Publications de Ali KONTAO (3)

Tomber malade à l'Université de Bamako

Voici en quelque sorte un problème que j’ai rencontré à l’Université de Bamako

J'étais absent le 1er jour des examens à la FLASH (faculté des lettres, langues arts et sciences humaines) pour cause de maladie.
J'ai redoublé une classe parce que j'étais malade alors que j’avais des fiches médicales qui le prouvent, j'ai moi-même été voir le chef de département il m'a dit que les examens se font une fois et qu'on ne peut pas les organiser encore pour quelqu'un.
Après l'apparition des résultats j'ai appris qu'un examen avait été organisé pour ceux qui étaient malades mais je ne pouvais pas être au courant puisque je ne m'y attendais pas et qu’on m’avait aussi fait savoir qu'il n'y en aura plus.
Maintenant le problème est que ça me fait un an de retard par rapport à mes promotionnaires qui sont à la FLASH et deux ans de retard par rapport à ceux qui sont dans d'autres facultés mais qui n'ont pas fait une année blanche (la plupart des facultés de l’Université de Bamako ont fait une année blanche cette année); et ce qui me fait encore mal est qu'en plus du temps perdu je vais aussi perdre la moitié de ma bourse.

Lire la suite...

PREMIER DISCOURS DU PRESIDENT LANSANA CONTE

Bonjour, je publie ici l'intégralité du

PREMIER DISCOURS DU PRESIDENT LANSANA CONTE (en direct sur les antennes de la télévison nationale) - AVRIL 1984



Lors d'un meeting dans un stade, le président s'exprime pour la première fois à la prise du pouvoir le lendemain du 03 avril 84:

‹‹ Chers condecitoyens, je suis heureux de me retrouver ce soir, vous au milieu
de moi, moi autour de vous. Populations et populationes, villageois et
villageoises, villois et villoises, campagnois et compagnoises, hommes et
femmes de ce pays, enfants et enfantes, je vois que vous êtes nombreusement
venus m'écouter, et je vous merci beaucoup.

Maintenant que je suis chef d'état, tout va bien marcher dans ce pays : A
partir de dorénavant, il n' y aura plus de corruption dans le ministration.Les
corruptioneurs seront arrêtés par des services spécials, conduits aux
tribunals, ou ils seront sévèrement justifiés par les justiciers et
emprisonnés. Ils n'auront ni avocats ni ananas pour leur défense. Il n'y aura
plus de volement de fonds publics, ni de fonds privés d'ailleurs. La justice
fera ses travaux.

A partir de désormais, chaque village aura son hôpital et son école et ensuite
2 hopitals, puis trois hôpitals et ainsi de suite jusqu'à ce que tout le pays
soit hospit ali sé. J'ai de grands projets pour le pays. Nous allons
goudromenter toutes les routes et robineter les villes pour que tout le monde
ait l'eau courante. Ceux qui n'auront pas l'eau courante auront l'eau marchante
grâce a des forages que nous allons diguer. Le pays étant très fertile nous
allons exploiter le fer et aussi l'or car le sol est très ortile. Nous allons
construire des barrages pour fabriquer de l'électricité et électrocuter tout
l'ensemble du pays ! Ainsi, chacun pourra s'électriser grâce à la lumière
electrifique.

Les barrages serviront aussi pour l'agriculture, la riziculture, et la
poissonculture! Nous allons construire des ports pour les bateaux, des aéroports
pour les avions et beaucoup de trainports pour le train ! Pour l'argent, ne
vous inquiétez pas ! Nous allons emprunter beaucoup d'argent au FMI, le
Fondement pour le Marchandage et l'Industrie ! Puis aux bailleurs de fonds et
même aux dormeurs de fonds avec lesquels nous entretenons des rapports très
très amicals.››

Mes source: http://forum.guineenews.org/forum_posts.asp?TID=3902&OB=DESC

http://www.maliweb.net/services/forums/showthread.php?t=948


Lire la suite...