de la Grande Ile.

C’est bien ! Très bien même ! Mais ce que l’on ne vous dira jamais, et que vous n’allez jamais trouver dans n’importe quel bouquin, c‘est que Tuléar (Toliara pour les intimes), à part qu’elle soit située sur une vaste plaine littorale, est aussi la colline des rumeurs. Bienvenue chez les Radio Babaky, là où les infos à deux balles valent de l’or !

 

Eclipse 2006 - Nkanfoa, Ghana 3

Eclipse ( Source de l’image ICI)

Comme dans toutes les villes dignes de ce nom, une rumeur sert à faire l’objet des débats de la populace avant de la laisser s’évanouir dans la nature après qu’une autre ait vu le jour. Mais ce qui est particulier pour les rumeurs tuléaroises, c’est que leurs auteurs sont si tellement inspirés qu’>>>> LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Les filles de Tuléar n’aiment pas les blogueurs

J’ai passé la plus belle semaine de débauche de toute ma vie. C’est à peine si, à côté, le jour où j’ai eu mon bac compte pour quelque chose. Cependant, quand on y pense vraiment, elle n’a pas été si exceptionnelle que ça.

Prendre son pied

Je vais vous dire pourquoi. Jeudi dans l’après-midi, j’ai la gorge sèche. On est en fin septembre et je suis d’accord avec tout le monde: Il fait chaud. Direction dans un endroit où on vend un peu de fraîcheur en bouteilles. Je commence par boire une bouteille de THB, « le labiera » local. La bière en passant dans ma gorge arrivait comme des bâtons d’esquimaux qui tombent à midi dans le désert de Sahara. Mais le problème quand je me désaltère avec de la boisson glacée en pleine canicule, ça ne résout jamais rien, j’en veux toujours un peu plus.

Donc tout est passé si vite, et comme par magie, je me retrouve dans une boîte de la ville. « Tam Tam Café » ça s’appelle. Je ne me souviens plus si c’est l’effet des quelques verres mais je me rappelle avoir pensé que cet endroit était fabuleux. La preuve : un check-in sur Foursquare.

La musique était à fond, les lumières étaient impeccables c’est-à-dire plein de couleurs, ça tape dans les yeux et ça me fait toujours demander s’il n’y aurait pas un système d’hypnose qui invite gentiment les gens à acheter des bières et autres cochonneries qui bousillent le foie et les reins mais qu’on aime bien. La seule chose qui n’allait pas c’est que c’était presque vide. Je savais que c’était louche d’avoir pu... LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Madagascar, tes tortues sont en voie de disparition !

Juin 2010, 300 tortues dans deux grandes valises sont saisies à l’aéroport de Kuala Lumpur en Malaisie. Septembre 2011, une malgache est interceptée avec 93 tortues à soc ( Angonoka) cachée dans des couches pour bébés à l’aéroport de Mahajanga. Mars 2012, 140 tortues radiées sont découvertes parmi les colis d’un taxi-brousse en direction d’Antananarivo : expéditeur anonyme, destinataire fantôme. Ce ne sont que quelques exemples parmi le nombre incalculable de cas de trafics à l’échelle nationale et internationale.

 

Tortue

 

Madagascar tu tues tes tortues !

 

Les raisons du trafic ? Les tortues sont réputées pour être de gentils animaux de compagnie et leur viande serait d’un goût inégalable. Cependant, les tortues de Madagascar sont classées dans l’annexe I de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacés d’extinction (CITES). Donc avoir bébé tortue dans son jardin ou dans son assiette est ILLICTE.

 

Mais si on regarde les chiffres, je me demande si nous sommes conscients de l’imminence de l’extinction de ces reptiles. Pour les tortues à soc du Nord-Ouest de la Grande Ile, connu sous le nom scientifique Astrochelys yniphora, une étude de 2011 montre que la population est passée de 400 à 200. Après 3 ou 4 trafics illicites « réussis », Madagascar n’aura plus de Tortue à soc.
Dans l’ensemble, le trafic est estimé à 60 000 individus par an. Ce chiffre incroyable s’explique par le prix d’un spécimen. Pour la tortue radiée, le prix varie entre 1700$ et peut aller jusqu’à 4 800$.

 

 

Le village des tortues : quand la sensibilisation et l’éducation sont une lueur d’espoir

 

C’est à 25 km au Nord de Tuléar, à Mangily-Ifaty, que se trouve le village des tortues. Ce lieu de 7 hectares a été créé par la SOPTOM, l’Association pour la Sauvegarde de l’environnement (ASE), en partenariat avec la WWF Madagascar, l’ONG Bel Avenir et quelques associations malgaches et françaises. Dans ce parc, on apprend un peu plus sur la vie des deux espèces de tortues endémiques dans le sud malgache : la tortue radiée, sokake ou Astrochelys radiata et.... LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Qui ne connaît pas Sir Remenabila ? Pour rappel, c’est un dahalo, un voleur de bétail. Il a un titre de « Ben Laden malgache » et le porte bien car rien qu’en prononçant « Remenabila », même à voix basse, un zébu atteint de vache folle s’autoguérirait dans l’immédiat pour s’enfuir et se jeter dans les bras d’un boucher. Et nous allons épargner les détails sur la terreur que fait subir notre « cow-boy-terroriste » aux villageois qui n’ont rien fait pour mériter cela.

L’Etat malgache a lancé un avis de recherche. On a promis 20 millions d’ariary à toute personne qui fournirait des infos qui pourraient mener à son arrestation et 100 millions d’ariary pour toute personne l’ayant capturé mort ou vif. Je parie que nous ne sommes pas assez nombreux pour avoir le courage d’aller jouer au chasseur de tête car primo, nous n’avons pas assez de temps et deuxio ce n’est pas notre job !

Cependant sachez qu’on peut se faire un peu d’argent (beaucoup même) avec un peu de créativité. Venez découvrir en exclusivité sur ce blog, des idées pour booster votre commerce! :D

 

1-Un jeu télévisé: “Who want to be Remanabillionaire ?”

Nous qui aimons faire les remakes des grands jeux télévisés à succès, « Who want to be Remanabillionaire » est un concept qui pourrait attirer l’audience. Un jeu de questions à choix multiples et le candidat gagne un nombre de zébus considérable au fur et à mesure qu’il avance dans le jeu.

 

2-Une téléréalité : DAHALO BROTHERS

On sélectionnera des candidats et candidates des grandes villes de Madagascar. On  laissera les candidats dans la brousse sans argent et sans nourriture. Objectif : le candidat qui aura volé le plus grand nombre de zébus pourra sortir avec la candidate de son choix et gagnera en plus un joli pactole de 100 millions d’ariary.

 

3-Un gigantesque parc qu’on pourrait appeler : REMENABILALAND

Ce sera une grande aire de jeux dédiée aux zébus et tous les divertissements qui vont avec.

 

4-Un cocktail dernier cri : Le redbullmg

Si vous avez peur d’être traîné en justice pour plagiat avec « redbullmg » vous pouvez toujours essayer « bœuvery ». Quant à la recette, je vous laisse le privilège de la créer mais n’oubliez pas de la proposer dans les commentaires pour en faire profiter à tout le monde !

 

5-Du sudoku à la Remenabila qu’on pourrait appeler DAHALOKU

Dans DAHALOKU, c’est comme au SUDOKU mais au lieu de remplir les cases par 1, 2, 3 4, 5, 6, 7, 8 ou 9, c’est plutôt R, E, M, N, A, B, I, L ou Z. Si vous trouvez que « DAHALOKU » est trop déplacé pour le nom d’un jeu pour grand public, vous pouvez remplacer par « REMENABILZ » (qui est plus approprié d’ailleurs)
dahaloku le jeu

6-Où est Remenabila?

Une copie pâle du célèbre jeu “Où est Charlie » mais cette fois-ci, on ne recherche pas un type aux lunettes et au pull rayé mais un vieil homme et son staff qui terrorisent les villageois
WHERE IS REMENABILA

7-Les fables de Remenabila

Des tas de contes et de BD pour enfants dont on fera de Remenabila un aventurier, un héros ou tout simplement un voleur de zébus. Appel aux écrivains !

8-Des t-shirts qui pourraient faire un tabac pour la rentrée

Les T-shirts tendance que tout le monde aimerait porter ! A vous de choisir !

ombygasy

9-Un film qui raconte la vie de Remenabila

Si vous avez assez d’argent ou encore avez trouvé le financement nécessaire, ce serait un intéressant projet. En tout cas, je casserai bien ma tirelire pour aller voir l’histoire du Sir Remenabila au cinéma. Et qui sait avec beaucoup d’efforts, ça pourrait gagner un Oscar !

REMENABILA'S MUST WANTED
10-Remenabila pour attirer plus de touristes

Si votre agence de voyage est victime de la crise et des annulations à destination de Madagascar, ceci pourrait vous intéresser... LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

« Heureusement qu’il y a les taxi-brousses qui relient toutes les familles d’un endroit à l’autre de Madagascar » disaient les Mahaleo dans une de leurs fameuses chansons qui parle des taxi-brousses! « Soa fa nisy fiara nitety an’i Madagasikara, ireo taxi-brousse mampifandray ny mpianakavy ».

Alors que les jeunes élèves qui vont passer le BAC cette année plongent dans leurs fiches et leurs cahiers, le reste du monde peut partir tranquillement en vacances ! Et quel autre moyen plus simple et plus économique pour faire de l’Antananarivo- Tuléar- Antananarivo ou Tuléar- Antananarivo-Antsiranana que le taxi-brousse !? Seulement, sachez que le taxi-brousse est un micro-écosystème où nous pouvons faire la connaissance, surtout en haute saison, de certains spécimens dont voici LE Top 10 et comment s’y prendre :

 

air taxi-brousse final
10- Le chauffeur: C’est le premier responsable et on le rencontre toujours. Il est passe-partout et fait tout pour satisfaire les gentils passagers. De responsable marketing à logisticien en passant par facteur, il est aussi DJ car c’est lui qui choisit les chansons à écouter. Généralement, il a un goût musical louche mais aucun passager à bord n’ose le dire. Comme l’objectif est d’arriver sain et sauf à bon port, il ne faut surtout pas laisser notre pilote s’endormir au volant. Et si la « chauffeur-playlist » peut l’aider à cela, c’est tout ce qui compte.

Comment procéder ? Si vous êtes plutôt exigeants musicalement parlant, amenez votre propre musique.

 

9- Le « député » : C’est lui qui dit au pilote quand on doit s’arrêter pour les « Olombelo-tsy-akoha » ou les pauses pipi. Il met l’ambiance dans la petite communauté réunie par le destin d’un voyage. Il fait des blagues et demande les opinions des gens. Il détourne aussi  notre attention des musiques bizarres avec lesquelles le chauffeur martyrise les tympans des passagers.

Comment procéder ? S’il décide d’organiser un débat sur les rencontres Rajoelina-Ravalomana à Maputo, à 1h du matin, essaie de compter les moutons ou les bœufs de Remenabila, le Ben Laden malgache.

 

8- Le Don Juan : C’est un « député » sophistiqué qui vient dans le taxi-brousse célibataire et arrive sain et sauf à bon port, comme tout le monde, mais en couple. Heureusement que comme dans les avions, il n’y a pas encore de toilettes dans les taxi-brousse, sinon le Don Juan n’y fera pas seulement que ses grosses commissions.

Comment procéder ? Les filles, attendez qu’il jette un œil vers vous avant de lui raconter votre vie et lui dire le nom de votre animal domestique ! De toute façon c’est un prédateur et vous êtes sa proie, il va finir par vous regarder.

 

7- La « bombe » : Elle semble être sortie d’un magazine ou d’une agence de mannequins. La présence de la « bombe » change le destin. Donc, le « député » (spécimen 9), par exemple, a envie de proposer qu’on engage des hôtesses dans les taxi-brousses en voyant les beaux yeux. Le chauffeur (spécimen 10), lui, a du mal  à se concentrer à son poste de pilotage en relookant à travers le rétroviseur on-ne sait-quelle-partie de ce corps de rêve. Tout le monde est content !

Comment procéder ? Les gars, on peut tenter sa chance mais il faut se démarquer et montrer qu’on est LE bon prédateur face à toute cette bande de rapaces ! Et le chauffeur est prié de piloter! DRAGUER OU CONDUIRE

 

6- Le VIP : On lui a bien précisé que le départ est prévu à 14h. Il sait, comme la majorité des voyageurs, que c’est faux. Mais tout le monde est venu à temps pour faire monter les bagages et le VIP, lui, à 5 minutes de l’embarquement n’est toujours pas là. Le chauffeur, qui est aussi logisticien rappelons-le, réagit très vite en lui passant un ou des coups de fil pour lui faire signe qu’on est sur le point de partir. Le VIP est, dans la plupart des cas, l’ennemi public n°1 durant tout le voyage.

Comment procéder ? Considérer que le VIP est en fait un super héros, il revient d’une mission où il a sauvé une vie.

 

5- Le David Guetta : Lors de son tout premier voyage en taxi-brousse, il a failli être interné en cellule psychiatrique suite à l’écoute de la « chauffeur-playlist ». <<< LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG >>>>

Lire la suite...

Je suis malgache, je vole

Afa-baraka à gauche, afa-baraka à droite. "Afa-baraka!" , c'est l'expression malgache pour dire "Quelle honte!". Après la fin des Jeux Olympiques des valides de Londres, Madagascar est Afa-baraka, Madagascar a honte.

Pourquoi? Pas parce que nos valeureux athlètes sont rentrés bredouilles! Non, L'IMPORTANT C'EST DE PARTICIPER (On ne le dira jamais assez)! Non,la honte ne vient pas de là! Et aucun membre de la délégation, à ce que je sache, n'a été porté disparu. Pas comme chez nos amis ivoiriens ou camerounais! Aucune honte non plus de ce côté-là !

Samsung Galaxy S3 in my hand. big screen, slim, slippy back cover, burst shots work great.

La médaille de la honte reviendrait, semble-t-il, à nous les malgaches après qu'une athlète ait été mêlée à une histoire de vol de téléphone dernier cri

LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Ce n’est plus un secret pour personne, Facebook est le réseau social par excellence (du moins pour les facebookeurs). C’est plus ou moins addictif comme la cigarette, le sexe ou l’alcool, selon l’usage qu’on en fait. Sur une échelle de 1 à 65 où en êtes-vous au niveau de la dépendance au réseau social ?

 

facebook

Facebook par dkalo

 

1- Tout le monde t’en parle mais comme tu as toujours été quelqu’un de très dur à influencer, tu te dis que tu ne tomberas pas dans le panneau

2-Ton frère, ta sœur et tes cousins ne jurent plus que par Facebook. Tu ris intérieurement et tu te dis que c’est quelque chose d’américain, ce n’est pas net !

3-Tu reçois un mail louche qui t’invite à t’inscrire

 

4-Tu as ouvert un compte avec un faux nom pour essayer, il y a plein d’étapes à faire, c’est tout nouveau pour toi, tu laisses tomber

5-Tu as entendu que la photo nue d’une amie a été balancée sur le réseau. Tu veux te connecter pour voir ça mais tu as oublié ton mot de passe et tu ne veux pas le réinitialiser. Tu laisses tomber et tu te dis que ce n’est pas gentil de se moquer de la photo nue d’une amie

6-Tu as retrouvé un vieux pote, il est pressé et n’a pas trop le temps de bavarder. Il t’a demandé si tu es sur Facebook pour qu’il puisse t’envoyer une demande. Tu lui dis que c’est  plutôt toi qui vas le faire

7-Tu te dis que tu dois te mettre à la pointe de la technologie. Tu t’y mets sérieusement. Comme tu ne te souviens plus du mot de passe de ton premier compte, tu en crées un autre avec un autre faux nom

8-Tu finis toutes les étapes cette fois-ci mais pour la photo de profil, tu es allé taper « Voiture » dans Google images, tu en choisis une et tu définis ça comme photo de profil

9-Tu rigoles de tous ces gens qui utilisent leurs vraies photos. C’est un truc américain, tu es persuadé que c’est dangereux et que tu ne laisseras jamais ta photo se balader sur Internet

10-Tu n’as pas affiché ta date de naissance sur ton profil. Tu penses que les gens passeront leur vie à...LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Malgré les grèves qui ont chamboulé le domaine de l’éducation nationale et l’enseignement supérieur à Madagascar, une chose reste sûre : les examens officiels auront lieu ! Le calendrier nous dit que le CEPE se déroulera le 7 août 2012. Quant au BEPC, c’est du 20 au 23 Août 2012. En revanche, les épreuves du Baccalauréat vont se dérouler du 27 au 31 Août 2012. (Désolé, ce n’est pas la CENI-T qui a érigé ce calendrier) !

Comment reconnaître l’élève malgache « simple » de l’élève qui doit décrocher un diplôme cette année ? Non ? Avec une mention spéciale pour ceux qui vont passer le BAC. Attachez vos ceintures !

 

Via Chocolate Review

1.Il s’est inscrit à des cours

Oui comme tous les étudiants du monde entier qui vont passer le brevet ou le bac. Petite différence : les cours qui se passent pour la plupart, le soir (d’où le fameux « cours du soir »), s’appellent « Cours Arcade » ou « cours CPE ». En plus, pour les élèves trop stressés, ce sont des lieux sympas pour faire de gentils et sages rencontres. Sachez que le surmenage intellectuel est dangereux, donc allez-y molo-molo avec les sujet-types !

 

2.Il suit (obligé de suivre ?) les actualités

Avant, il était plus ou moins fan de cette demi-heure inutile qu’on appelle « Journal télévisé ». Mais depuis  qu’on a su qu’il va passer en Terminale, Papa  a prévenu qu’il allait le menotter devant la TVM (Televiziona Malagasy, la chaîne nationale) tous les soirs à 19 H 30. Maintenant il sait que Narindra Rafenomana, Hery Rakotomalala et Griffine Bakoliniaiaina sont des journalistes. Il est aussi capable de te dire combien de secondes Rajoelina et Ravalomanana ont tenu tête-à-tête aux Iles des Roches à Seychelles ou encore combien de zébus le Ben Laden malgache Remenabila a volé.

3.Il s’est mis au sport

Pour mon neveu qui est en classe de 7e cette année, ce n’est pas indispensable car 1-l’éducation physique n’est pas une épreuve au CEPE  et 2- il est à un âge où le foot (avec le ballon fait de tonnes de sachets plastiques ndlr) c’est la vie ! Cependant pour l’adolescente qui fait semblant d’avoir ses problèmes de filles à chaque cours d’EPS et le jeune rebelle qui délaisse ses entraînements de basket après s’être rendu compte que les fumettes et l’eau-de-vie c’est bien plus intéressant, c’est dur ! En effet, au BEPC ou au BAC, il faut choisir un sport individuel et un autre collectif, auxquels s’ajoute la redoutable course de fond/ demi-fond. Ils n’ont pas le choix : on se lève à 4H du matin, les Jeux olympiques  c’est à Madagascar que ça se passe cette année !

4.Il mange bien

On arrête les cacahuètes (ça fait suffoquer quand on court) ! Maman s’improvise même diététicienne : elle collectionne, avec les sujet-types dans le journal « MIDI MADAGASCAR », toutes les recettes susceptibles de doper la mémoire et la concentration !

 5.C’est le chouchou  de la maison

En classe d’examen, il  peut faire exprès d’oublier son tour de vaisselle parce qu’il est en classe d’examen! On ne lui crie dessus, on ne lui fait la gueule, que quand il rentre avec de mauvaises notes en Maths ou en Physique ! Mais pas longtemps !  Maman ira jusqu’à sacrifier le budget pour les nouveaux mocassins made in China de Papa pour lui payer un prof particulier (elle se sent coupable)! C’est la star, il a droit à certains privilèges ! Mais gare à lui si  le nom de la  famille RAetc (combien long mais pas soulant) ne s’affiche pas ! C’est Papa qui va lui faire la fête !

 6.Il déteste les autres candidats est compétitif

Oui c’est une particularité ! Je vous explique : d’un côté on a les « enfants normaux » (entendre par normaux ceux qui n’ont sauté aucune classe) et les extraterrestres, ces minus qui..... LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Tout le monde l’attendait depuis longtemps, ça y est c’est tombé ! Le calendrier électoral est connu à Madagascar, au pays de Remenabila. Un petit ouf de soulagement ! Qui te dit que nous les malgaches ne savons pas nous mettre d’accord ? (Avec un peu d’aide extérieur, certes…)

Donc selon la Commission Electorale Nationale Indépendante de la Transition (CENI-T), dans une communication faite le 1er août 2012 par sa présidente, nous nous rendrons aux urnes pour le premier tour de la présidentielle le mercredi 8 mai 2013. Vive les propagandes, vive t-shirts gratuits, vive les spectacles et vive les belles paroles ! Tout ce beau monde commençait à devenir mou que je ne donne pas tord à notre armée et à Ra8 (via sa femme) de mettre un peu de l’action dans le pays !

Cependant ne nous emballons pas trop ! Une élection présidentielle c’est
une chose, mais « qui choisir ? » c’en est une autre ! Je ne sais pas vous mais quand j’ai appris que la présidentielle se déroulerait en 2013, un type m’est venu en tête. Et non je ne vous parle pas de DJ, ni de TGV, ni de Classiko ! Je vous parle de Monsieur Pasteur Mailhol (ça se lit Mayol) ! Attendez ! Il y a encore des gens qui lisent ce blog qui ne savent pas à qui je fais allusion ? Vous êtes bon pour être exorcisé vous !

poker spoils

The exorcist

D’après des prophéties qui remontent à des années plus tôt, détaillées sur le
site Scoopmada, Mailhol Christian Dieudonné se proclame comme futur président. Père de famille, le bel homme se trouve aussi à la tête de la « nouvelle église » Apokalipsy qui compte aujourd’hui de nombreux fidèles. Son hobbie ?
(et ce pourquoi il est célèbre) C’est l’exorcisme ! Une dizaine de vidéos filmés lors de quelques séances circulent sur Youtube.

Si l’on s’en tient à ses divinations, le sieur planifie de devenir l’homme fort de la Grande Ile en 2013.... LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Une publicité passe en boucle sur la chaîne de télé locale de Tuléar. Elle concerne la mise en vente du fameux bracelet Power Balance, cette semaine, dans notre calme et belle ville.

 

Honolulu Rock Pigeons
Photo de Planetc1 (Creative Commons)

Que nous dit « les Internets » à propos de ce bracelet?

1- Tout d’abord, c’est qui? c’est quoi?

Le bon vieil ami wikipedia nous dit que c’est une marque de bracelets dits « énergétiques » originaire de Californie, aux États-Unis. Et d’après ses fabricants, le produit utilise la technologie holographique pour apporter un bienfait sur l’énergie naturelle du corps.
D’après la pub que j’ai entendu à la télé, le bracelet « performance technology » améliorerait la mémoire, résoudrait les problèmes de sommeil et permettrait aussi de gérer l’hypertension.

 

2- Un gadget de stars…

Voici une liste non exhaustive de stars (dommage je n’y ai pas trouvé de people malgaches :) ) qui ont un jour porté un bracelet Power Balance: Shaquille O’Neal, basketteur de légende de la NBA, l’actrice française Catherine Deneuve, Leonardo Di Caprio. Mais aussi Robert De Niro, Lindsay Lohan et Laurent Blanc qui rajoute qu’il s’agit bien d’un bracelet de sportif. (Je doute fort qu’ils aient des problèmes d’amnésie, de somnolence ou d’hypertension mais vous pouvez toujours vérifier sur ce joli site avec plein de photos.)

 

3- La marque Power Balance, contrainte de reconnaître la publicité mensongère en Australie

La Commission Australienne du Consommateur et de la Concurrence (ACCC), en décembre 2010,...LIRE LA SUITE SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Le 26 juin 2012, on a célébré le 52è anniversaire de l'indépendance de Madagascar.

Le club des amateurs de cyclisme
Comme d'habitude, il y a un défilé. On connaît tous le défilé militaire mais sachez qu'il y a aussi celui des associations, ONG, hôtels, écoles, entreprises et clubs de tout genre. Bref, à Tuléar, Toliara pour être plus correct, le défilé du 26 juin tourne très vite en carnaval de Rio mais les masques et paillettes en moins.

J'ai fait la chasse aux photos (de plus ou moins bonne qualité, à vous de juger ;) Le matériel: un smartphone Alcaltel OT 890 (2.0 MPXL) et les filtres de l'application Streamzoo. Appréciez!!

 

Tulear 26juin

#2 La foule

Toliara 26juin

#3 Les artisanes

Toliara 26 juin

#5 Les amateurs de... TGV

Photo

#6 Pousse-pousse, vélos et tandems

Pousse pousseVOIR TOUTES LES PHOTOS SUR MONDOBLOG

Lire la suite...

Tout d’abord, ce billet n’affiche ni préférence ni couleur politique. Le titre a bien été calculé pour attirer ton attention car en blogging, on nous apprend que tout repose sur le titre. Mais ne sois pas vexé comme si je t’ai tendu un piège mon cher lecteur, je te raconte des choses qui se sont passées ici à Madagascar.


Marc Ravalomanana (Source photo)


Le bogosse Ravalomanana

Te souviens-tu de lui ? Il voulait se présenter à la mairie d’Antananarivo, que déjà à 1000 km de là, dans des coins « reculés » comme Tuléar, on eut vague de sa réputation. Jeune, ayant visiblement réussi sa vie et avec un sourire comme celui d’une pub pour dentifrices, on se demandait s’il avait besoin des services d’un conseiller en image, car le charme, c’était clair, Dieu ne l’en a pas dépourvu. Sa chance d’emballer les cœurs des belles-mères décuplait quand il opérait cette espèce de magie d’on-ne-sait-où dans ses discours. On lui reprochait de ne pas très bien parler le français cependant, selon les dires, il avait la langue de Shakespeare dans la poche (il parlait bien anglais). Mais on s’en fout de ces histoires linguistiques, ce n’est pas pour les écrevisses qu’on engage les traducteurs dans les réunions internationales.

 

Premier mandat : Actions avec s et grand A

Preuve que la majorité des malgaches majeurs n’étaient pas indifférents aux idées de Marc (puisse-t-il me  laisser l’appeler ainsi), le beau, après explications, querelles et corps-à-corps, gagne finalement les élections de 2002 au premier tour face à Ratsiraka (un autre bogosse de son temps, je le connais très peu). Je crois que c’est en partie grâce aux stylos, T-shirts et flyers : ceux de Ravalomanana avaient un meilleur design.

Parmi ses brillantes idées, construire les routes était une priorité pour Marc. « Il a mis du bitume jusqu’au devant de nos portes ! C’est une révolution !» disaient les gens bien et les partisans tandis que les mauvaises langues leur demandaient « Est-ce que le goudron fait bouillir vos marmites ? »

Dans son premier mandat, je me souviens que Marc avait envoyé des centaines d’étudiants brillants poursuivre leurs cours à l’étranger. Je me souviens aussi qu’il avait distribué des vélos pour une modique somme. A Tuléar, les files d’attente pour se procurer ce qu’on appelait « bisikileta ravalo » ressemblaient à quelques millimètres près à la queue qu’il y a devant un guichet de la Bank of Africa en fin de mois. Ce sont les seuls souvenirs qui me reviennent. Il y en a sûrement d’autres.

Image n’ayant aucun rapport. Juste pour faire joli (Source)

Urine et deuxième mandat

« Etre président c’est comme être père de famille : tu montres la fiche de paie à Madame, tu scolarises et nourris le gosse. Ce n’est qu’après que tu peux voir ailleurs pépère. » avait dit quelqu’un que je connais bien. Je ne sais pas si vous êtes d’accord. Marc comprenait la combine pour bien diriger à Madagascar : être généreux, bien payer l’armée et les fonctionnaires et rédiger des pages et des pages de projets pour avoir quelques sous des bienfaiteurs de la planète. Te souviens-tu de MAP (Madagascar Action Plan) que des comiques ont détourné en « Marc Atsangana ho mPanjaka » (Marc Adoubé en Prince). Ce fut une longue liste d’innovations sociales, agricoles et environnementales. N’était-ce pas  bien ça ?

A mon avis, « voir ailleurs » pour lui, l’emportait de plus en plus sur la famille, si bien que les mauvaises (ou bonnes ?) langues commençaient à gagner du terrain.... (Lire la suite sur MONDOBLOG)

Lire la suite...