Décidément à l'approche des élections Présidentielles de 2015, les surprises ne finiront pas de s’abattre sur les Ivoiriens. Après l'affaire de la candidature de gbagbo au poste de président du FPI qui défraie la chronique en ce moment,  c'est aujourd'hui la candidature de Amara Essy confirmé par l'intéressé lui même, qui fait la une de la toile.

Essy répond alors, à l'appel des planteurs qui souhaite le voir à la tête du PDCI RDA. Dans une déclaration rendue publique, l'ex-Ministre des affaires étrangères donne sa position sur l'avenir de ce parti, de la Côte d'Ivoire et également met un point sur la réconciliation.


"Le PDCI-RDA se doit de reconstruire la politique d’insertion humaine et de rassemblement démocratique qui nous fait tellement défaut par ces temps fragiles. Notre passé plaide pour nous. Même si la politique de reconstruction est également à inscrire à notre actif, nous ne pouvons pas continuer à nous abriter derrière des chiffres performants quand certains de nos partenaires financiers, la Banque Mondiale elle-même, nous mettent en garde en nous indiquant que l’embellie économique cache encore des poches d’inégalités sociales et des courbes de chômages. Notre politique doit rompre avec la fâcheuse tendance à la patrimonialisation de la chose publique. Car affaiblir l’État, ses institutions, ses structures, ses services, c’est se mettre en danger. Il faut avoir conscience que sur notre continent, l’État-nation demeure la forme optimale d’encadrement et de protection d’un entreprenariat qui concourt à la réalisation de l’idéal républicain".

Amara Essy parle du rassemblement et de la réconciliation des Ivoiriens. "Les dernières décennies ont vu progressivement se constituer une Côte d’Ivoire sortie d’elle-même, une Côte d’Ivoire fragile, qui peine à se retrouver dans ses institutions, à se reconnaître dans ceux qui la représentent. Une Côte d’Ivoire qui ne se sent pas concernée par notre destin commun. Une Côte d’Ivoire d’à côté, qu’il nous faut ramener à elle-même, qu’il nous faut rassembler .Nous devons, pour ce faire, sortir de la culture du clivage systématique et de l’état de tension permanente dans lesquels nous nous trouvons, et travailler inlassablement à réconcilier la Côte d’Ivoire avec elle-même. La Côte d’Ivoire doit redevenir pour chacun notre Côte d’Ivoire, une Côte d’Ivoire ensemble, une Côte d’Ivoire pour tous".

Amara Essy dit accepter l'appel des planteurs qu'il remercie vivement, "C’est de cette façon qu’il faut comprendre la demande de rénovation exprimée par les corps intermédiaires de notre parti dont les planteurs se sont faits les plus ardents porte-voix. J’ai pour ma part entendu positivement leur message de confiance et les remercie vivement de m’avoir désigné pour représenter leur sensibilité et porter en leur nom le projet d’un renouveau houphouétien pour la Côte d’Ivoire". Ainsi, Essy Amara annonce sa candidature à la Présidentielle de 2015 prochain. 

Qui se cache derrière cette réponse positive de Essy aux planteurs? Sera t-il lui-même capable d'affronter le Président Alassane Ouattara aux prochaines élections et capable prendre la tête du PDCI?

Catégories