Sélection

Faut-il faire payer Google Actualités ?

Cette fois, on ne parle plus de "déréférencer" des articles comme en Allemagne ou en Belgique, mais carrément d’arrêter un service. Google a annoncé qu’il fermera le 16 décembre son portail d’actualité "Google Noticias" en Espagne à la suite d’une loi qui entrera en vigueur le 1er janvier et qui prévoit une rétribution obligatoire en faveur des médias. A travers Google Actualités, le moteur utilise en effet de courts extraits d’articles dont il reproduit le titre, une photo et trois lignes de…
Lire la suite...

WenakLabs, naissance d'un collectif de "geeks" au Tchad

Ils sont une poignée de jeunes passionnés de nouvelles technologies, début 2014, ils se sont lancés dans un projet: celui de créer un espace de travail destiné à promouvoir et faciliter l’accès au technologies de l’information et de la communication (TIC) au Tchad. Cette semaine, l’Atelier des médias vous fait visiter ce lieu, baptisé WenakLabs.…
Lire la suite...
Le 10 décembre Amnesty International a organisé un évènement à la Gaîté Lyrique de Paris à l’occasion de sa campagne “10 jours pour signer”. Une campagne destinée à sensibiliser et à mobiliser les citoyens en faveur des personnes dont les droits fondamentaux sont bafoués partout dans le monde. Une importante partie de la journée était consacrée à la thématique de la “surveillance des données et du respect de la vie privée”. Edward Snowden, connu pour avoir révélé les détails de programmes de…
Lire la suite...

Droit d'informer et droit d'être informé

Jeudi 11 décembre, un journaliste de la chaîne al-Jazeera est mort en reportage dans le sud de la Syrie. Il est le quatrième journaliste syrien tué cette semaine en Syrie. Le 13 décembre 2013, à New York, la France organisait une réunion du Conseil de sécurité ouverte à la société civile et à la presse pour mobiliser la communauté internationale autour des nouveaux enjeux de la protection des journalistes. Un an après, qu'en est-il ?…

Lire la suite...

Burkina-Faso mon amour, tu es libre ce matin!

BURKINA-FASO mon amour, tu es libre ce matin !

Burkina-Faso mon amour tu es libre ce matin
Tu t’es débarrassé du virus Ébola qui planait sur ta tête, telle l’épée de Damoclès
Tu es déjà Libre depuis 6 semaines parce que tu as voulu te libérer
Rappelant au monde entier que tu étais le peuple de Thomas SANKARA

Tu ne pouvais plus tolérer l’intolérable, alors tu t’es levé ce matin,…

Lire la suite...

Sur RFI.FR

Ouganda: le rapatriement des ex-rebelles du M23 compliqué

Les premiers éléments du M23 rapatriés de l'Ouganda sont arrivés à la base de Kamina, au Katanga. Le coordonnateur du Mécanisme national de suivi en RDC, François Muamba s'en félicite et rejette la responsabilité de la lenteur sur les ex-dirigeants de l'ex-rébellion. Du côté Ouganda, on relativise cette lenteur.

RCA: entre 6000 et 10000 enfants-soldats dans des groupes armés

L’ONG britannique Save the Children a publié hier, jeudi, un rapport intitulé « Piégés dans une zone de combat » consacré à l’« urgente nécessité de démobiliser » les enfants-soldats en Centrafrique. L’ONG rappelle qu’entre 6 000 et 10 000 enfants se retrouvent aujourd’hui dans un groupe armé alors qu’ils étaient 2 500 au début du conflit. Ce rapport est publié à Dakar, au siège régional de l’organisation.

Côte d’Ivoire: réunion tendue du PDCI en vue de la présidentielle

En Côte d’Ivoire, le bureau du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a terminé, ce jeudi 18 décembre, au soir, sa réunion à Abidjan. Son dirigeant, Henri Konan Bédié, a annoncé qu’un congrès extraordinaire aura lieu du 21 au 28 février pour décider si un candidat PDCI représentera ou non le parti à la prochaine présidentielle. La réunion, la première depuis l’appel de Daoukro, était tendue. L’appel de Daoukro avait été lancé par l'ancien président Henri Konan Bédié pour que son parti ne… Continuer

Kenya: adoption d'une loi très controversée sur la sécurité

Au Kenya, l’Assemblée nationale kényane a adopté ce jeudi 18 décembre une loi très controversée. C’est dans un chaos et une foire d’empoigne au Parlement entre l’opposition et la coalition au pouvoir que les amendements pour durcir la législation sécuritaire face à la menace terroriste ont finalement été adoptés. Le texte doit encore être approuvé par le président.

Afrique du Sud: les attaques xénophobes en augmentation

En Afrique du Sud, les autorités mettent en garde contre une augmentation des attaques xénophobes. La semaine dernière encore, deux commerces tenus par des Somaliens ont été attaqués près de Durban, dans l’est du pays. Ces derniers ont été incendiés et leurs propriétaires gravement brûlés. Selon un responsable de cette province du Kwazulu Natal, ces attaques sont clairement de nature xénophobe.

Tunisie: le meurtre de deux opposants revendiqué au nom du groupe EI

Des jihadistes ralliés au groupe Etat islamique ont revendiqué ce jeudi 18 décembre l'assassinat de deux opposants tunisiens. Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, opposants notoires aux islamistes, avaient tous deux été tués en 2013 à Tunis. Leurs meurtres avaient suscité une très grande émotion bien au-delà des frontières de la Tunisie. Ces assassinats ont été revendiqués dans une vidéo diffusée sur internet.

Soudan du Sud: reprise des négociations compliquée à Addis-Abeba

Les négociations de paix sur le Soudan du Sud ont repris, jeudi 18 décembre, à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Après un mois et demi de pause durant lequel les parties en conflit ont pu consulter leur base au pays, ces discussions s’annoncent compliquées. L’opposition au président Salva Kiir arrive en effet avec de nouvelles positions qui rendent un terrain d’entente difficile après déjà plus d’un an de crise. Et pendant ce temps, sur le terrain, le cessez-le-feu continue d’être violé… Continuer

Nigeria: nouvelle attaque spectaculaire de Boko Haram dans le Nord

Boko Haram a enlevé au moins 185 personnes et en a tué 32 autres dans un village du nord-est du pays dans une attaque qui s'est déroulée dimanche, selon des témoins. Huit mois se sont écoulés depuis l'enlèvement des écolières de Chibok. 218 sont encore entre les mains des jihadistes qui ne rencontrent pas de résistance de la part de l'armée nigériane.