Voilà 5 ans après le début de ce qui fut appelé en 2011 le printemps arabe, et les objectifs de cette mobilisation ou plutôt insurrection populaire sont loin d'être réalisés. Au contraire les résultats sont très négatives, aujourd'hui on assiste à l'anarchie totale, partout où ce printemps est passé: la violence en Tunisie le berceau de ce "printemps", une guerre civile au Yémen, en Syrie, en Libye, et le retour au point de départ en Égypte (le régime militaire).

Catégories