Depuis les années de l’indépendance à nos jours, l’Afrique a bénéficié une aide financière importante. Cette aide est souvent payée en tranche ou en bloc mais nous constatons que le continent ne sort pas du sous-développement. Après une longue réflexion sur le sujet une alternative m’est venue en tête c’est celle de remplacer l’aide financière par l’aide matérielle. Elle permet de lancer une nouvelle coopération entre les pays donateurs et les pays pauvres par leurs politiques de gestion économique qui datent de longues années mais sans aucun résultat positif. Je m’explique au lieu de donner dix milliards d’euros à un gouvernement pour relancer son agriculture, il faut donner des matériels agricoles à la valeur de cette somme cet à dire donner des tracteurs des moissonneuses batteuses on peut citebeaucoup d’exemples. Il est inadmissible que de nos jours l’Afrique n’atteint pas l’autosuffisance alimentaire, les populations locales meurent de faim et traînent les pas dans plusieurs domaines. Cette expérience a une grande importance et une innovation. Elle permettra d’empêcher le détournement des fonds qui sont destinés au développement. Elle a aussi plusieurs avantages dont les plus importants sont : la destination directe des aides aux populations locales, une gestion transparente et la lutte contre la corruption.

Catégories