Les élections Présidentielles en Côte d'Ivoire sont désormais à la porte de chaque Ivoirien avec les dépôts des candidatures qui ont démarrés et qui se poursuivent à la Commission Électorale Indépendante (CEI). 

Avec l'expérience de 2010, la Presse Ivoirienne aura du pain sur la planche quand on sais qu'en Côte d'Ivoire, les journalistes sont divisés à l'image des hommes politiques.

Que feront alors les hommes de médias pour une réussite totale et sans violence de ces élections? Vont-ils abandonner la déontologie au profit d'intérêts politiques.

Il est tout à fait important pour chaque journaliste de faire primer l'intérêt nationale et éviter d'être instrumentaliser par qui que ce soit.

           JACQUES PRÉVERT 

Catégories