Le 28 novembre 2011, les congolais (RDC) étaient appelés à voter un Président parmi onze (11) candidats et cinq cents (500) Députés parmi les quelques dix-neuf mille candidats (19000) en lisse, et ce pour la deuxième fois après les premières élections démocratiques organisées en 2006.  De ces élections tenues en 2006, beaucoup des leçons ont été tirées en vue de favoriser un débat ouvert, objectif et respectueux des lois et règles du jeu en la matière d’accès et d’utilisation des médias publics et privés durant la campagne électorale.

Au vu de l'écart entre les candidat en ce qui concerne l'accès aux médias même publics durant la campagne, je me suis posé des questions sur la régulation des médias dans mon pays. Et ce, sans penser à la qualité des messages véhiculés par chacuns d'entre eux.

Pour ce qui est de l'accès, l'un des candidats à l'élection présidentielle a bénéficié d’une moyenne de plus de plus de 70% du temps d’antenne dans les médias publics et de 100% dans les médias privés proches de sa mouvance, les autres candidats devant se partager le reste des temps.

Alors, je me demande encore fois, que fais le'organe de régulation? A quoi servent toutes ces structures mises en place à l'occasion pour l'autorégulation des médias?

Catégories